Rechercher
Rechercher

Campus - SUR LE WEB

Edward Nammour, créateur de contenu à succès

L’étudiant en audiovisuel s’illustre, sur les réseaux sociaux, avec ses vidéos instructives au format court.

Edward Nammour, créateur de contenu à succès

En juillet dernier, Edward Nammour reçoit, au Casino du Liban, un trophée le récompensant pour son travail de créateur de contenu culturel lors de l’édition 2023 du Mazemark Influencers Appreciation Awards (MIAA). Photo Charbel Chamoun

Son énergie débordante, sa bonne humeur et son éloquence ont séduit des milliers d’internautes arabophones à travers le monde. Le parcours d’Edward Nammour, 19 ans, a commencé sur les réseaux sociaux, il y a trois ans. L’adolescent poste alors ses toutes premières vidéos sur TikTok dans le but de partager, avec de parfaits inconnus, ses centres d’intérêt qui sont la culture, l’actualité et le cinéma. Déterminé à créer un contenu de qualité, il lance en 2020, sur ce même réseau social, une série formée d’une centaine de vidéos courtes baptisée « 15 seconds of culture ». « Mon objectif était alors de proposer aux internautes une émission leur permettant de développer leur culture générale en les renseignant, de manière rapide et régulière, sur l’histoire, sur les différentes cultures et traditions, et sur l’actualité à travers le monde », explique celui qui suit, depuis septembre 2021, des études audiovisuelles à la faculté d’information et de communication de l’Université Antonine. Véritable touche-à-tout, le jeune homme va parler de sujets aussi divers que les séismes, les cèdres du Liban, l’épopée de Gilgamesh, ChatGPT et ou tube Makeba de la chanteuse Jain.

Une expérience professionnalisante

« Les internautes oublient généralement qu’une vidéo de quelques secondes nécessite des heures de travail réparties entre recherche, écriture, tournage et montage », rappelle le créateur de contenu. Grâce aux études audiovisuelles qu’il suit et aux efforts qu’il a déployés, Edward a pu développer ses compétences en matière de réalisation et de montage, et se perfectionne dans la création de contenu pour les réseaux sociaux. Sa communauté de « followers » grandit au fil des mois, ce qui lui permet de gagner en notoriété. Des opportunités d’emploi se présentent alors à lui. Le jeune homme est notamment sollicité par le journal an-Nahar pour créer, depuis octobre 2022, du contenu web et travailler en tant que reporter et monteur. L’Université Antonine fait également appel à ses talents pour produire, depuis octobre 2021, du contenu et des vidéos pour alimenter ses comptes sur les réseaux sociaux. Et, en avril dernier, Edward Nammour débute une collaboration avec le ministère de la Culture afin de créer du contenu destiné à renseigner les internautes au sujet de l’actualité du pays du Cèdre et la richesse de sa culture. Il tourne également des vidéos en collaboration avec le ministère du Tourisme pour faire découvrir aux internautes des quatre coins du monde les villes et les villages du Liban comme Tripoli, Tyr et Baalbeck. « Ce qui a commencé par être un passe-temps passionnant est devenu un véritable travail. L’expérience que j’ai pu acquérir sur le terrain m’a permis de me former et de gagner en confiance pour pouvoir évoluer dans le monde de la création audiovisuelle », indique Edward. Même si l’étudiant doit redoubler d’efforts pour poursuivre ses études tout en consacrant de nombreuses heures à la création de contenu pour les réseaux sociaux, il se dit ravi de voir des opportunités professionnelles se présenter à lui. « Je suis heureux d’avoir pu collaborer avec d’autres créateurs de contenu comme Yara Bou Monsef, Rebecca Yammine et Carmen Hajjar, et aller à la rencontre de nombreuses figures publiques libanaises », précise le jeune homme.

Le désir de créer un impact positif

En juillet dernier, Edward Nammour a reçu au Casino du Liban un trophée le récompensant pour son travail de créateur de contenu culturel lors de l’é

dition 2023 du Mazemark Influencers Appreciation Awards (MIAA) sous le patronage du ministère du Tourisme. « Je rêve, à présent, de pouvoir dépasser la barre symbolique des 100 000 abonnés sur TikTok. Cependant, je n’oublie pas que ce qui compte vraiment, c’est le parcours que j’ai pu effectuer et le soutien de toutes ces personnes qui me suivent », confie l’étudiant qui travaille actuellement sur le développement de son court-métrage de fin d’études. Fier de ce qu’il a pu accomplir jusqu’à présent, le créateur de contenu compte bien poursuivre son bonhomme de chemin avec le désir de tenter de nouvelles expériences professionnelles. « Je sais que je dois persévérer dans mes efforts pour pouvoir aller plus loin et pour développer mes compétences. J’ai beaucoup de rêves fous, confie Edward Nammour. Ce qui m’anime, c’est le désir de créer un impact positif autour de moi en ayant un jour ma propre émission produite à la télévision, en devenant acteur ou même, pourquoi pas, ministre. Qui sait ce que l’avenir pourrait bien me réserver ? »

Le compte d’Edward Nammour sur TikTok : @edward__nammour

Son énergie débordante, sa bonne humeur et son éloquence ont séduit des milliers d’internautes arabophones à travers le monde. Le parcours d’Edward Nammour, 19 ans, a commencé sur les réseaux sociaux, il y a trois ans. L’adolescent poste alors ses toutes premières vidéos sur TikTok dans le but de partager, avec de parfaits inconnus, ses centres d’intérêt qui sont la culture,...
commentaires (2)

je le deteste. jespere quil ne reussiss jamais

eLemeNt19

16 h 09, le 17 novembre 2023

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • je le deteste. jespere quil ne reussiss jamais

    eLemeNt19

    16 h 09, le 17 novembre 2023

  • Mille bravos jeune homme. Continuez sur cette lancée, votre avenir est prometteur.

    Vero M

    09 h 42, le 16 novembre 2023

Retour en haut