X

Diaspora

L’« ilha do limão » de l’ambassadeur Fouad el-Khoury à Rio de Janeiro

N. F. | OLJ
18/11/2013

On l’appelle l’ambassadeur des pauvres, il est aujourd’hui à la retraite et est en train de céder ses petites propriétés à Rio de Janeiro. Il réalise ainsi son rêve, celui de constituer une œuvre sociale pour le Liban à partir de sa ville natale, Zahlé. L’ambassadeur Fouad el-Khoury est une figure connue du Brésil, où il a occupé le poste de consul général du Liban à São Paulo (1983-1986) puis à Rio de Janeiro (1988-1992), avant d’être nommé ambassadeur du Liban à Brasilia (2003-2009). Il avait commencé à servir le Liban comme chargé d’affaires à Abou Dhabi (1978), premier secrétaire à New Delhi en Inde (1979-1980), premier secrétaire à Buenos Aires en Argentine (1980-1983), puis ambassadeur en Inde (1992-1994) et ambassadeur en Uruguay (1994-1999).

« Une cabane au ciel »
Docteur à la Sorbonne à Paris en histoire et civilisation musulmanes (1976) et auteur du livre Les révolutions chiites en Islam (sujet de sa thèse, paru en espagnol et en portugais en 1983), Fouad el-Khoury avait été professeur d’histoire à l’Université libanaise et caïmacam de Bécharré avant d’entamer sa carrière diplomatique. Il est le fondateur de huit Maisons de la Vierge des pauvres, l’une à Nabaa à Beyrouth, et sept au Brésil, dans l’État du Piaui, à Bélem de Pará (Amazonie), Minas Gerais, Bahia, São Cristobal (Rio), Goais et Brasilia. Il a écrit, il y a six ans, un livre en arabe (traduit en portugais) sur sa mission : Une cabane au ciel.
Notre ambassadeur reste très attaché à sa maison de la péninsule de Búzios et à sa petite « ilha do limão » (île du citron) qu’il nous fait visiter au cœur de la baie de Guanabara, sur la praia Mauá, face à la plage de Botafogo et tout près de la grande île touristique de Paquetá. Son objectif est d’en faire un espace de culture animé par des jeunes, dans une région idyllique portant au rêve.

À la une

Retour au dossier "Diaspora"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Beyrouth I : deux listes fortes et de nombreuses inconnues

Citoyen grognon de Anne-Marie El-HAGE

Le vote préférentiel... aux femmes

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Soutenez notre indépendance!