Rechercher
Rechercher

Société - Liban

Raja Salamé absent à l'audience devant les juges européens pour "raisons de santé"

Les enquêteurs français, allemands et luxembourgeois ont prévu d'interroger dans les prochains jours l'ancienne assistante de Riad Salamé, ainsi que des responsables de la BDL et du secteur bancaire. 

Raja Salamé absent à l'audience devant les juges européens pour

Le siège de la BDL à Hamra. Photo Layal Dagher

Raja Salamé, frère du gouverneur de la Banque du Liban Riad Salamé, ne s'est pas présenté mardi à l'audience prévue devant une délégation de juges européens "pour des raisons de santé", a rapporté l'Agence nationale d'information (ANI). La délégation de magistrats, qui se trouve au Liban pour la troisième fois en quelques mois, mène une enquête sur les frères Salamé et plusieurs de leurs associés, soupçonnés de corruption.

L'avocat de Raja Salamé a présenté aux juges un certificat médical pour justifier son absence.

Selon des informations obtenues par L'Orient-Le Jour auprès d'une source au palais de Justice, Raja Salamé a été hospitalisé lundi à l'Hôtel-Dieu de France, pour des raisons qui n'ont pas été précisées. Il serait depuis sorti de l'hôpital mais son médecin traitant lui aurait prescrit une semaine de repos. 

Au cours de leur nouveau séjour au Liban, les enquêteurs français, allemands et luxembourgeois devraient également interroger l'ancienne assistante de Riad Salamé, Marianne Hoyek, dans le courant de la semaine, ainsi que des responsables, anciens et actuels, de la BDL et du secteur bancaire la semaine prochaine. Parmi les ex-fonctionnaires de la BDL qui devraient être interrogés figure le ministre sortant des Finances Youssef Khalil. 

Lire aussi

La justice française va poursuivre Riad Salamé pour fraude et blanchiment d'argent

Riad Salamé est soupçonné par la justice de plusieurs pays européens d'avoir détourné des centaines de millions de dollars de commissions provenant de la vente d'actifs de la BDL par l'intermédiaire d'une société enregistrée aux Îles Vierges, dont le bénéficiaire est son frère Raja. 

Ces interrogatoires interviennent peu après le retour au Liban samedi du banquier Marwan Kheireddine, qui avait été mis en examen fin mars à Paris et placé sous contrôle judiciaire dans l'enquête française sur le patrimoine européen du gouverneur de la banque centrale. Le PDG de la banque privée al-Mawarid Bank avait été interrogé par la même délégation en janvier au Liban. M. Kheireddine avait été mis en examen pour association de malfaiteurs, notamment en vue de commettre des détournements de fonds publics par un agent public au préjudice de l'État libanais, des abus de confiance aggravés, et de la corruption active et passive d'agent public, selon une source proche du dossier. Cet homme de 55 ans, ministre au début des années 2010, est également poursuivi pour blanchiment en bande organisée.

Selon la même source judiciaire, la libération conditionnelle de M. Kheireddine s’explique par le fait que la loi française ne permet pas qu’il soit retenu indéfiniment. La justice française disposait de deux options : lever l'interdiction de voyage ou lancer un mandat d’arrêt contre lui. Même si elle a choisi la première, l’enquête reste cependant en cours. 

Raja Salamé, frère du gouverneur de la Banque du Liban Riad Salamé, ne s'est pas présenté mardi à l'audience prévue devant une délégation de juges européens "pour des raisons de santé", a rapporté l'Agence nationale d'information (ANI). La délégation de magistrats, qui se trouve au Liban pour la troisième fois en quelques mois, mène une enquête sur les frères Salamé et...
commentaires (7)

Attendons à des maladies soudaines qui vont frapper tous les accusés et pourquoi pas des crises cardiaques improvisées pour échapper à un simulacre de justice à laquelle je crois moyennement ou alors pas du tout.

Sissi zayyat

16 h 25, le 26 avril 2023

Tous les commentaires

Commentaires (7)

  • Attendons à des maladies soudaines qui vont frapper tous les accusés et pourquoi pas des crises cardiaques improvisées pour échapper à un simulacre de justice à laquelle je crois moyennement ou alors pas du tout.

    Sissi zayyat

    16 h 25, le 26 avril 2023

  • Corruptions en série....je serai curieux de voir le compte en banque du medecin de Raja Salameh Heureusement que l'Hotel Dieu ne l'a pas hebergé plus que ça.

    Moi

    17 h 14, le 25 avril 2023

  • Nous présentons bien entendu nos vœux de prompt rétablissement à M. Salamé. Et nous souhaitons un bon séjour gastronomique et culturel aux personnels qui se sont déplacés aux frais du contribuable européen...quelle farce !

    IBN KHALDOUN

    15 h 25, le 25 avril 2023

  • Tiens tiens comme par hasard. Mais vous n’avez pas honte les frères Salameh de continuer à vous foutre du monde entier de façon aussi éhontée. Franchement, aucune dignité, aucun amour propre … même les plus grands mafiosi ont plus le sens de l’honneur que vous deux. Assumez vos actes! Si vous n’avez rien à vous reprocher, présentez vous devant la justice et défendez vous. Vous êtes assez riches pour vous payer les meilleurs avocats. Mais vous dérober ainsi comme des lapins de basse cour, quelle bassesse

    Lecteur excédé par la censure

    14 h 22, le 25 avril 2023

  • "… Raja Salamé absent à l'audience devant les juges européens pour "raisons de santé" …" - Il doit souffrir de "judisticite aigüe", mal bien répandu qui cause une diarrhée carabinée à la vue d’un juge ou d’un procureur… ce n’est pas trop grave, il pourra se refaire une santé à … la Santé.

    Gros Gnon

    13 h 46, le 25 avril 2023

  • hahahaha....voyons voir....la fin de ca.

    Marie Claude

    13 h 41, le 25 avril 2023

  • Dépression ou supression ?

    LeRougeEtLeNoir

    13 h 09, le 25 avril 2023

Retour en haut