Rechercher
Rechercher

Société - Catastrophe

Séismes : un Libanais et son fils sortis vivants des décombres en Turquie

Jusque-là, six Libanais ont perdu la vie en Syrie et en Turquie ; trois autres sont toujours portés disparus en Turquie, selon un bilan provisoire.

Séismes : un Libanais et son fils sortis vivants des décombres en Turquie

Des secouristes syriens transportent un corps près de décombres après le séisme à Sarmada, en Syrie, le 6 février 2023. Photo AAREF WATAD / AFP

Un Libanais et son fils ont été extirpés vivants mardi des décombres de leur domicile à Antioche, dans le sud de la Turquie, au lendemain du séisme dévastateur qui a fait plus de 6.000 morts dans ce pays et en Syrie voisine, selon le dernier bilan provisoire. Le nombre de Libanais décédés dans cette catastrophe naturelle s'élève à six jusqu'à présent.

Mohammad Chamma et son fils "ont été retrouvés vivants mardi après-midi sous les décombres de leur maison" à Antioche, a confirmé à L'Orient-Le Jour l'ambassadeur du Liban à Ankara, Ghassan Moallem. "Ils ont été transportés à l'hôpital pour stabiliser leur état de santé", précise-t-il. L'épouse de Mohammad Chamma est cependant décédée et sa dépouille a été retirée des décombres, a rapporté le président du Conseil municipal de Ghzaylé Akkar, Mohammad el-Assad, selon notre correspondant au Liban-Nord, Michel Hallak. L'information du décès de Suzanne Ahmad n'a pas pu être confirmée cependant par l'ambassadeur Moallem.

"Les réseaux sociaux et les proches"

Trois autres Libanais sont toujours portés disparus en Turquie. Ils sont piégés sous les décombres de l'hôtel Ozcan, à Antioche également, indique l'ambassadeur. Il s'agit d'Elias Haddad, Mohammad el-Mohammad et Bassel Habkouk. "Les secours sont sur place et cherchent dans les décombres", explique M. Moallem.


Bassel Habkouk n'a plus donné signe de vie alors qu'il résidait à l'hôtel Ozcan, a rapporté son frère Fadi à notre correspondant Mountasser Abdallah. Il est originaire de Maghdouché, au Liban-Sud. Son frère indique à l'OLJ que l'homme est un chauffeur de bus qui organisait des voyages dans les pays voisins dont la Turquie. Parti pour un "voyage professionnel", il se trouvait dans un hôtel à Antioche au moment du séisme.

"L'équipe de sauvetage est en train de faire son travail et nous attendons les informations", a indiqué Fadi Habkouk à notre correspondant. Selon le média local al-Nashra, la famille de M. Habkouk aurait lancé un appel aux autorités turques et aux Libanais résidant en Turquie pour demander qu'ils soient alertés en cas d'information sur leur proche porté disparu.

Lire aussi

Après le séisme, un "risque accru" d'effondrement d'immeubles au Liban

Ghassan Moallem ajoute qu'une dizaine d'autres ressortissants "vont bien" et doivent être évacués "vers un endroit sûr, d'où ils pourront quitter le pays. Car certains veulent partir", explique l'ambassadeur. "Ce que l'on apprend, on l'apprend par les réseaux sociaux ou via les proches des victimes. Le problème, c'est que tout le monde n'est pas enregistré à l'ambassade", ajoute-t-il.

Contacté par L'OLJ, le ministère des Affaires étrangères n'était toujours pas en mesure de donner de bilan pour l'instant.

Prêtre libanais mort en Syrie

Mardi matin, le président de la municipalité de Bramié (près de Saïda, au Liban-Sud) a confirmé à notre correspondant Mountasser Abdallah que le père Imad Daher, prêtre d'une paroisse grecque-catholique à Alep et originaire de Bramié, a péri dans le séisme en Syrie. "Son corps a été retrouvé sous les décombres de l'immeuble dans lequel il habitait, à Alep", ajoute-t-il. Le patriarcat grec-catholique a confirmé cette information à Talal Daher, chargé d'affaires auprès de l'ambassade du Liban en Syrie. "Pour l'instant, je n'ai pas d'autre victime recensée, ni confirmée", souligne M. Daher à l'OLJ.

Le prêtre grec-catholique libanais Imad Daher, tué dans le séisme meurtrier du 6 février 2023 en Syrie. Photo envoyée par notre correspondant Mountasser Abdallah

En outre, Sawsan Nasouri et sa fille, Céline Haddam, toutes deux originaires de Tripoli, ont été tuées dans la ville côtière syrienne de Lattaquié pendant le séisme, selon un proche, Ahmad Haddam. Il a expliqué lundi que la mère et sa fille vivaient en Syrie car Céline Haddam y étudiait à l'université. Mais Talal Daher n'était pas en mesure de confirmer ces informations. Lundi, le chef d'une municipalité de Wadi Khaled avait confirmé également la mort de Wissam el-Assaad et de sa fille Nadwa, qui habitaient dans la ville turque de Gaziantep.

"Nous ne sommes sûrs de rien"

Ces décès portent donc à six le nombre de Libanais tués de manière certaine dans le séisme meurtrier qui a frappé les deux pays.

Contacté par L'Orient-Le Jour, le ministère libanais des Affaires étrangères n'est pas en mesure de confirmer toutes ces informations. "Nous ne sommes sûrs de rien pour l'instant. Nous ne disposons d'aucune information certaine, ni sur le nombre, ni sur l'identité" des victimes, indique à L'OLJ une collaboratrice du ministre sortant Abdallah Bou Habib. Mardi, le ministère a toutefois publié une liste de numéros d'urgence pour les Libanais se trouvant en Syrie et en Turquie.

Des agents de la Défense civile libanaise se préparent à partir en Syrie pour une mission de sauvetage après le séisme meurtrier, à Beyrouth, le 7 février 2023. Photo REUTERS/Mohamed Azakir

Des secouristes libanais ont été dépêchés en Turquie et en Syrie pour prêter main forte aux équipes locales. L'armée libanaise a annoncé mardi envoyer 15 membres du régiment du génie en Syrie pour participer aux opérations de recherche et de sauvetage. La Croix-rouge libanaise a elle aussi envoyé une équipe de secouristes en Syrie. Lundi, le ministre sortant de l'Environnement Nasser Yassine avait également déclaré que le Liban avait envoyé une équipe d'environ 30 secouristes en Turquie.

Délégation ministérielle en Syrie

Mardi après-midi, le Premier ministre sortant Nagib Mikati a formé une délégation constituée du chef de la diplomatie Abdallah Bou Habib et des ministres sortants Ali Hamiyé, Hector Hajjar et Abbas Hajj Hassan - respectivement des Travaux publics, des Affaires sociales et de l'Agriculture - qui doit se rendre mercredi en Syrie "pour une série de rencontres avec les responsables au sujet des enjeux humanitaires et des retombées du séisme destructeur", indique l'Agence nationale d'information (Ani, officielle). Elle abordera également "les possibilités d'aide libanaise dans les opérations de sauvetage".

Un Libanais et son fils ont été extirpés vivants mardi des décombres de leur domicile à Antioche, dans le sud de la Turquie, au lendemain du séisme dévastateur qui a fait plus de 6.000 morts dans ce pays et en Syrie voisine, selon le dernier bilan provisoire. Le nombre de Libanais décédés dans cette catastrophe naturelle s'élève à six jusqu'à présent.Mohammad Chamma et son fils...
commentaires (1)

Toutes nos prières pour les victimes de ce séisme dans tout les pays et régions affectés.

Wlek Sanferlou

13 h 45, le 07 février 2023

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Toutes nos prières pour les victimes de ce séisme dans tout les pays et régions affectés.

    Wlek Sanferlou

    13 h 45, le 07 février 2023

Retour en haut