Rechercher
Rechercher

À La Une - Repère

Nucléaire : les principaux points de l'accord historique

Photo AFP

Voici les principaux points, tels que communiqués par la Maison Blanche samedi soir, de l'accord intérimaire sur le programme nucléaire iranien conclu à Genève entre la république islamique et le groupe P5+1 (Allemagne, Chine, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne et Russie):


Ces pays ont imposé des sanctions économiques pour faire pression sur l'Iran afin qu'il interrompe son programme nucléaire, soupçonné par Washington et ses alliés d'avoir des visées militaires, ce que Téhéran dément.
L'accord de samedi desserre l'étau de certaines de ces sanctions en échange d'une révision à la baisse de son programme nucléaire par l'Iran, qui se soumettra à des inspections internationales plus poussées pendant six mois, alors qu'une "solution complète" sera négociée.


L'Iran n'a pas dévoilé son interprétation de l'accord, mais assuré que son programme d'enrichissement était "reconnu". La Maison Blanche a affirmé pour sa part que l'accord "ne reconnaît pas le droit à l'enrichissement" de combustible par Téhéran.


Selon la présidence américaine, l'Iran:
- a accepté de cesser tout enrichissement d'uranium "à plus de 5% et de démanteler les processus techniques nécessaires pour enrichir à plus de 5%",
- "s'est engagé à neutraliser son stock d'uranium enrichi à près de 20% en le diluant",
- "ne construira pas de nouvelles centrifugeuses à uranium, et interrompra sa progression vers la mise en fonctionnement d'un réacteur dans son usine (nucléaire) d'Arak qui produirait du plutonium",
- "ne construira pas d'usine capable (...) d'extraire du plutonium à partir du combustible usagé"
- "permettra l'accès quotidien de ses sites à des experts de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) et communiquera des données sur le fonctionnement du réacteur d'Arak".


De leur côté, les membres du P5+1:
- consentiront à un allègement des sanctions "limité, temporaire, ciblé et qui pourra être annulé", équivalant à quelque sept milliards de dollars,
- n'imposeront pas de nouvelles sanctions pendant la fenêtre de six mois si l'Iran respecte ses engagements,
- suspendront "certaines sanctions sur l'or et les métaux précieux, le secteur automobile et les exportations pétrochimiques de l'Iran", et permettront "des réparations et des inspections en Iran pour certaines compagnies aériennes iraniennes",
- et débloqueront 4,2 milliards de dollars environ, produits de sanctions sur les ventes de pétrole iranien.
En revanche, la plupart des sanctions américaines, commerciales et financières, resteront en vigueur dans les six mois à venir, comme les sanctions décidées par le Conseil de sécurité de l'ONU.

 

Lire aussi

Les relations Iran-Israël: de l'alliance à l'hostilité


Voici les principaux points, tels que communiqués par la Maison Blanche samedi soir, de l'accord intérimaire sur le programme nucléaire iranien conclu à Genève entre la république islamique et le groupe P5+1 (Allemagne, Chine, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne et Russie):
Ces pays ont imposé des sanctions économiques pour faire pression...

commentaires (2)

Ouf ! les occidentaux ont sauvé la face à Genève ...! et gagné le droit...après 6 mois de négocier la date de la prochaine réunion...! pendant ce temps là...les iraniens ,russes et chinois se réjouissent de cette victoire...! Alors juste en conclusion un proverbe chinois: faut pas acheter la vaseline ...quand l'on vous vend pas le tube avec...!

M.V.

12 h 31, le 24 novembre 2013

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • Ouf ! les occidentaux ont sauvé la face à Genève ...! et gagné le droit...après 6 mois de négocier la date de la prochaine réunion...! pendant ce temps là...les iraniens ,russes et chinois se réjouissent de cette victoire...! Alors juste en conclusion un proverbe chinois: faut pas acheter la vaseline ...quand l'on vous vend pas le tube avec...!

    M.V.

    12 h 31, le 24 novembre 2013

  • C'EST BIEN ! L'IRAN SERA UNE PUISSANCE NUCLÉAIRE MAIS SANS ARMES NUCLÉAIRES ! ESPÉRONS QUE çA MARCHERA... ET NON SEULEMENT DANS LE NUCLÉAIRE ! CAR LES AUTRES DOSSIERS SONT PLUS IMPORTANTS QUE CEUX DU NUCLÉAIRE...

    DENIONS LA CENSURE.GARDONS NOS LIBRES EXPRESSIONS.

    10 h 15, le 24 novembre 2013

Retour en haut