Rechercher
Rechercher

Campus - DISTINCTION

L’USEK s’illustre au concours d’architecture Saint-Gobain

Angela Hanna, étudiante de master en architecture, représentera le Liban lors de la finale internationale de cette compétition prévue du 26 au 28 juin à Lisbonne, au Portugal.

L’USEK s’illustre au concours d’architecture Saint-Gobain

Angela Hanna, Anthony Youssef, Maria el-Choufani et Murielle Sleiman remportent la finale nationale de la compétition Saint-Gobain le 5 mai dernier à l’École supérieure des affaires (ESA). Photo DR

Quatre étudiants de master en architecture de l’Université Saint-Esprit de Kaslik (USEK), Angela Hanna, Murielle Sleiman, Maria el-Choufani et Anthony Youssef, sont les lauréats, sur le plan national, de la compétition internationale d’architecture initiée par Saint-Gobain, leader mondial de la construction durable, qui met en lumière le travail des architectes en herbe. 

Vingt projets, centrés autour de la transformation d’un quartier de Lisbonne au Portugal, élaborés par les étudiants de l’USEK et de l’Université libanaise, étaient en compétition au Liban, et les lauréats porteurs des propositions les plus intéressantes ont été désignés le 5 mai dernier à l’École supérieure des affaires (ESA). Avec son projet architectural intitulé Reflect, réalisé sous la supervision de ses enseignants Antoine Younan et Louis Hachem, Angela Hanna se trouve en première position du palmarès.

L’étudiante a souhaité, par le biais de la proposition qu’elle a développée, honorer le passé de Lisbonne en cherchant, par la même occasion, à développer une architecture durable, respectant l’environnement et valorisant le recyclage afin de réduire l’empreinte carbone des bâtiments. Le projet de Murielle Sleiman et Maria el-Choufani, dirigé par Louis Hachem, occupe la deuxième place. Baptisé Kinemacolor, il consiste à créer un bâtiment résidentiel et à renouveler un bâtiment existant en mettant en avant l’art, et en s’inspirant en particulier de la production cinématographique, dans la ville de Lisbonne. Anthony Youssef, qui a bénéficié de l’accompagnement du professeur Louis Hachem, remporte le 3e prix. Son projet Caméra lucidum permet d’imaginer un programme architectural regroupant la construction d’un immeuble d’habitation pour les jeunes artistes de Lisbonne ainsi que la réhabilitation du patrimoine existant en créant notamment des espaces publics dédiés à des expositions.

Valoriser la construction durable

Ces quatre lauréats font partie des 1 300 étudiants, en provenance de 167 universités issues de 30 pays à travers le monde, ayant participé à la 18e édition du concours d’architecture Saint-Gobain. Celui-ci a été créé en 2004 dans le but d’inciter les futurs architectes à développer des projets architecturaux basés sur les besoins réels d’un quartier ou d’une ville en s’appuyant sur la démarche de construction durable de Saint-Gobain. Angela Hanna représentera le Liban lors de la finale internationale de cette compétition prévue du 26 au 28 juin à Lisbonne. « 30 projets, en provenance des 30 pays participants, ont été retenus. Je me sens honorée de pouvoir représenter mon pays et mon université devant le jury international composé principalement d’architectes et de représentants de Saint-Gobain. Je m’entraîne, au quotidien, à répéter mon discours », souligne la jeune femme qui aura 5 minutes pour présenter oralement son projet, dossier à l’appui, et convaincre le jury qui désignera trois lauréats. 

L’étudiante en architecture estime que la participation à ce concours est formatrice pour tous les participants. Angela Hanna reconnaît que cette compétition, qui est un véritable tremplin professionnel, lui a ouvert les yeux sur l’architecture durable. « De plus, précise-t-elle, j’ai pu m’intéresser aux projets architecturaux élaborés à l’international, ce qui est assez enrichissant parce que cela ouvre de nouvelles perspectives, et j’ai également eu l’opportunité de découvrir différents solutions et matériaux utilisés dans une approche de construction durable respectueuse de la planète. » Anthony Youssef partage le même avis qu’Angela Hanna et ajoute, au sujet de cette expérience : « Cette participation m’a notamment permis de mesurer l’importance de mettre en relation un projet architectural avec son contexte, qu’il soit spatial, social, historique ou environnemental. De même, je suis plus attentif aux procédés à inclure pour conférer le maximum de bien-être aux utilisateurs puisque l’être humain doit être, après tout, au centre de toute conception architecturale. »

Pour Murielle Sleiman et Maria el-Choufani, qui ont travaillé à deux, les recherches qu’elles ont menées dans le cadre de ce projet leur ont été d’une grande utilité. « Nous avons appris, précisent-elles, à mettre notre créativité au profit du travail en équipe, à gérer notre temps et à tenir compte de nombreuses variables en travaillant sur un projet qui soit bien intégré dans une ville qui ne nous est pas familière, Lisbonne. » « Ces quatre étudiants ont pris part à la compétition Saint-Gobain avec enthousiasme et en déployant, au fil des semaines, beaucoup d’énergie. Ils ont travaillé dur pour mériter cette récompense. L’USEK est forcément fière qu’ils aient remporté, sur le plan national, les trois prix », note Élie Abi Safi, chef du département d’architecture à l’USEK, qui espère que ces jeunes persévéreront dans leurs efforts.

Page Campus en partenariat avec


Quatre étudiants de master en architecture de l’Université Saint-Esprit de Kaslik (USEK), Angela Hanna, Murielle Sleiman, Maria el-Choufani et Anthony Youssef, sont les lauréats, sur le plan national, de la compétition internationale d’architecture initiée par Saint-Gobain, leader mondial de la construction durable, qui met en lumière le travail des architectes en herbe. Vingt...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut