Rechercher
Rechercher

Politique - Conflit

Le chef de la diplomatie française transmet un avertissement d'Israël au Liban

« Il nous a prévenus que les Israéliens pourraient déclencher une guerre », a déclaré le ministre libanais des Affaires étrangères, Abdallah Bou Habib, cité par l'AFP.

Le chef de la diplomatie française transmet un avertissement d'Israël au Liban

Le chef de la diplomatie française Stéphane Séjourné, à son arrivée au Grand Sérail à Beyrouth, le 6 février 2024. Photo Mohammad Yassine

Le chef de la diplomatie française Stéphane Séjourné a averti Beyrouth qu'Israël pourrait déclencher une guerre contre le Liban, lequel veut éviter une escalade, a déclaré mardi le ministre libanais des Affaires étrangères, cité par l'Agence France Presse. Le ministre français a rencontré les principaux dirigeants libanais à Beyrouth, dernière étape d'une tournée au Proche-Orient pour tenter de pousser à une trêve des combats à Gaza, qui l'a conduit en Israël, en Cisjordanie occupée, en Egypte et en Jordanie.

« Il nous a prévenus que les Israéliens pourraient déclencher une guerre (...) pour ramener chez eux » les dizaines de milliers d'habitants évacués des zones proches de la frontière avec le Liban, a déclaré le ministre des Affaires étrangères Abdallah Bou Habib. « Nous lui avons dit que nous ne voulions pas d'une guerre », a ajouté le ministre à l'issue d'un entretien avec son homologue français. « Nous voulons un accord sur la frontière par le biais de l'ONU, des Français et des Américains », a-t-il ajouté.

Lire aussi

Liban-Sud : malgré la crainte d'une escalade à la frontière, la diplomatie progresse

M. Bou Habib a assuré que le Liban voulait « une application intégrale de la résolution » 1701 de l'ONU. Cette résolution, qui a mis fin à la dernière guerre entre Israël et le Hezbollah en 2006, stipule que seules l'armée libanaise et les Casques bleus soient déployés dans le sud du pays.

Depuis l'attaque du Hamas en Israël le 7 octobre, qui a déclenché la guerre à Gaza, le Hezbollah bombarde quotidiennement des positions de l'armée israélienne à la frontière, en soutien au mouvement islamiste palestinien. Israël réplique en bombardant des cibles dans le sud du Liban et réclame que le Hezbollah s'éloigne de la frontière commune.

En près de quatre mois, 213 personnes, en majorité des combattants du Hezbollah, ont été tuées dans le sud du Liban selon un décompte de l'Orient-Le Jour. Côté israélien, 15 personnes ont été tuées, selon les chiffres de l'armée israélienne qui n'ont pas été confirmés par des sources indépendantes. Des dizaines de milliers d'habitants des deux côtés de la frontière ont dû abandonner leurs foyers.

Préserver la stabilité du Liban

Plus tôt mardi, Stéphane Séjourné avait rencontré le Premier ministre sortant, Nagib Mikati. Il a affirmé que sa visite intervient dans le cadre de « tentatives internationales pour mettre un terme à la guerre à Gaza et préserver la stabilité au Liban », selon un communiqué du Grand Sérail. M. Séjourné a par ailleurs mis l'accent sur la nécessité d'élire un président de la République et de calmer le front du Liban-Sud, poursuit le texte.

Le chef de la diplomatie française s'est également entretenu avec le président du Parlement libanais Nabih Berry à Aïn el-Tiné.

Lors de sa tournée, Stéphane Séjourné a rencontré le commandant en chef de l’armée, le général Joseph Aoun, selon l’Agence nationale d’information (ANI, officielle). Le ministre français a insisté lors de cette réunion sur « l’importance du rôle de l’armée dans la préservation de la sécurité et de la stabilité du Liban dans les circonstances actuelles ».

Lundi, le ministre israélien des Affaires étrangères, Israël Katz, avait déclaré à son homologue français que « le temps presse pour trouver une solution diplomatique » dans le sud du Liban. « Israël agira militairement pour ramener les citoyens évacués de leurs maisons dans le nord du pays si aucune autre issue n'est possible », avait-il ajouté.

Plusieurs pays occidentaux tentent de trouver une solution opérationnelle pour un arrêt des violences frontalières, notamment au travers d'un règlement du litige frontalier entre l'Etat hébreu et le Liban.

Le chef de la diplomatie française Stéphane Séjourné a averti Beyrouth qu'Israël pourrait déclencher une guerre contre le Liban, lequel veut éviter une escalade, a déclaré mardi le ministre libanais des Affaires étrangères, cité par l'Agence France Presse. Le ministre français a rencontré les principaux dirigeants libanais à Beyrouth, dernière étape d'une tournée au...

commentaires (22)

Ce mec vient de découvrir ce qu'est le Moyen Orient.

Vero M

08 h 09, le 08 février 2024

Tous les commentaires

Commentaires (22)

  • Ce mec vient de découvrir ce qu'est le Moyen Orient.

    Vero M

    08 h 09, le 08 février 2024

  • Et il y a encore des personnes qui se demandent pourquoi on ne veut pas d'un president nomme par Nasrallah LA VERITE: LES 6 ANNEES DE AOUN (pardon de Gebran bassil ) NE NOUS ONT PAS SUFFIT?JAMAIS DANS L'HISTOIRE DU LIBAN IL N'YA EU AUTANT DE VOL AU PLUS HAUT ET AU PLUS BAS NIVEAU DE L'ETAT .45 MILLIARDS POUR L'ELECTRICITE INEXISTANTE ET LE RESPONSABLE QUI A TENU A GARDER PAR SON PARTI LE MINISTERE CONCERNE DURANT TOUTE LA PERIODE ALORS QU'IL DONNAIT A AMAL LE MINISTERE DES FINANCES CELA DEVIENT TRES CLAIR EN CONCLUSION: CERTAINS DEVRAIENT ETRE EN PRISON ET PAS AU POUVOIR POUR 6 ANNEES ENCO

    LA VERITE

    16 h 51, le 07 février 2024

  • MON SECOND COMMENTAIRE NE SE PUBLIE PAS SANS LE PREMIER. IL EST EXPLICATION AU PREMIER

    MON CLAIR MOT A GEAGEA CENSURE

    12 h 47, le 07 février 2024

  • DIPLO-MATE. DU GREC DIPLO=(DIPLO)= DOUBLE ET MATE=(MATI) =YEUX. PERSONNE AVEC DEUX YEUX OUVERTS POUR VOIR, SUIVRE ET NEGOCIER. ANIMAL INEXISTANT DANS NOS CHEPTELS LIBANAIS.

    MON CLAIR MOT A GEAGEA CENSURE

    12 h 43, le 07 février 2024

  • Abdallah Bou Habib. « Nous lui avons dit que nous ne voulions pas d'une guerre », « Nous voulons un accord sur la frontière par le biais de l'ONU, des Français et des Américains », a-t-il ajouté. = YIA HABIBI BOU HABIB, SI NOUS NE VOULONS PAS DE GUERRE POURQUOI NOUS PERMETTONS AUX MILICES IRANIENNES DE SE TROUVER SUR NOTRE SOL, YIA DIPLO - MATE (?)

    MON CLAIR MOT A GEAGEA CENSURE

    12 h 34, le 07 février 2024

  • Comme si, une décision d'une haute autorité judiciaire internationale n'existait pas concernant la guerre à Gaza. Israël viole la convention de 1948 sur le crime de génocide et les pays-membres de L'ONU devraient intervenir pour neutraliser Israël. Non, pensez-vous, la France comme la majorité des autres membres, font comme si, tout était "normal". Et ils osent aller échanger avec le pouvoir israélien, en tant qu'homologue, pour après, faire leur porte-parole. Réfléchissez les gens, vous comprendrez Qu'Israel tient tous ces larbins.

    peacepeiche@gmail.com

    12 h 02, le 07 février 2024

  • Mikati se contente de comptabiliser les pertes humaines et le nombre de missiles envoyés pour détruire nos citoyens et notre terre. Pendant que le parti vendu fait monter les enchères pour avoir le dernier mot sur la possession éternellement de ses armes qu’il utilise sans vergogne offertes par un pays étranger pour nous détruire. Le peuple ne bronche toujours pas et les vendus font tous les jours des petits, contents de leur postes pompeux et leur lâcheté face à ceux qui les ont nommés et placés pour achever notre pays. Bon courage pour récupérer notre souveraineté bradée par des vendus.

