Rechercher
Rechercher

Politique - ÉCLAIRAGE

Oui, non, peut-être ? Comment le Liban a répondu à la feuille de route française

Les Libanais ont intérêt à ce que la France préserve un rôle-clé au pays Cèdre. Mais l'alternative américaine semble plus alléchante.
Oui, non, peut-être ? Comment le Liban a répondu à la feuille de route française

Le président de la Chambre, Nabih Berry, recevant le ministre français des Affaires étrangères, Stéphane Séjourné, à Aïn el-Tiné, le 28 avril 2024. Photo tirée du compte Flickr du Parlement.

Quelle est la véritable position du Liban concernant l'initiative française pour mettre fin à la guerre au Sud ? Cela fait déjà quelques jours que Beyrouth a transmis sa réponse au document de Paris. Après un refus de la première version en février,...
Quelle est la véritable position du Liban concernant l'initiative française pour mettre fin à la guerre au Sud ? Cela fait déjà quelques jours que Beyrouth a transmis sa réponse au document de Paris. Après un refus de la première version en février,...
commentaires (12)

Oui, non, peut-être....excusez-moi de vous demander pardon....rien ne changera tant que chacun travaillera pour son clan !

Vero M

07 h 29, le 13 mai 2024

Tous les commentaires

Commentaires (12)

  • Oui, non, peut-être....excusez-moi de vous demander pardon....rien ne changera tant que chacun travaillera pour son clan !

    Vero M

    07 h 29, le 13 mai 2024

  • COMME SI C,ETAIT EN LES MAINS DES IMBALANCES.

    LA LIBRE EXPRESSION

    10 h 59, le 12 mai 2024

  • Le Liban est gouverné par l’Iran ( Hezbollah). La finul doit partir et Israël prendra le sud , les chrétiens doivent se protéger dans leur enclave et aider par l’Europe.

    Eleni Caridopoulou

    17 h 53, le 11 mai 2024

  • Le duo chiite est de mèche avec les américains depuis longtemps . La France devrait se repositionner sur sa position ancestrale en cherchant à protéger les minorités plutôt que de suivre une politique intéressée et immorale. Souhaitons qu’elle se ressaisisse très vite.

    Wow

    14 h 29, le 11 mai 2024

  • Deux remarques : Le Conseil de Sécurité ne saurait appliquer le Chapitre 7 ( qui imposerait l'exécution de la résolution 1701 par la force militaire ) sans l'accord de la Russie et de la Chine , qui pourraient opposer leur veto ! Donc çà suffit de nous menacer avec cette idée incongrue ! Ensuite , aucun accord concernant la politique étrangére ne pourrait être signé en l'absence du Ministre des Affaires Étrangères , et on se demande pour quelle raison c'est le sieur berri qui est le seul à négocier avec les français et les américains ... Inconstitutionnel !

    Chucri Abboud

    13 h 43, le 11 mai 2024

  • Prenez le milliard et distribuez- le aux déposants libanais puis taxez à fond tous les syriens , sans exception et vous verrez comment le pays va vite redémarrer.

    Wow

    13 h 32, le 11 mai 2024

  • Alors la France croit pouvoir arriver à un accord tout en collaborant avec ceux la même qui leur mettent des bâtons dans les roues. Ça n’est pas avec des Salamou alekoun et des milliards pour les soudoyer que la France ou n’importe quel autre pays arriverait à aboutir à leur fin. Il faut montrer les crocs et cesser de se montrer faibles et coopérants, cela fait l’affaire de ces mercenaires et le prix d’une solution ne sera que plus exorbitant. Il faut arrêter de courber l’échine et de tendre l’oreille à ceux qui ne veulent pas la paix et aider les libanais à se débarrasser d’eux au plus vite

    Sissi zayyat

    11 h 47, le 11 mai 2024

  • On ne comprend plus rien au charabia français. D’un côté ils exigent le retrait du parti armé par l’Iran du sud liban et se voit embarrassé par la réponse du HB qui prétend que ce sont des habitants du sud comme s’il n’avait pas compris que c’est de ses combattants dont on parle et non des civils. De l’autre côté ils récompensent ces mêmes usurpateurs du pouvoir, à hauteur de milliards pour les faire plier? Nous préférons la méthode forte qui consiste à ne pas négocier avec ceux-là mêmes qui détruisent notre pays sous prétexte de le sauver en leur intimant de déposer les armes sans conditions

    Sissi zayyat

    11 h 34, le 11 mai 2024

  • On a qu'à prendre le Milliard et ne rien faire en contrepartie... nos politiciens et gestionnaires sont deja champion dans ce genre d'action, on a de l'expérience :D

    Aboumatta

    08 h 58, le 11 mai 2024

  • Ce qui est ahurissant c’est que ceux qui discutent des solutions sont les barbus qui veulent une mainmise totale sur le Liban au profit du grand barbu Iranien, un fossilisé mafieux à leur solde et un autre mafieux qui n’a normalement aucun rôle à jouer car il doit uniquement expédier les affaires courantes… cette question concerne tous les Libanais non ?

    Zeidan

    08 h 52, le 11 mai 2024

  • "Le Liban souhaite ceci", "Le Liban rejette cela". Des mensonges! Le Liban – c’est-à-dire les libanais – veut la paix. Ce que propose la France n’est rien d’autre que l’application de la 1701, (approuvée A L’UNANIMITE par le gouvernement libanais Hezbollah compris). On refuse les garanties de sécurité pour le Liban sous prétexte qu’elles garantisse également la sécurité d’Israël! Et alors? Si les israéliens peuvent vivre en paix, grand bien leur fasse! Ce qui compte pour nous, c’est la sécurité DES LIBANAIS. Mais ce n’est pas le point de vue du Hezbollah, ses alliés et ses vassaux!

    Yves Prevost

    07 h 47, le 11 mai 2024

  • Cet article a designe les personnages cles qui ment les negotiations: "Hussein Khalil, Ali Hassan Khalil, et Nagib Mikati" ...... pour être realistique, les autres acteurs politiques ne comptent pas et nous les Libanais pourront dormir tranquils.

    hrychsted

    02 h 48, le 11 mai 2024

Retour en haut