Rechercher
Rechercher

Moyen-Orient - « Déluge d’al-Aqsa »

Guerre Israël/Hamas : les médias régionaux entre éloges et appels au calme

Ton dithyrambique dans les pays de l’axe de la Moumanaa et beaucoup plus mesuré dans les autres, « L’Orient-Le Jour » épluche la presse régionale.

Guerre Israël/Hamas : les médias régionaux entre éloges et appels au calme

Un panache de fumée s'élève au-dessus des bâtiments de la ville de Gaza lors d'une frappe aérienne israélienne, le 8 octobre 2023. Photo MAHMOUD HAMS/AFP

Le Moyen-Orient s’est réveillé samedi matin face à l’ouverture d’un nouveau front dans la région. L’opération « Déluge d’al-Aqsa », lancée par le Hamas contre Israël, a surpris le monde entier et a rapidement pris le statut de guerre. Pour mieux comprendre les opinions et analyses des événements de chacun, L’Orient-Le Jour a épluché ce matin la presse régionale.

Émirats arabes unis, Al-Emarat Al-Youm

Aucune mention de la guerre en cours entre Israël et le Hamas à la Une du journal émirati. Les derniers chiffres du tourisme local, notamment à Dubaï, et les résultats d’élections nationales sont mis en avant. Son article sur le conflit est axé sur les appels des Émirats arabes unis à la désescalade. Il précise également que le ministère émirati des Affaires étrangères, en tant que membre non-permanent du Conseil de sécurité de l’ONU, va demander que soit remis sur le tapis le processus de paix israélo-palestinien, exhortant « la communauté internationale à faire pression en vue d’une paix juste et globale ». Une réunion d’urgence de ce conseil est prévue ce soir à 22 heures (heure de Beyrouth).

Qatar, al-Jazeera

« Le Déluge d’al-Aqsa : des scènes que n’oublieront pas les Israéliens », a titré al-Jazeera en publiant une série de photos de l’offensive du Hamas, insistant sur le choc ressenti par la population israélienne. Dans un autre de ses articles, le site qatari explique comment les parapentes, jamais utilisés jusque-là dans un acte de guerre, ont permis aux Palestiniens de prendre les militaires israéliens par surprise.

Arabie saoudite, al-Charq al-Awsat

Comment se terminera ce conflit, alors que ni les Palestiniens ni les Israéliens n’ont défini d’objectifs clairs à cette guerre, se demande le journal saoudien. Le média pose aussi la question de savoir si le Hezbollah va entrer de plain-pied dans le conflit, citant des propos attribués à un ministre israélien (resté anonyme) craignant que cette attaque du Hamas ne soit le prélude d’une guerre plus vaste avec « le Hezbollah et d’autres milices pro-iraniennes ». Et même si la riposte israélienne se limite à la scène gazaouie, la violence des combats pourrait avoir un contre-effet sur l’image d’Israël de par le monde, poursuit l’article.

Arabie saoudite, ArabNews


« 50 ans plus tard, une nouvelle guerre du Kippour stupéfie Israël ». Le titre du journal saoudien est équivoque quant à la comparaison faite depuis samedi avec la guerre de 1973. ArabNews reprend également un communiqué du ministre saoudien des Affaires étrangères, Fayçal ben Farhan, qui a déclaré samedi que le royaume rejetait le fait de prendre pour cible des civils non armés « de quelque manière que ce soit ». Pas un mot en revanche sur les pourparlers en cours entre Israël et l'Arabie saoudite pour une normalisation de leur relation.

Égypte, al-Ahram

Le journal égyptien s’est attardé sur « les contacts effectués par le président égyptien Abdel Fattah Sissi en vue de contenir l’escalade de violence entre Israël et Gaza », mettant en garde contre les graves conséquences d’une telle escalade. Sur son site, al-Ahram a également publié un dossier sur la guerre d'Octobre de 1973. 

