X

Liban

Libanaise, elle devient la première femme à la tête de l'école d'architecture de Columbia

La bonne nouvelle du lundi

Coupures d'électricité, crise économique, malaise social, clivages politiques accrus, tensions communautaires, vacance de la présidence, attentats... Face à l'ambiance générale quelque peu délétère, « L'Orient-Le Jour » s'est lancé un défi : trouver une bonne nouvelle chaque lundi.

OLJ
18/08/2014

À partir du 1er septembre, l'école d'architecture de l'Université de Columbia aura à sa tête une femme. Il s'agit là d'une première. Et cette femme, Amale Andraos, est d'origine libanaise.
En annonçant, mardi dernier, la nomination d'Amale Andraos, Lee Bollinger, le président de l'Université de Columbia, l'une des plus prestigieuse des États-Unis, a salué « une professeure inspirante, une collègue respectée et une pionnière » dans le domaine de l'architecture. « Amale est une chef de file au sein d'une génération montante d'architectes créatifs », a-t-il également dit.


Le parcours d'Amale, 41 ans, est riche en villes et en universités. Née à Beyrouth, Amale a vécu en Arabie saoudite, en France, au Canada et aux Pays-Bas avant de s'installer à New York en 2002. Diplômée de l'école d'architecture de l'Université de McGill à Montréal et de l'école de design de Harvard, elle a enseigné, entre autres, à Princeton, à Harvard, à l'Université de Pennsylvanie, à la Parsons School of Design et à l'Université américaine de Beyrouth. C'est en 2011 qu'elle rejoint Columbia.
« En tant que libanaise, je me suis toujours sentie comme une sorte de pont, rapprochant toujours des pôles culturels différents et souvent construits comme opposés, tout en demeurant légèrement au-dehors », expliquait-elle en 2009 à L'Orient-Le Jour.

 

Le quartier général de la créatrice de mode Diane von Furstenberg. Photo tirée de WorkAc.


En 2003, Amale a cofondé avec son mari, Dan Wood, diplômé de Columbia, le bureau d'architecture Work Architecture Company (WorkAc). Grace aux réalisations des deux architectes, WorkAC a acquis une renommée internationale, des États-Unis jusqu'à la Chine, en passant par le Gabon et la Russie. Parmi leur réalisations : un centre culturel à Saint-Pétersbourg, le quartier général de la créatrice de mode Diane von Furstenberg à New York, le musée Blaffer à Houston ou encore le Musée des arts pour enfants à Manhattan.

En devenant doyenne l'école d'architecture, Amale Andraos succède à Mark Wigley « accidentellement », écrit le New York Times. Elle faisait partie du comité chargé de trouver un nouveau doyen et n'était pas candidate. « Mais après avoir observé son travail au sein du comité, nous avons réalisé que le futur doyen était assis juste devant nous », a souligné M. Bollinger.


En tant que doyenne, Mme Andraos veut pousser les étudiants à se poser des questions. « Comment construisons-nous, à quelle échelle construisons-nous, y a-t-il un sens à construire ? Nous devons penser aux impacts », souligne-t-elle.

 

Dans la même rubrique

Un centre de santé sexuelle libanais primé par Onusida

L'AUB s'associe à la NYU pour numériser des milliers d'œuvres arabes

La Libanaise Émilie Houwat, première lauréate de l'émission « I Am a NatGeo Photographer »

La cuisine libanaise fait sensation à Ibiza

Une Libanaise à l'honneur, à Washington, pour son engagement contre l'esclavage moderne

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Soeur Yvette

Nous sommes fiers de Mme Amale Andraoset Mme Emilie Houwat....Felicitations.......

Dernières infos

Les signatures du jour

Commentaire de Anthony SAMRANI

Idleb n’est pas Alep, mais...

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants