Rechercher
Rechercher

À La Une - Syrie

Une victoire d'Assad serait "le meilleur de 3 horribles scénarios", estime un ex-patron de la CIA

"Je crains fort la dissolution de l'Etat syrien", déclaré Michael Hayden.

Un poster de Bachar el-Assad, à Damas. AFP/ LOUAI BESHARA

Une victoire de Bachar el-Assad en Syrie pourrait être "le meilleur de trois très, très horribles scénarios", dont aucun ne prévoit la victoire de la rébellion, a estimé jeudi à Washington l'ancien directeur de la CIA Michael Hayden.

Intervenant à la tribune de la septième conférence annuelle sur le terrorisme organisée par le groupe de réflexion Jamestown Foundation M. Hayden, qui a dirigé la centrale américaine de renseignement de 2006 à 2009, a détaillé ce qu'il estimait être les trois scénarios possibles pour l'évolution de la situation en Syrie, précisant qu'ils étaient tous "incroyablement affreux".


Evoquant l'une des possibilités, celle "qu'Assad gagne", il a déclaré : "Je dois vous dire qu'en ce moment, aussi horrible que cela paraisse, je suis enclin à penser que cette option serait la meilleure de ces trois très, très horribles issues éventuelles au conflit. La situation devient chaque minute plus atroce".


Il a toutefois estimé que l'issue actuellement la plus probable est que l'on s'achemine vers la dissolution du pays entre factions rivales. "Cela signifie aussi la fin (des frontières dessinées en 1916 lors des accords franco-britanniques) de Sykes-Picot. Cela entraînerait la dissolution des Etats artificiellement créés dans la région après la Première Guerre mondiale".
"Je crains fort la dissolution de l'Etat syrien. Cela provoquerait la naissance d'une nouvelle zone sans gouvernance, au croisement de la civilisation", a-t-il ajouté. Tous les Etats de la région, notamment le Liban, la Jordanie et l'Irak seraient affectés, selon lui.

"La narration, l'histoire dominante de ce qui se passe en ce moment en Syrie est la prise de contrôle par des fondamentalistes sunnites d'une partie significative de la géographie du Moyen-Orient", a-t-il ajouté. "Cela signifie l'explosion de l'Etat syrien et du Levant tel que nous le connaissons".


Il a précisé qu'un autre scénario possible était la poursuite indéfinie des combats, "avec des fanatiques sunnites combattant des fanatiques chiites et vice-versa. Le coût moral et humain de cette hypothèse est absolument prohibitif".


"Je ne peux imaginer de scénario plus terrible que celui qui se déroule actuellement en Syrie" a conclu Michael Hayden qui a également dirigé, de 1999 à 2005, l'Agence nationale du renseignement (NSA).

 

Des déclarations qui interviennent alors que l'Armée syrienne libre (ASL), en perte de vitesse face aux islamistes et jihadistes, a subi un nouveau revers après la suspension par Washington et Londres de leurs aides non létales.
Une décision prise après que des combattants islamistes se sont emparés d'un passage clé à la frontière turque, des sièges de l'ASL ainsi que de ses dépôts d'armes.


Les tensions sont montées entre le Front islamique, créé en novembre par la fusion de sept groupes islamistes, et l'ASL, la coalition rebelle chapeautée par l'opposition en exil, bien que les deux camps luttent pour la chute du régime. Début décembre, le Front islamique avait annoncé quitter l'état-major de l'ASL, accentuant encore plus le morcellement de la rébellion. "L'ASL a perdu d'importants groupes et de combattants avec la création du Front islamique", note Aron Lund, un expert sur la rébellion syrienne basé en Suède.


Depuis que la révolte contre le régime, au départ pacifique, s'est militarisée face à une féroce répression, déserteurs et civils ayant pris les armes se sont regroupés sous l'ombrelle de l'ASL avant que des groupes, notamment islamistes, ne commencent progressivement à agir de manière indépendante. La donne s'est compliquée davantage avec la montée en puissance de groupes jihadistes qui, tout en combattant également le régime, se sont engagés dans des luttes et règlements de compte avec les autres groupes rebelles.


C'est justement par crainte de ces groupes jihadistes que les pays occidentaux ont refusé de fournir des armes aux rebelles, de peur qu'elles ne tombent aux mains des extrémistes.


A l'été, les Américains avaient annulé une frappe contre le régime accusé d'avoir mené une attaque chimique près de Damas ayant fait des centaines de morts, au grand dam des rebelles qui espéraient un changement dans l'équilibre de forces. Depuis, les insurgés ont subi revers après revers, l'armée reprenant un grand nombre de leurs bastions notamment autour de la capitale.


Le secrétaire américain à la Défense, Chuck Hagel, a affirmé jeudi que les récents revers de l'ASL constituaient un "gros problème" et assuré que les Etats-Unis continueraient de soutenir ce groupe.