Jordanie, Jordan Times

« Israël et Gaza en guerre après une attaque surprise du Hamas », a sobrement titré le Jordan Times. Le journal jordanien précise que la monarchie hachémite a « appelé au calme à Gaza », mais consacre un de ses articles à la couverture d’une manifestation de Jordaniens en appui aux Palestiniens : « Votre cause est la nôtre. »

Axe Moumanaa

Syrie, al-Baas

Dans le journal du parti syrien au pouvoir, ce parti déclare que « ce qui se passe aujourd’hui dans les territoires palestiniens va bien au-delà d’un simple choc administré aux sionistes ». 

Syrie, Techrine

« Ici Gaza, Ici la Palestine… N’avons-nous pas dit que l’histoire est près de se répéter ? », titre ce journal syrien. « Mais où est donc l’armée israélienne ? La question était sur toutes les lèvres », s’est-il interrogé. Techrine fait le parallèle avec la guerre d’octobre 1973 estimant que l’allié américain ne peut intervenir militairement mais va lancer des négociations de paix sans tarder, affirmant qu’Israël craint une guerre plus vaste à l’intérieur comme à l’extérieur, avec « l’axe de la Résistance ».

Iran, Tehran Times


« Déluge d’al-Aqsa : la résistance palestinienne humilie Israël », a titré ce matin le journal iranien. « L'opération, qui a débuté samedi matin, a pris Israël par surprise sur plusieurs fronts, écrit le journal. Cette opération est sans précédent dans les 50 dernières années. Il s'agit de la plus grande attaque contre le régime sioniste depuis 50 ans. Elle hante les envahisseurs de la guerre du Kippour de 1973. Elle est intervenue 50 ans et un jour après que des forces égyptiennes et syriennes ont pris Israël au dépourvu. »

Le Moyen-Orient s’est réveillé samedi matin face à l’ouverture d’un nouveau front dans la région. L’opération « Déluge d’al-Aqsa », lancée par le Hamas contre Israël, a surpris le monde entier et a rapidement pris le statut de guerre. Pour mieux comprendre les opinions et analyses des événements de chacun, L’Orient-Le Jour a épluché ce matin la presse régionale.Émirats...
commentaires (3)

ET LE PROBLEME PALESTINIEN EN TETE. BIEN ENTENDU.

LA LIBRE EXPRESSION

17 h 54, le 08 octobre 2023

Tous les commentaires

Commentaires (3)

  • ET LE PROBLEME PALESTINIEN EN TETE. BIEN ENTENDU.

    LA LIBRE EXPRESSION

    17 h 54, le 08 octobre 2023

  • MON COMMENTAIRE N,EST QU,UNE ANALYSE SANS PRENDRE PARTI POUR QUI QUE CE SOIT. PRIERE DE LA PUBLIER. MERCI.

    LA LIBRE EXPRESSION

    17 h 33, le 08 octobre 2023

  • LA SOLUTION A UNE VRAIE PAIX DANS LA REGION NE DEPEND PAS DES ACCORDS *D,ABRAHAM* AVEC LES GOLFIQUES ET DE PEUT-ETRE DE *MOISE* AVEC LA SAOUDITE. DEUX SONT AUJOURD,HUI LES JOUEURS DU QUITTE OU DOUBLE DANS LA REGION : L,IRAN ET ISRAEL. LES OCCIDENTAUX FERAIENT BIEN DE REUNIR CES DEUX AUTOUR DE LA TABLE DE NEGOCIATION S,ILS VEULENT LA PAIX DURABLE DANS LA REGION. TOUS LES PROBLEMES DEVRAIENT ETRE DEBATTUS : NUCLEAIRE, GOLFE, YEMEN, SYRIE, IRAQ, LIBAN, SOMALIE ETC... SI ON PREFERE SE CACHER DERRIERE SON DOIGT ET VOULOIR PUNIR L,IRAN SATAN, ON DOIT SAVOIR QU,IL Y A MULTIPLICITE SATANIQUE DANS LA REGION ET OUTRE ATLANTIQUE. LA VERITE NE SE DEMEMBRE PAS.

    LA LIBRE EXPRESSION

    17 h 22, le 08 octobre 2023

Retour en haut