Moyen Orient et Monde

Subventions d’un demi-milliard de dollars au secteur pétrolier

OLJ
08/08/2013
Le secteur pétrolier en Syrie, dévasté par le conflit, a été subventionné à hauteur de plus d’un demi-milliard de dollars par le gouvernement au cours des six derniers mois, a affirmé le ministre du Pétrole, Sleimane Abbas. Selon M. Abbas, le gouvernement a déboursé au premier semestre 2013 plus de 12 milliards de livres syriennes (560 millions de dollars) à titre de « subventions » au secteur des dérivés pétroliers, ce qui représente 9 % du budget de l’État. La Syrie produit actuellement en moyenne 39 000 barils par jour contre 380 000 b/j avant la crise en mars 2011, soit une chute de 90 %, selon un communiqué du ministre. Le gouvernement syrien a toujours subventionné le pétrole ainsi que l’électricité, le riz, le sucre et la farine. Mais du fait du conflit, il est obligé d’importer la quasi-totalité de son carburant, en particulier de l’Iran. Fin juillet, l’Iran a ouvert une ligne de crédit de 3,6 milliards de dollars à Damas pour les besoins en pétrole de la Syrie. D’après les chiffres officiels, les pertes du secteur pétrolier depuis mars 2011 s’élèvent à six milliards de dollars.

À la une

Retour à la page "Moyen Orient et Monde"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants