Rechercher
Rechercher

Politique - Tensions

Des dizaines de roquettes tirées du Liban-Sud vers Israël, qui accuse le Hamas

"La situation est extrêmement sérieuse", indique la Finul qui appelle à la retenue ; de nouvelles roquettes tirées depuis le Liban dans la soirée.

Des membres d’une unité de déminage israélienne déployés autour des restes d’une roquette qui a atterri dans le village de Fassouta, dans le nord d’Israël, le 6 avril 2023. Une salve de roquettes a été tirée depuis le Liban-Sud vers Israël selon la Finul. Jalaa MAREY / AFP

La tension est montée d'un cran, jeudi après-midi, entre le Liban et Israël. En fin d'après-midi, le porte-parole arabophone de l'armée israélienne, Avichay Adraee, a précisé sur Twitter que 34 roquettes ont été tirées depuis le Liban, jeudi, et que "25 d'entre elles ont été interceptées par la défense antiaérienne" israélienne. Il a ajouté que cinq sont tombées en territoire israélien, et que la zone d'impact des quatre restantes n'est pas encore déterminée. Un peu plus tard, Avichay Adraee a précisé, après une réunion du conseil de sécurité israélien, que "le Hamas a tiré des roquettes depuis le Liban". Dans plusieurs tweets, il fait également assumer la responsabilité des incidents "au gouvernement libanais".

En soirée, l'armée israélienne a estimé possible que les tirs provenant du Liban, non revendiqués, étaient des "tirs palestiniens" : "ce pourrait être le Hamas, ce pourrait être le Jihad islamique, nous essayons encore d'arriver à une conclusion finale sur ce point, mais ce n'était pas le Hezbollah" libanais, a déclaré le lieutenant-colonel Richard Hecht. "Nous partons du principe que le Hezbollah était probablement au courant de ces tirs, et le Liban a une part de responsabilité. Nous sommes également en train d'enquêter sur une éventuelle implication de l'Iran", a-t-il ajouté.

D'autres roquettes ont été tirées depuis le Liban-Sud vers Israël dans la soirée. La Force intérimaire de l'ONU au Liban (Finul) a indiqué "être au courant des informations faisant état d'explosions dans la colonie de Metula, et enquêter sur cette affaire", dans un communiqué relayé par l'Agence nationale d'Information (Ani, officielle). Elle ajoute être toujours en contact avec les différentes parties et "exhorte au calme dans ce moment extrêmement sensible".

L'armée libanaise a, de son côté, indiqué, en soirée, avoir trouvé les plateformes de lancement utilisées pour les tirs de roquettes. Ce matériel "est en cours de démantèlement", a ajouté l'armée.

Cité par des médias israéliens, le porte-parole des forces de défense israéliennes Daniel Hagari a de son côté affirmé : "Nous n'avons pas répliqué au Liban. Il n'y a eu aucun tir d'artillerie par les forces de défense israéliennes". Des informations contradictoires ont circulé après les tirs de roquettes concernant les représailles israéliennes. La Finul avait indiqué que l'armée israélienne lui avait rapporté avoir activé son système de défense anti-aérien, sans faire mention de tirs d'artillerie, tandis que l'Ani avait préalablement rapporté de tels tirs.

Cette montée de tension intervient au lendemain d'une intervention de la police israélienne dans la mosquée el-Aqsa à Jérusalem-Est qui a suscité de vives condamnations dans le monde arabe.

Dans un communiqué, la Finul a également indiqué que "le chef de la mission de la Finul, le général Aroldo Lázaro, est en contact avec les autorités des deux côtés de la Ligne bleue". "La situation est extrêmement sérieuse et la Finul appelle à la retenue et à éviter l'escalade", peut-on également lire dans le texte.

"Personne ne devrait nous tester"

"Un tir de roquette en provenance du Liban, vers Israël a été observé et intercepté avec succès par la défense antiaérienne", avait twitté plus tôt Avichay Adraee, sur Twitter. Des sirènes d'alerte ont retenti dans la ville de Shlomi et à Moshav Betzet, dans le nord d'Israël, a ajouté l'armée israélienne. 

Selon les services de secours israéliens, un homme a été légèrement blessé par un éclat et une femme a été blessée en courant pour se mettre à l'abri. A Fassuta, village du nord d'Israël, un journaliste de l'AFP a vu une base de roquette noircie gisant sur la chaussée. A Shlomi, des journalistes de l'AFP on vu des boutiques criblées d'impact après l'explosion d'un engin ayant laissé son impact sur la chaussée.

Le ministre israélien de la Défense, Yoav Gallant, a demandé à l'armée "de préparer toutes les ripostes possibles".

"Personne ne devrait nous tester. Nous prendrons toutes les mesures nécessaires pour défendre notre pays et son peuple", a réagi le ministre israélien des Affaires étrangères Eli Cohen sur Twitter. "J'appelle la communauté internationale à émettre une déclaration claire contre les responsables de ces attaques", a-t-il poursuivi.

Selon notre correspondant au Liban-Sud Mountasser Abdallah, des habitants de la localité de Qolailé ont entendu le tir de roquette et repéré des traces de fumée dans le ciel.

A 16h30 (13h30 GMT), les tirs en provenance du Liban n'avaient pas été revendiqués. Contactée par L'Orient Today, une porte-parole du Hezbollah a affirmé que le parti chiite n'avait pas de commentaire à faire sur les tirs pour le moment.

Dans la matinée, le Hezbollah avait annoncé soutenir "toutes les mesures" que prendraient les organisations palestiniennes contre Israël, après les violences dans la mosquée Al-Aqsa. "Le Hezbollah dénonce violemment l'assaut mené par les forces d'occupation israélienne contre l'esplanade de la mosquée Al-Aqsa et ses agressions contre les fidèles", avait affirmé l'influente formation pro-iranienne dans un communiqué, après que la police israélienne est intervenue dans la nuit de mardi à mercredi pour déloger violemment des fidèles palestiniens sur le troisième lieu saint de l'islam, en pleine saison de fêtes religieuses.

Dans un communiqué du Quai d'Orsay, la France a "condamné les tirs de roquettes indiscriminés ayant ciblé le territoire israélien depuis Gaza et le sud du Liban au cours des dernières vingt-quatre heures". La diplomatie américaine a, elle aussi, condamné les tirs de roquettes. "Nous reconnaissons le droit légitime d'Israël à se défendre contre toute forme d'agression", a déclaré à la presse le porte-parole du département d'État Vedant Patel.

Lire aussi

Que s’est-il réellement passé mardi soir au cœur de la mosquée al-Aqsa à Jérusalem ?

Mercredi après-midi, le Dôme de fer israélien, système mobile de défense aérienne, avait déjà été activé près du kibboutz Snir, dans le nord d'Israël, après une "fausse alerte". Le porte-parole de l'armée israélienne avait écarté la possibilité d'un "incident sécuritaire". Au Liban, des médias locaux avaient rapporté plus tôt qu’un drone libanais avait été soupçonné d’avoir traversé la frontière entre les deux pays et survolé la colonie israélienne de Metula, dans le nord d’Israël. Une chaîne de télévision avait également rapporté que l'armée israélienne a demandé aux habitants des zones proches de la frontière avec le Liban de se rendre immédiatement dans les abris anti-aériens.

Les incidents à la frontière entre le Liban et Israel sont fréquents. Le mois dernier, un véhicule militaire israélien avait sauté sur une mine, alors qu'il se trouvait près de la frontière libanaise, au niveau du village de Aïta el-Chaab, au Liban-Sud, faisant plusieurs blessés. Egalement en mars, l'armée israélienne avait annoncé avoir éliminé un suspect portant une ceinture d'explosifs dans le nord de l'Etat hébreu. Israël soupçonnait le suspect d'avoir infiltré son territoire depuis le Liban et avait accusé le Hezbollah d'être à l'origine de l'incident.

En 2006, la dernière grande confrontation entre Israël et le Hezbollah a fait plus de 1 200 morts du côté libanais, principalement des civils, et 160 morts du côté israélien, principalement des soldats. Le dernier attentat-suicide anti-israélien a fait 21 blessés à Jérusalem le 19 avril 2016.

La tension est montée d'un cran, jeudi après-midi, entre le Liban et Israël. En fin d'après-midi, le porte-parole arabophone de l'armée israélienne, Avichay Adraee, a précisé sur Twitter que 34 roquettes ont été tirées depuis le Liban, jeudi, et que "25 d'entre elles ont été interceptées par la défense antiaérienne" israélienne. Il a ajouté que cinq sont tombées en territoire...
commentaires (17)

HN joue continue de jouer avec le feu. Il est clair qu’il ne s’agit pas de représailles sur ce qui se passe à la mosquée d’Aqsa que pour montrer aux pays étrangers qu’il est le seul maître au Liban. Espérons en finir avec ses provocations quitte à payer le prix une fois pour toute.

Sissi zayyat

15 h 27, le 07 avril 2023

Tous les commentaires

Commentaires (17)

  • HN joue continue de jouer avec le feu. Il est clair qu’il ne s’agit pas de représailles sur ce qui se passe à la mosquée d’Aqsa que pour montrer aux pays étrangers qu’il est le seul maître au Liban. Espérons en finir avec ses provocations quitte à payer le prix une fois pour toute.

    Sissi zayyat

    15 h 27, le 07 avril 2023

  • Cette action a plusieurs volets et potentiellement plusieurs raisons d'avoir eu lieue: 1- Un acte de représailles pour les troubles d'Aqsa. Dans ce cas, ce serait un acte d'une énorme bêtise qui risquerait de nous conduire a plus de destructions et de morts inutiles car Israël frappera et vaquera a ses occupations comme si rien ne s’était passé. 2- Une provocation calculée pour pousser les deux parties a se mettre a la table de négociations. Toutes les guerres stagnent, de l'Irak au Yémen en passant par la Syrie. Celles-ci risquent de perdurer dans le temps et que ce soit l'Iran ou les pays arabes, ça leurs coûtent la peau des fesses, il faut que cela s’arrête, d'ou la nécessité, a tous, de mettre un peu d'eau dans leur vin. Seul les jours qui suivent nous indiquerons vers ou la situation nous mènera. Tout le monde sait très bien que le Hezbollah a laissé faire. Le pourquoi du comment apparaîtra bientôt. En tout cas il n'est plus a l'aise comme il le prétend et il semble que dans le donnant donnant qui se joue, il risque d’être le dindon de la farce d'ou son raidissement pour l’élection d'un Président de poche qui acceptera de lui donner sa constituante. Tant que les parties Chrétiennes résisteront, il usera de tous les artifices pour avoir se qu'il veut avant la fin de la solution. Le plus tristes dans cette histoire c'est que le CPL et les Marada sont vendeurs.

    Pierre Christo Hadjigeorgiou

    09 h 39, le 07 avril 2023

  • La RUSSIE a besoin d ouvrir un autre front afin d éloigner les regards sur l UKRAINE…elle peut compter sur ses alliés de Teheran qui n ont plus rien á perdre.

    HABIBI FRANCAIS

    07 h 42, le 07 avril 2023

  • Mais ma parole quoi encore!! Il ne suffit pas que le Liban est déjà mis à genoux pour des centaines de causes illégitimes, i.e. moi je veux la présidence sinon pas de président, moi je veux le ministère des affaires étrangères sinon pas de gouvernement, et la liste peut faire le tour du monde! El là maintenant ils veulent une fois pour toute l’anéantire! Libanais réveillez-vous, montrez votre patriotisme, donnez l’exemple à notre future génération que veut dire: CA SUFFIT! ENOUGH IS ENOUGH!!!

    Maria wardini

    22 h 13, le 06 avril 2023

  • Helas une fois de plus le Liban paye le prix de la guerre des autres. Une guerre qui ne nous concerne meme pas.

    hrychsted

    21 h 48, le 06 avril 2023

  • Que fait la communauté internationale pour les Palestiniens en Palestiine? Ce sont eux les vrais coupables de la situation au Liban !! Qu'ils exigent d'Israél le droit des Palestiniens sur leurs terres, le droit des Libanais sur leurs terres, et qu'ils sanctionnent les Israéliens pour toutes leurs occupations, peut-être alors qu'il y aura un peu de paix! En tous cas, le Hezbollah, s'il veut vraiment combattre Israél, qu'il le fasse de la Syrie puisqu'il combat déjà là bas! Le Liban doit garder sa neutralité, nous avons déjà assez de problème chez nous!!

    Hélène SOMMA

    21 h 19, le 06 avril 2023

  • Quel gaspillage ! En tout cas, le Hezb sera bientot desarme. Plus que 99966 roquettes en stock.

    Michel Trad

    20 h 49, le 06 avril 2023

  • Les syriens se font bombarder tous les jours et ils n’osent même pas envoyer un caillou contre Israël. Les palestiniens se font tabasser à Jérusalem, ils répliquent à partir du Liban Sud sous contrôle total du Hezbollah. Mais ils ne vont jamais nous laisser tranquilles. Qu’ils libèrent leurs territoires occupés à partir de Gaza ou à partir du Golan. Comprenez une fois pour toutes, sans divorce avec ces illuminés, il n’y aura jamais d’avenir paisible au Liban

    Lecteur excédé par la censure

    20 h 25, le 06 avril 2023

  • Il ne manquait plus que ça, les petites mains iraniennes dans leurs œuvres...jusqu'à quand les populations du sud vont devoir subir en silence ? La martyrologie et la "revanche" sur l'histoire ont bon dos.

    IBN KHALDOUN

    20 h 03, le 06 avril 2023

  • L’acquiescement tacite du Hezbollah pourrait mener à une nouvelle guerre, persuadé qu’il (le Hezbollah) depuis 2006 est mieux préparé tandis qu’en face ils sont restés les bras croisés… Tout cela ne mènera que ruines et désolations. Comment le Hamas peut il se permettre, sans aucune réaction officielle, d’agir à partir du Libanestine !! Il faudrait bien qu’ils comprennent que non la route de Jérusalem ne passe pas par Jounieh…mais par Gaza.

    C…

    19 h 35, le 06 avril 2023

  • Un autre Juillet 2006 en vue?

    Marwan Takchi

    19 h 34, le 06 avril 2023

  • Un autre été fichu... Merci hezeb

    Wlek Sanferlou

    19 h 03, le 06 avril 2023

  • Quels qu'en soient les auteurs, ces tirs n'ont pu se faire sans l'aval du Hezbollah.

    Yves Prevost

    19 h 01, le 06 avril 2023

  • Pourquoi les obus ne sont pas tirés du territoire syrien ? Parce que c'est interdit.

    Esber

    18 h 54, le 06 avril 2023

  • Ce n’est pas au Hezbollah de se défendre les EAU c’est eux qui peuvent aider les palestiniens en disant aux israéliens maintenant ça suffit ou on coupe nos relations

    Eleni Caridopoulou

    18 h 43, le 06 avril 2023

  • Réaction palestinienne aux violences israéliennes ? Peut être. Soit, Réplique iranienne aux nouvelles sanctions visant les proches à Franjieh, et ciblant sa candidature! De toutes façon, ou est le respect du territoire libanais ? Le respect de la constitution libanaises, le respect de l'état de loi ? Trois obligations à ne pas sacrifié pour aucune idéologie, ni même la plus noble et juste.

    Sarkis Dina

    17 h 05, le 06 avril 2023

  • Et voila. Le Hizbollah est-il en manque de popularité? Nous faut-il éternellement nous battre pour les palestiniens au dépend de nos intérêts? Est-ce que le gouvernement a mandate le Hizbollah pour cette action? Rappelons qu’il ne représente pas la majorité du peuple, que nous avons essaye d’aider la cause palestinienne qui est devenue un alibi pour le Hizb et que maintenant nous avons besoin de prendre soin du Liban qui est gravement malade!

    CW

    16 h 30, le 06 avril 2023

Retour en haut