X

À La Une

"Le Hezbollah a un plan à long terme et n'agira pas sous le coup de la colère"

Golan

Téhéran promet que le raid israélien "ne restera pas sans réponse".

OLJ/AFP
21/01/2015

Des milliers de personnes ont rendu hommage mercredi à un général iranien tué dans le raid israélien en Syrie dimanche, un haut responsable militaire à Téhéran avertissant qu'Israël serait puni pour cette attaque et que le Hezbollah "a un plan à long terme".

Le général Mohammad Ali Allahdadi, membre des Gardiens de la révolution, l'armée d'élite de la République islamique, est mort dimanche dans le raid aérien israélien à Kuneïtra sur le Golan syrien qui visait le Hezbollah. Six membres du parti chiite ont péri dans cette attaque, dont Jihad Moughniyeh, 25 ans, le fils de Imad Moughniyeh, haut responsable militaire du mouvement assassiné en 2008 à Damas, et le commandant Mohammad Issa, un des responsables du dossier Irak-Syrie pour le Hezbollah.

Le Hezbollah et son parrain iranien, deux bêtes noires d'Israël, soutiennent le régime syrien dans sa guerre contre les rebelles et les jihadistes. Selon une source israélienne de sécurité, le raid visait des "éléments terroristes" accusés de préparer des attaques contre l'Etat hébreu.

 

(Lire aussi : Après l'attaque sur le Golan, une certaine effervescence sur le terrain libanais...)


Mercredi, la cérémonie officielle de funérailles était organisée à Téhéran dans une base des Gardiens de la révolution, selon des journalistes de l'AFP sur place. "La voie du martyr Allahdadi ne peut être stoppée et se poursuivra jusqu'à la libération de Jérusalem et l'annihilation du régime sioniste, une tache de disgrâce dans la région", a affirmé le chef des Gardiens de la révolution, le général Mohammad Ali Jafari, cité par l'agence Irna. Selon le général Jafari, le militaire était en Syrie pour "rétablir la sécurité et la paix dans ce pays".

Plusieurs responsables iraniens ont assuré que la mort du haut-gradé et des membres du Hezbollah ne resterait pas impunie.  Le raid "ne restera pas sans réponse", a affirmé le ministre de la Défense, le général Hossein Dehghan, cité par l'agence Fars. "L'important est le lieu et le moment de cette réponse" qui doit être proportionnelle à l'attaque, a-t-il dit en marge de la cérémonie.

Le Hezbollah "prudent"
"Le Hezbollah aura sa rétribution", a également déclaré Mohsen Rezaï, secrétaire du Conseil du discernement, la plus haute instance d'arbitrage politique, en référence à la loi du talion (qesas en persan). Mais le parti chiite "est prudent, il a un plan à long terme et n'agira pas sous le coup de la colère", a précisé M. Rezaï, lui-même ancien commandant au sein des Gardiens.
Le général Mostafa Iyzadi, chargé des affaires stratégiques au sein des forces armées, a toutefois écarté une action directe de l'Iran. Téhéran "fournira un soutien par des conseils et une réflexion aux combattants de l'Islam", a-t-il dit, cité par l'agence Tasnim.

 

(Lire aussi : Beyrouth veut tout faire auprès de Téhéran pour éviter une nouvelle guerre)

 

La veille, le général Jafari avait affirmé dans un communiqué que "les sionistes doivent s'attendre à subir des éclairs dévastateurs", affirmant que les Gardiens de la révolution poursuivraient "leur soutien aux combattants musulmans dans la région jusqu'à l'élimination complète de cette source de corruption" dans la région.

L'Iran, qui ne reconnaît pas l'Etat hébreu et prédit régulièrement sa disparition, fournit une aide militaire et financière aux groupes palestiniens Jihad islamique et Hamas qui contrôle la bande de Gaza.
"Allahdadi est le premier général à tomber en martyr par un missile tiré par le régime sioniste et ses camarades sont prêts à poursuivre sa voie", a lancé le général Mostafa Iyzadi, chargé des affaires stratégiques au sein des forces armées, selon l'agence Fars.
Après la cérémonie, la foule a salué "le soldat de la nation" puis accompagné le cercueil, peint aux couleurs du drapeau iranien, en scandant "A mort Israël" alors que deux drapeaux israéliens étaient brûlés.
Le général Allahdadi doit être enterré jeudi matin à Pariz (sud-est), sa ville natale.

Au Liban, les habitants de Aïn Cana et de Ghaziyé, au Liban-Sud, ont assisté mercredi aux funérailles populaires de Mohammad Ali Abou al-Hassan et de Abbas Ibrahim Hijazi, deux combattants du Hezbollah tués à Kuneïtra. Des tirs en l'air ont retenti lors des funérailles qui se sont déroulées dans le cadre de mesures sécuritaires strictes.

 

Lire aussi
Pour le Hezbollah, une équation : moins qu'une guerre, plus qu'une attaque !, le décryptage de Scarlett Haddad

Le Hezbollah entretient le flou sur ses intentions de riposte, l'éclairage de Philippe Abi-Akl

Les interrogations, après la frappe, la situation d'Elie Fayad

 

Pour mémoire
La presse libanaise entre menaces et mises en garde

Golan : Pour le Yediot, le Hezbollah répondra, mais évitera d'ouvrir un nouveau front avec Israël

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

CORRECTION : LA "MAINMISE" PERC(S)ÉE... 3AL DA22A OU NOSS !

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

LA "MAINMISE" 3ALA IL DA22A OU NOSS !

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

Tout à fait, comme pour venger Ïmâd Mghanïyéééh ! C'était il y a combien d'années déjà ? "Sacré" héZébbb, va !

Fady Challita

Je n’ai meme pas eu envie de lire l’article, le titre a lui seul m’a suffit. Franchement, y en a vraiment, mais vraiment marre et de Hezbollah et de Hassan Nasrallah et de ses plans a court et a long terme! Mais qu’est-ce qu’il croit a la fin ledit Sayyed? Qu’il va un beau jour aneantir Israel et reprendre la Palestine? Et puis quoi encore? Ca va pas la tete? Dieu nous a donne une cervelle pour l’utiliser bon sang, pas pour (re)mettre le pays a feu et a sang de nouveau! Je m’en fous comme de ma premiere cerise du General Iranien tué dans cette frappe, n’avait qu’a pas etre a cet endroit a mille miles de chez lui, mais quand je vois la photo du jeune Moughniyeh, ca me fend le coeur car il represente des centaines de jeunes Libanais comme lui, fauchés dans leur prime jeunesse et dont la seule faute fût d’avoir subi des lavages de cerveau depuis leur plus tendre enfance par leurs imbeciles de pères et de leur leaders.
Basta Hezbollah, basta les camps armés Palestiniens au Liban, basta toute cette pagaille et cette racaille au pays du Cedre, laissons plutot la place a de vrais patriotes pour qui le Liban, et le Liban seul compte.
On repete, en majuscules cette fois, pour les durs d’oreilles: Pour qui le Liban, ET LE LIBAN SEUL compte!

ACQUIS À QUI

Toutes les forces des resistances libanaises , chretiennes, sunnites, druzes et toutes les autres des 16 communautes qui nous composent attendent , avec patience et determination la riposte qui s'impose a nous tous , exceptes ceux a qui cela fait plaisir de voir nos combattants mourir pour rien.......le Liban de la resistance aura sa revenge , mais on sera exigent , pour pas nous donner l'impression d'un echange avec les succes des houtistes au Yemen . Que cela soit entendu en haut lieu de la resistance du hezb !

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué