Rechercher
Rechercher

Société - Guerre à Gaza

Mia Khalifa face à une pluie de critiques pour avoir soutenu le Hamas

L'ancienne star du porno d'origine libanaise s'est attiré les foudres des internautes, après avoir comparé l'Etat hébreu à un régime d'apartheid et qualifié les combattants du Hamas de « combattants de la paix ». 

Mia Khalifa face à une pluie de critiques pour avoir soutenu le Hamas

Mia Khalifa, dans une vidéo en ligne où elle danse aux sons d'une chanson palestinienne, keffieh à la main. Capture d'écran X/@miakhalifa

Mia Khalifa, l'ancienne star du porno américaine d'origine libanaise, fait face à une pluie de critiques sur le réseau social X (anciennement Twitter) depuis samedi, pour avoir affiché son soutien aux combattants du Hamas, engagé dans un conflit meurtrier avec l'armée israélienne à Gaza. La jeune femme vit et travaille aux États-Unis où elle s'est reconvertie dans la mode et le mannequinat. Elle concède que ses prises de position politiques lui ont négativement impacté ses activités.

« Si vous regardez la situation en Palestine et que vous n'êtes pas du côté des Palestiniens, alors vous êtes du mauvais côté de l'apartheid et l'Histoire vous le montrera avec le temps », a-t-elle écrit samedi. « Quelqu'un pourrait-il dire aux combattants de la paix en Palestine de filmer sur leurs téléphones en mode horizontal ? », a encore lancé Mia Khalifa sur X, où elle compte plus de cinq millions d'abonnés. 

Des déclarations qui n'ont pas été sans conséquences pour la jeune femme. « Soutenir la Palestine m'a valu de perdre des opportunités commerciales, mais je suis plus énervée contre moi-même pour ne pas avoir vérifié que je faisais du business avec des sionistes », a-t-elle rétorqué » dimanche, après avoir été notifiée de son licenciement sur X par une entreprise partenaire. 

Les publications de Mia Khalifa en faveur des Palestiniens ont suscité des milliers de commentaires, majoritairement critiques et insultants envers la jeune femme et son passé d'actrice de films pornographiques, dont de nombreux commentaires publiés par des comptes vérifiés par la plateforme X. « Les combattants de la paix n'égorgent pas les vieux devant les arrêts de bus et ne tuent pas les enfants chez eux », a écrit un internaute sur la page X de l'ancienne actrice. « Tu es dégoûtante à plusieurs points de vue », a lancé un autre. « Je suis prête à te payer un voyage dans la région. Je suis certaine qu'ils seront plus gentils avec toi qu'ils ne l'ont été avec les femmes soldats israéliennes », a souligné une autre internaute. 


Quelques fans pro-palestiniens ont quant à eux affiché leur soutien à la jeune femme. « Merci d'être devenue la voix des Palestiniens », a écrit un internaute. « Tu nous représentes vraiment ! », a lancé un autre, accompagnant son commentaire d'une vidéo où Mia Khalifa danse, keffieh à la main, au son de la chanson « Ana dammi falastini » (mon sang est Palestinien) du chanteur palestinien Mohammad Assaf. 

Reprenant une autre vidéo de Khalifa, dans laquelle cette dernière s'en prend à Israël et aux Etats-Unis, un internaute libanais a commenté : « Cette femme vous apprendra le patriotisme et la dignité », dans une allusion à son passé dans la pornographie. 

Lire aussi

Guerre Israël/Hamas : les médias régionaux entre éloges et appels au calme

Née au Liban, Mia Khalifa a émigré toute jeune aux Etats-Unis avec sa famille. Elle s'est fait connaître du grand public en 2015, après avoir été classée star numéro 1 du site pornographique américain Porn Hub, malgré une courte carrière de trois mois dans l'industrie du porno. Sa carrière dans les films pour adultes lui avait valu d'être interdite d'entrée au Liban. 

La jeune femme, qui porte un tatouage de l'hymne national libanais, avait affiché des positions en faveur de la thaoura de 2019 au Liban. Elle avait également réussi à lever 100.000 dollars au profit de la Croix-Rouge libanaise, après la double explosion au port de Beyrouth, en vendant aux enchères les fameuses lunettes noires qu'elle portait lors de ses tournages.

Mia Khalifa, l'ancienne star du porno américaine d'origine libanaise, fait face à une pluie de critiques sur le réseau social X (anciennement Twitter) depuis samedi, pour avoir affiché son soutien aux combattants du Hamas, engagé dans un conflit meurtrier avec l'armée israélienne à Gaza. La jeune femme vit et travaille aux États-Unis où elle s'est reconvertie dans la mode et le...

commentaires (5)

L’OLJ devient le journal de faits divers qui font le buzz sur les réseaux sociaux. C’est un peu dommage que cet article soit publié dans un journal comme le vôtre puisque je n’y voit pas l’intérêt.

Sissi zayyat

13 h 51, le 11 octobre 2023

Tous les commentaires

Commentaires (5)

  • L’OLJ devient le journal de faits divers qui font le buzz sur les réseaux sociaux. C’est un peu dommage que cet article soit publié dans un journal comme le vôtre puisque je n’y voit pas l’intérêt.

    Sissi zayyat

    13 h 51, le 11 octobre 2023

  • C’est du beau tout ça. Ça fossoie et la cause du peuple libanais en lutte contre l’entité néo-safavide et la cause du peuple palestinien en lutte contre l’entité sioniste. Et chose rare, ça fossoie à la fois par la gauche et par la droite. Par la gauche vu son mode de vie PUBLIQUEMENT scandaleux dont sauf preuve du contraire elle se VANTE, par la droite en vantant comme combat pour la paix le terrorisme du Hamas qui est tout autant immoral que le porno ET QUI EST LE MEILLEUR CADEAU fait A LA FOIS à l’entité sioniste et à l’entité néo-safavide.

    Citoyen libanais

    07 h 18, le 11 octobre 2023

  • Mia Khalifa est une ex actrice porno et vous en parlez comme si c'était l'ambassadrice du Liban, ce qui montre le niveau du pays. On s'en contrefiche de ce qu'elle pense de la géopolitique.

    Charbel Moussalem

    21 h 37, le 09 octobre 2023

  • Elle a changé de région géopolitique ...

    Zeidan

    18 h 15, le 09 octobre 2023

  • Il me semble que la question depasse legerement son domaine de competence...

    Khoueiry Marc

    14 h 45, le 09 octobre 2023

Retour en haut