    Sissi zayyat

    11 h 41, le 07 février 2024

  • Nous voilà prévenus. Mais alors que feraient nos politiciens face à un tel message? Ils sont les obligés de ce parti qui a pris le soin de les nommer pour vaquer à ses provocations sans vergogne ni opposition aucune. Tout ce qu’ils font c’est compter les coups assenés au peuple libanais Arès avoir pris la peine de le dépouiller pour lui couper le sifflet et le prendre en otage. C’est le peuple contre le parti vendu. Israël n’a jamais autant jubiler d’avoir un allié de cette taille qui lui facilite le travail de destruction totale de notre pays légitimement comme pour gaza. Haboub est démasqué

    Sissi zayyat

    11 h 36, le 07 février 2024

  • En résumé, Séjourné demande au commandant en chef de l'armée de neutraliser les attaques du Hezbollah. Il se fait le porte parole d'Israël, même s'il justifie sa démarche par une volonté de stopper le conflit à la frontière. Qu'Israel arrête sa politique expansioniste d'épuration éthnique, et la paix reviendra... Un doux rêve hors d'atteinte !

    peacepeiche@gmail.com

    11 h 20, le 07 février 2024

  • Quelle autorité et quelle crédibilité, l'ancien compagnon de l'actuel premier ministre avec qui il voulait adopter des enfants, peut il avoir sur la scène internationale, et en particulier au Moyen-Orient ? Pauvre France, réduite à être un facteur des anglo-saxons et de l'Etat sioniste. On connaît la suite, l'annexion d'une partie du sud du Liban par Israël, grâce au Hezbollah

    Nicolas ZAHAR

    11 h 12, le 07 février 2024

  • Israël, bizarrement, ne demande que l'application ce la résolution 1701. Quand est il de la 1559 ? En fait, Israël fait le jeu du Hezbollah car elle sait que ce dernier continuera a détruire le Liban sans qu'elle ne fasse d'effort. Appliquer la 1701 sans la 1559 c'est laisser le Liban a la merci du parti Iranien pour finir le travail déjà accompli sous son règne et perpétuer le chaos qui ne permet pas au Liban de se redresser. Israël veut donner un semblant de victoire au Hezbollah pour qu'il continue son travail de sape éliminant ainsi un concurrent économique dangereux sans frais.

    Pierre Christo Hadjigeorgiou

    10 h 22, le 07 février 2024

  • UNE nouvelle venue qui a raté ses cours d’histoire, géographie et culture générale ! D’un air précieux et gentille nous fredonne : Je te promets et La vie en rose ! Avant son retour chez son patron ami et président, un petit atterrissage du côté du Sénégal est plus intéressant…

    aliosha

    10 h 09, le 07 février 2024

  • Et pendant ce temps le "chef" de notre diplomatie, qui a tout de meme rencontré les plus grands de ce monde (pas bassil ) "convoque" l'ambassadeur d'Angleterre qui a commis un crime de lèse majesté en omettant de l'inviter à partager les petits fours avec David Cameron simple "secrétaire d'État aux Affaires étrangères, du Commonwealth"

    C…

    09 h 25, le 07 février 2024

  • - "Israël pourrait déclencher une guerre contre le Liban, lequel veut éviter une escalade" Npus voilà prévenus. Et que faisons-nous? Rien! - "Nous lui avons dit que nous ne voulions pas d'une guerre » . Et que faisons-nous pour l’éviter? Rien! - "Le Liban voulait « une application intégrale de la résolution » 1701 de l'ONU ". Et que faisons-nous pour l’appliquer? Bien évidemment , rien! Le pouvoir libanais prétend refuser la guerre, mais applaudit aux provocations du Hezbollah qui vont y conduire. Pas besoin de chercher pour trouver l’erreur!

    Yves Prevost

    07 h 00, le 07 février 2024

  • Oh un nouveau CHEF qui débarque au Liban, pays de mes ancêtres

    Abdallah Barakat

    03 h 35, le 07 février 2024

  • Il ne va pas « séjourner » longtemps au liban en tout cas.

    LE FRANCOPHONE

    02 h 25, le 07 février 2024

  • Et si les libanais chassaient le Hezbollah? Ce serait merveilleux non? Mais ils n’ont même pas ce courage!!!

    Scoubidou 1et2

    22 h 33, le 06 février 2024

  • Un gouvernement employé chez le Hezb !

    LeRougeEtLeNoir

    22 h 04, le 06 février 2024

  • Beyrouth, Kiev... ses grosses godasses à semelles compensées caoutchouc ne le quittent pas ! Une seule paire dans son armoire ?

    Ca va mieux en le disant

    21 h 52, le 06 février 2024

  • Une diplomatie francaise de coursiers aux ordres en mode Dhl . Lamentable !

    nabil samir

    20 h 16, le 06 février 2024

  • Qu'est-ce qu'il vient faire ce novice de la diplomatie? On n'en veut pas d'un messager Israelien! Il aurait mieux fait de rester chez lui!

    Sami NAJJAR

    20 h 06, le 06 février 2024

  • Quand ce ne sont pas Netanyahu ou Gallant, ce sont leurs émissaires.

    Marionet

    20 h 03, le 06 février 2024

Retour en haut