Rechercher
Rechercher

Politique - Commentaire

Le Liban pour le retour des réfugiés... sans fâcher Assad

À l’heure où le régime syrien se montre très peu disposé à accueillir ses exilés, même s’il affirme le contraire, Beyrouth mise sur la coopération avec Damas pour permettre leur rapatriement. 

Le Liban pour le retour des réfugiés... sans fâcher Assad

Des enfants dans un camp de réfugiés syriens dans la Békaa, dans l’est du Liban, en 2023. Photo Mohammad Yassine

Cherchez l’erreur. À l’occasion de l’Assemblée générale des Nations unies, la semaine dernière à New York, le Liban monte au créneau pour dénoncer la présence de plus d’un million de réfugiés syriens sur son territoire. Jusque-là, rien d’anormal...
Cherchez l’erreur. À l’occasion de l’Assemblée générale des Nations unies, la semaine dernière à New York, le Liban monte au créneau pour dénoncer la présence de plus d’un million de réfugiés syriens sur son territoire. Jusque-là, rien d’anormal...

commentaires (3)

L’erreur est connue, elle procède de l’incompétence des Libanais au pouvoir depuis le début de la guerre civile Syrienne. En effet, nos dirigeants ont tous, chacun à sa manière et d’une façon ou d’une autre, pensé prendre profit de l’arrivée de ces malheureux torturés et embastillés par Bachar el-Assad. Cela n’a pas vraiment fonctionné comme ils l’espéraient et maintenant plus personne, ou presque, n’en veut ! Le seul moyen de rapatrier ces réfugiés est la coopération avec les autres pays arabes et à travers l’ONU afin d’éliminer ce régime sanguinaire afin qu’ils puissent rentrer et reconstruire leur pays. Pour cela il faut un Liban dont les institutions gouvernementales fonctionnent, mais cela ne semble pas être pour demain. En attendant, les Libanais et les Syriens vivent, et vont continuer à vivre, un martyr.

TrucMuche

17 h 03, le 26 septembre 2023

Tous les commentaires

Commentaires (3)

  • L’erreur est connue, elle procède de l’incompétence des Libanais au pouvoir depuis le début de la guerre civile Syrienne. En effet, nos dirigeants ont tous, chacun à sa manière et d’une façon ou d’une autre, pensé prendre profit de l’arrivée de ces malheureux torturés et embastillés par Bachar el-Assad. Cela n’a pas vraiment fonctionné comme ils l’espéraient et maintenant plus personne, ou presque, n’en veut ! Le seul moyen de rapatrier ces réfugiés est la coopération avec les autres pays arabes et à travers l’ONU afin d’éliminer ce régime sanguinaire afin qu’ils puissent rentrer et reconstruire leur pays. Pour cela il faut un Liban dont les institutions gouvernementales fonctionnent, mais cela ne semble pas être pour demain. En attendant, les Libanais et les Syriens vivent, et vont continuer à vivre, un martyr.

    TrucMuche

    17 h 03, le 26 septembre 2023

  • - RETOUR SANS FACHER LE LIONCEAU. - NAIF QUI CROIRAIT CETTE HISTOIRE, - QUE NOUS VENDENT ET A GOGO, - LES AUTEURS DE NOTRE DEBOIRE. - CAR UNE TELLE DECISION, - ET SA MISE A EXECUTION, - EST DE LEURS MAITRES L,APANAGE. - NOS BOUFFONS NE SONT QUE DES PAGES.

    LA LIBRE EXPRESSION

    13 h 28, le 26 septembre 2023

  • Il faut dire que les ONG participent grandement à cet afflux de réfugiés sur notre territoire en déclarant haut et fort les aides de tous ceux qui s’y trouvent. On se demande pourquoi les irresponsables politiques vendus de notre pays n’ont pas exigé que ces aides soient conditionnées par la présence des syriens sur leur sol et non dans des pays étrangers alors qu’ils ont la possibilité de leur aménager les mêmes tentes dans de meilleurs conditions dans leur pays sans qu’ils soient en danger vu la superficie de la Syrie et le manque de places et d’infrastructures au Liban? Sans parler du danger démographique que cela représente pour notre pays petit pays exsangue vu leur nombre croissant. Pourquoi s’évertuent ils à nous imposer ce qu’ils refusent dans leurs propres pays?

    Sissi zayyat

    11 h 15, le 26 septembre 2023

Retour en haut