Rechercher
Rechercher

Liban

Meeting d’Amal à Bint Jbeil : priorité au dialogue et à l’unité interne

Le mouvement Amal a célébré cette année la fête de la Libération du Liban-Sud et de la Békaa occupés par les Israéliens pendant près de 22 ans, par un rassemblement exceptionnel samedi à Bint Jbeil. Le choix de cette localité, qui a été pendant la guerre de 2006 un des principaux symboles de la résistance contre Israël, n'est certainement pas anodin. Le mouvement Amal et son chef, le président de la Chambre Nabih Berry, ont voulu ainsi rappeler qu'ils sont partie intégrante de ce vaste mouvement qui a abouti au retrait des troupes israéliennes, en mai 2000, sans la moindre contrepartie après 22 ans d'occupation. D'ailleurs, M. Berry, qui était déjà président de la Chambre à l'époque, avait tenu une réunion parlementaire à Bint Jbeil, aussitôt après le départ des Israéliens. Il avait même invité les parlementaires arabes à une réunion extraordinaire dans cette même localité, en guise de solidarité avec le Liban et pour leur faire partager ce qui a été considéré comme la première des victoires arabes sur Israël.
C'est donc un rassemblement à plusieurs messages qui a été organisé par le Mouvement Amal. D'abord, il s'agissait de rappeler sa propre participation à la résistance. Ensuite, à ceux qui accusent cette résistance d'être essentiellement pro-iranienne, il a voulu rappeler qu'elle comporte des mouvements purement arabes et qui le déclarent clairement. Enfin, il s'agissait de rappeler encore à tous ceux qui l'oublient sciemment ou non, que le sud du Liban est une terre de coexistence islamo-chrétienne.
Face au rassemblement organisé par le Hezbollah à Nabatiyé, dimanche, Amal a donc voulu se distinguer en exhibant une identité propre qui se veut plus libanaise, plus rassembleuse et moins offensive que celle de la formation rivale. Les autres parties libanaises ont bien saisi la nuance puisqu'au premier rang des présents se tenaient les représentants de M. Berry, bien sûr, en tant que président du Parlement, le représentant du Premier ministre Tammam Salam, le député Ayoub Hmayed, le représentant du ministre de la Justice Achraf Rifi, le juge Rahif Ramadan, ainsi que le représentant du secrétaire général du Hezbollah, le député Hassan Fadlallah. Étaient aussi présents les députés Ali Khreiss, Hani Kobeïssy, Abdel Magid Saleh, Kassem Hachem et Ali Osseirane, mais aussi les représentants de toutes les Églises installées dans la région.
Le directeur du Conseil du Sud qui est aussi membre du commandement d'Amal, Kabalan Kabalan, a prononcé un discours dans lequel il a insisté sur l'unité nationale et l'appui à l'armée, par tous les moyens possibles pour lui permettre de remplir son rôle de consolidation de la stabilité interne. Kabalan Kabalan a défini les priorités du mouvement Amal qui se résument ainsi : la stabilité, la dynamisation des institutions publiques par le biais de l'élection d'un président de la République et la nécessité de s'entendre le plus rapidement possible sur une loi électorale non confessionnelle qui respecterait le principe de la parité entre les chrétiens et les musulmans. Kabalan Kabalan a également insisté sur l'importance de promouvoir le dialogue entre toutes les parties internes par tous les moyens, avant de saluer « les fils de ce Sud tant de fois meurtri, qui ont payé cher le prix de la libération et de la dignité et qui maintenant constituent un modèle de coexistence et d'entente pour l'ensemble du Liban ».

Le mouvement Amal a célébré cette année la fête de la Libération du Liban-Sud et de la Békaa occupés par les Israéliens pendant près de 22 ans, par un rassemblement exceptionnel samedi à Bint Jbeil. Le choix de cette localité, qui a été pendant la guerre de 2006 un des principaux symboles de la résistance contre Israël, n'est certainement pas anodin. Le mouvement Amal et son chef,...

commentaires (3)

QUAND EST-CE QUE AMAL RÉINTÉGRERA LES RANGS LIBANAIS ?

JE SUIS PARTOUT CENSURE POUR AVOIR BLAMER GEAGEA

14 h 03, le 26 mai 2015

Tous les commentaires

Commentaires (3)

  • QUAND EST-CE QUE AMAL RÉINTÉGRERA LES RANGS LIBANAIS ?

    JE SUIS PARTOUT CENSURE POUR AVOIR BLAMER GEAGEA

    14 h 03, le 26 mai 2015

  • DES PAROLES EN L'AIR... SI... ON RESTE SUBORDONNÉ !

    JE SUIS PARTOUT CENSURE POUR AVOIR BLAMER GEAGEA

    14 h 06, le 25 mai 2015

  • Ça se fissure et l’après Hezbollah pointe a l'horizon comme prévu! a la bonne heure!

    Pierre Hadjigeorgiou

    13 h 09, le 25 mai 2015

Retour en haut