Une victoire de Bachar el-Assad en Syrie pourrait être "le meilleur de trois très, très horribles scénarios", dont aucun ne prévoit la victoire de la rébellion, a estimé jeudi à Washington l'ancien directeur de la CIA Michael Hayden.
Intervenant à la tribune de la septième conférence annuelle sur le terrorisme organisée par le groupe de réflexion Jamestown Foundation M. Hayden, qui...

commentaires (6)

Quels hypocrites! Mais c'est vous qui tirez les ficelles afin que la Syrie - et les pays du Levant - soient dissolus ou divises...

Michele Aoun

11 h 52, le 14 décembre 2013

Tous les commentaires

Commentaires (6)

  • Quels hypocrites! Mais c'est vous qui tirez les ficelles afin que la Syrie - et les pays du Levant - soient dissolus ou divises...

    Michele Aoun

    11 h 52, le 14 décembre 2013

  • Entre deux maux, il faut choisir le moindre.Assad semble le plus fort dans une Syrie qui s'effrite .

    Sabbagha Antoine

    15 h 39, le 13 décembre 2013

  • je ne sais pas où mettre çà....mais Bon Dieu de Bon Dieu...Noël approche avec son orgie de cadeaux et de bouffe,puisque c'est comme çà maintenant...et les réfugiés syriens sont en tarin de crever de faim et de froid...3aïb,3aïb...c'est insupportable...mais où sont nos milliardaires? mais où sont nos "chrétiens"? Aime ton Prochain comme toi-même...ce que vous faite au plus petit d'entre vous,c'est à moi que vous le faites...les Libanais en général et les chrétiens en particulier,dans cette période de Noël,s'honoreraient en allant porter aide et amour aux réfugiés victimes de la bêtise humaine de la faim et du froid...Libanais,faites le...que chacun de vous demande à qui il peut adresser ses dons...ce qu'il peut faire...à qui il peut donner du" matériel " et de l'amour...et que les Libanis de l’étranger s'y mettent aussi...comment pourrions nous fêter Noël dans l'abondance ,quand tant de gens,des milliers d'enfants,sont dans le dénuement le plus complet.J'en appelle à l'OLJ...vous êtes fédérateurs..mettez en place un site et une action financière en faveur des gens qui souffrent,sans distinction d'appartenance politque...pour des dons,pour des actions...et nous tous,qui avons un coeur nous le relaierons...mais où sont nos milliardaires sans coeur,et sans vergogne...Libanais,prenons leur place...OLJ,nous comptons sur toi....

    GEDEON Christian

    13 h 52, le 13 décembre 2013

  • "Cela signifie la fin des frontières dessinées en 1916 lors des accords franco-britanniques de Sykes-Picot. Cela entraînerait la dissolution des États artificiellement créés dans la région après la 1ère Guerre mondiale. Je crains fort la dissolution de l’État syrien et de tous les États de la région, notamment le Liban, la Jordanie et l'Irak seraient affectés." ! Plus clair que ça tu meurs.... Tout ce qui va se passer est dit.

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    12 h 56, le 13 décembre 2013

  • LE DOSSIER DE LA GUERRE CIVILE SYRIENNE EST CLOS... LES DERNIÈRES ESCARMOUCHES NE COMPTANT PLUS. LE DOSSIER DE TOUTE LA RÉGION EST OUVERT ! OU LE CHAOS ET L'ANARCHIE...

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    10 h 43, le 13 décembre 2013

  • On va encore entendre les gruyeres dire , oui mais on le savait bla bla bla ... le regime est allie a Qaida/nosra bla bla bla ... et oublier ce que les resistances leur ont crie aux oreilles qui ne veulent rien entendre que la Syrie ne sera pas la Lybie etc.. passons , ce que dit M. Hayden va tjrs ds le sens de ces loosers de mercenaires mignons et gentils , parce que la Syrie legitime de Bashar El Assad survivra a ce complot , il ne dit pas tout , la Turquie va permettre d'assecher les flots de salafowahabites ou alors les kurdes s'en chargeront , une fois les armes et les hommes du crime islamiste neutralises a ce niveau , le Liban est en voie de controle , les mercenaires du crime tomberont comme un fruit mur et la Syrie renaitra de ses cendres tel le phenix. ouais , les gruyeres vous pouvez bien rire , mais vous riiez bien quand on disait que Bashar va reprendre la main il y a 2 ans et 10 mois de cela , vous disiez bien c'est une affaire de 15 jours , hello !!! vs etes tjrs a l'appareil , zut ils ont raccroche. ces decroches . Encore une chose Mr Hayden , c'est un gros mensonge de dire que la guerre se prolongerait entre fanatique Sunnite et chiite , les chiites qui combattent ne sont pas fanatiques , ils se defendant comme il l'avaient fait contre Israel au sud en 1985 jusqu'a nos jours . Reflechissez un peu qd vs parlez.

    FRIK-A-FRAK

    10 h 35, le 13 décembre 2013

Retour en haut