Rechercher
Rechercher

Politique - Conseil des ministres

Migrants syriens : derrière la farce de lundi, un règlement de comptes à la libanaise

Défaut de quorum le matin, quorum assuré le soir... On promet de faire acte de présence puis on revoit ses calculs... 

Migrants syriens : derrière la farce de lundi, un règlement de comptes à la libanaise

La réunion consultative tenue lundi au Sérail, en présence du chef de l'armée et du directeur p.i. de la Sûreté générale, pour examiner le dossier des migrants syriens. Photo Dalati et Nohra

« En politique, l’absurdité n’est pas un obstacle », disait Napoléon Bonaparte. Si les sujets sur lesquels le gouvernement sortant s’est penché lundi devraient être prioritaires dans un pays en crise depuis 2019, les protagonistes libanais avaient,...
« En politique, l’absurdité n’est pas un obstacle », disait Napoléon Bonaparte. Si les sujets sur lesquels le gouvernement sortant s’est penché lundi devraient être prioritaires dans un pays en crise depuis 2019, les protagonistes libanais avaient,...

commentaires (3)

L'ombre destructrice des aounistes plane toujours sur le pays comme pour l'achever en bonne et dûe forme. Sans nouveau président, il semblerait que le sexennat de Aoun traîne encore...

Esber

06 h 24, le 13 septembre 2023

Tous les commentaires

Commentaires (3)

  • L'ombre destructrice des aounistes plane toujours sur le pays comme pour l'achever en bonne et dûe forme. Sans nouveau président, il semblerait que le sexennat de Aoun traîne encore...

    Esber

    06 h 24, le 13 septembre 2023

  • Quelle perte de temps cet article inutile comme bien d’autres

    Abdallah Barakat

    05 h 34, le 13 septembre 2023

  • Vous pointez les paradoxes du CPL diligenté par son président le fameux gendre comme si c’était une exception, alors que nous assistons à ses retournements de veste et positions depuis qu’il a été propulsé par les fossoyeurs pour épauler son bo père sur la scène politique pour ramasser le plus possible de miettes qu’il prend pour avantages alors que notre pays est en train carrément de disparaître grâce à son excès de zèle exécuté par ses cadres et approuvés par ses partisans qui ne voit que du feu. Sa comédie est on ne peut plus pathétique et dangereuse, en premier pour lui. On ne peut que l’encourager si on veut le voir se brûler les ailes le plus tôt possible.

    Sissi zayyat

    20 h 50, le 12 septembre 2023

Retour en haut