Rechercher
Rechercher

Liban

Abbas Ibrahim : Le Liban tient à la résolution 1701

L’ancien chef de l’État, Michel Sleiman, a reçu hier le général Portolano. Photo Ani

Le directeur de la Sûreté générale, le général Abbas Ibrahim, a rappelé hier matin que l'État libanais « tient à la résolution 1701 », précisant qu'il s'exprime au nom de l'État. Le général Ibrahim a tenu ces propos lors d'une rencontre à Nakoura, au Liban-Sud, avec le commandant en chef de la Finul, le général Luciano Portolano.
Le directeur de la Sûreté a précisé que sa visite au siège de la Finul est une visite de condoléances après la mort d'un soldat espagnol des Casques bleus, suite à la riposte d'Israël à l'opération de commando menée par le Hezbollah contre Israël, le 28 janvier dernier.
Les propos du général Ibrahim surviennent ainsi neuf jours après cette attaque dans le secteur contesté des hameaux de Chebaa. L'opération avait suscité de vives inquiétudes quant au déclenchement d'un nouveau conflit. Certains milieux, notamment ceux proches du Hezbollah, avaient estimé que l'attaque ne violait pas la résolution 1701, car elle avait eu lieu en territoire libanais. La Finul a parlé de violation de la part des deux parties.
La résolution 1701 du Conseil de sécurité de l'Onu, votée en 2006 à la fin du conflit entre Israël et le Hezbollah, avait appelé, entre autres, à la cessation des hostilités entre les deux pays et prévu le déploiement des forces armées libanaises et de la Finul au Liban-Sud.
De son côté, l'ancien chef de l'État, Michel Sleiman, a insisté devant le général Luciano Portolano sur l'importance de la présence des forces de la Finul et leur rôle pour préserver la sécurité au Liban-Sud et assurer le respect de la 1701.


Le directeur de la Sûreté générale, le général Abbas Ibrahim, a rappelé hier matin que l'État libanais « tient à la résolution 1701 », précisant qu'il s'exprime au nom de l'État. Le général Ibrahim a tenu ces propos lors d'une rencontre à Nakoura, au Liban-Sud, avec le commandant en chef de la Finul, le général Luciano Portolano.Le directeur de la Sûreté a précisé que sa...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut