Rechercher
Rechercher

Société - Liban

"Si l'État ne nous aide pas, nous fermerons nos centres", prévient le père Majdi Allaoui

Le fondateur de l'association "Bonheur du ciel" ne peut plus accueillir de nouveaux bénéficiaires et annonce des actions prochaines dans des lieux publics.

Le père Majdi Allaoui, fondateur de l'association Bonheur du Ciel, lors d'une conférence de presse à Maaysra (Kesrouan), le 5 février 2023. Photo Facebook/Bonheur du Ciel

"Si des personnes démunies viennent nous voir et que nous n'avons plus de place pour les accueillir, nous camperons avec elles dans des tentes. Et dans des endroits publics !". Les mots du père Majdi Allaoui sont clairs. Le prêtre grec-catholique...
"Si des personnes démunies viennent nous voir et que nous n'avons plus de place pour les accueillir, nous camperons avec elles dans des tentes. Et dans des endroits publics !". Les mots du père Majdi Allaoui sont clairs. Le prêtre grec-catholique...
commentaires (4)

Aider qui que ce soit n’est pas tolérable par les vendus. Vous saccagez leurs projets en secourant les plus faibles. HN veut voir les libanais sur la paille et à genoux sauf ceux qui sont de son bord et qui meurent ou envoient mourir leurs enfants pour sa gloire. Il n’est pas étonnant que les FSI exécutent bêtement les ordres puisqu’elles font partie des vendus et lâches en première ligne contre les citoyens qui paient leurs salaires et qu’ils sont censés protégés. État décomposé et puant gangrené et rongé par la peste et le choléra à la fois.

Sissi zayyat

12 h 28, le 06 février 2023

Tous les commentaires

Commentaires (4)

  • Aider qui que ce soit n’est pas tolérable par les vendus. Vous saccagez leurs projets en secourant les plus faibles. HN veut voir les libanais sur la paille et à genoux sauf ceux qui sont de son bord et qui meurent ou envoient mourir leurs enfants pour sa gloire. Il n’est pas étonnant que les FSI exécutent bêtement les ordres puisqu’elles font partie des vendus et lâches en première ligne contre les citoyens qui paient leurs salaires et qu’ils sont censés protégés. État décomposé et puant gangrené et rongé par la peste et le choléra à la fois.

    Sissi zayyat

    12 h 28, le 06 février 2023

  • Pourquoi l’état devrait payer quoique ce soit à ce monsieur? Il a ouvert sa boutique à ses propres risques et périls et apparemment sans aucune licence.

    Mago1

    20 h 19, le 05 février 2023

  • Quel etat ya abouna?

    Staub Grace

    20 h 14, le 05 février 2023

  • Rien d'etonnant. Dans le Liban de 2023 ce sont rien que des bandits, des mafieux, des criminels qui sont a la barre. Triste realite.

    Remy Martin

    18 h 30, le 05 février 2023

Retour en haut