Rechercher
Rechercher

Politique - Éclairage

Le « souverainisme » libanais face à ses contradictions

Cette notion brandie par le camp de l’opposition au Hezbollah est surtout axée sur le rejet de l’arsenal du parti chiite.

Le « souverainisme » libanais face à ses contradictions

Des personnalités de tout bord ont répondu à l’invitation de l’ambassadeur saoudien samedi dernier à l’Unesco. Photo Dalati et Nohra

Souverainistes ou « boukhariens »? Samedi dernier, à l’occasion du 33ème anniversaire de l’accord de Taëf – conclu en 1989 pour mettre fin à la guerre civile –, tous les protagonistes libanais, à l’exception notoire du Hezbollah, étaient...
Souverainistes ou « boukhariens »? Samedi dernier, à l’occasion du 33ème anniversaire de l’accord de Taëf – conclu en 1989 pour mettre fin à la guerre civile –, tous les protagonistes libanais, à l’exception notoire du Hezbollah, étaient...
commentaires (9)

Le monopole des armes et de la violence n'est pas "un cheval de bataille" mais la clé de voûte de l'Etat, les alliances internationales étant affaire de circonstances.

Beauchard Jacques

11 h 05, le 11 novembre 2022

Tous les commentaires

Commentaires (9)

  • Le monopole des armes et de la violence n'est pas "un cheval de bataille" mais la clé de voûte de l'Etat, les alliances internationales étant affaire de circonstances.

    Beauchard Jacques

    11 h 05, le 11 novembre 2022

  • Peut-on encore et toujours parler du camp du 8 mars et du camp du 14 mars? N'est-ce pas une vision simpliste promue par les partis au pouvoir afin de simuler un semblant d'opposition?

    Sarmad Haidar

    13 h 46, le 10 novembre 2022

  • Article très décevant. La grande différence est que les pays amis du 8 Mars arment et financent un état dans l’état, alors que les pays qui soutiennent le 14 Mars veulent renforcer l’état et non pas créer des milices. Mr Hijazi serait-il une autre Scarlett?

    Akote De Laplak

    11 h 32, le 10 novembre 2022

  • Beaucoup de pays européens et occidentaux reçoivent des aides financières d’autres pays sans pour autant se mêler de leur politique intérieur comme le fait l’Iran via ses mercenaires qu’ils ont armé pour imposer leur autocratie et leur vision obscurantiste dans un pays jadis moderne et ouvert au monde par la force des armes. Les attentas sur les élites libanaises qui ont refusé leur diktat prouvent leur volonté de nuire et de saccager le pays pour le rendre tributaire d!autres forces extérieures et de préférence des pays de leur bord qui ne nous veulent aucun bien. Avec l’aide des collabos vendus, Ils ont pillé et asséché les caisses de tout le pays pour l’asservir le compromettre pour ensuite lui imposer leurs seuls alliés qu’ils ont choisi pour changer son visage et le transformer en une bourgade où règne le chaos et la corruption pour mieux régner et exploiter leurs trafics juteux de drogues et d’armes et pouvoir former des mercenaires qui iront se battre à l’étranger pour des causes absurdes et non justifiées juste pour étendre leur pouvoir de nuisance et pour exister. Voilà ce que rejette tout libanais sensé et patriote. Des aides oui, mais pas à n’importe quelle condition, notre souveraineté passe avant notre bien être qui a toujours été le cadet de leur souci.

    Sissi zayyat

    10 h 07, le 10 novembre 2022

  • N'en déplaise aux messieurs Mr. Bahout, Abdel Sater ou tout autres qui essayent, d'une manière ou d'une autre, a justifier l'existence et les armes du Hezbollah qui travaille pour le compte de l'Iran, avec une idéologie théocratique déterminé: Ce ne sont pas les partis politiques souverainistes qui suivent les ordres de L'Arabie ou de l'occident mais celles-ci qui ont adopté la position politique des souverainistes. Il est honteux d'essayer par des moyens pernicieux de salir et mettre dans le même sac ceux qui ont craché du sang pour que le Liban reste pérenne, indépendant, libre et démocratique et ceux qui ont tout fait pour le détruire a des fins politiciennes et personnelles et l'ont transformé en un état mafieux, pourrit et corrompu jusqu’à la moelle des os. Tant que les Libanais se cacheront derrière leur doigt et renieront la vérité ou ne voudront pas mettre le doigt dans la plaie, le pays aura beaucoup de mal a s'en sortir et souffrira encore longtemps. Si les intérêts du monde Arabe et occidental est de soutenir la cause du Liban sans aucunes conditions astreignantes pour le Liban, elles sont les bienvenues. Les FL l'ont toujours prouvé et démontré par les actes et non pas en paroles ou allégations mensongères comme le font le Hezbollah ou le CPL. Le premier s'attribue des victoires utopiques et le second fêtes ses défaites en pyjama parties. Au lieu de chercher a justifier l'injustifiable commencez par dire la vérité au peuple sur ces vrais bourreaux.

    Pierre Christo Hadjigeorgiou

    09 h 04, le 10 novembre 2022

  • On peut être "ami" de l'Arabie, des E-U, de la France, tout en gardant sa liberté Le cas du Hezbo;;ah est tout différent. Le Hezbollah est une création iranienne, armée, financée et dirigée par l'Iran, en vertu du wilayat el fakih, notion que ses dirigeants ne cessent de rappeler. Il n'a de libanais que la carte d'identité de ses m3mbres (même si certains ont la double nationalité).

    Yves Prevost

    08 h 06, le 10 novembre 2022

  • Cet article confond souverainisme et autarcisme. L’essence du souverainisme c’est de reconnaître l’autorité ultime de l’état dans le domaine temporel par-dessus toutes les autres sociétés intermédiaires. Un souverainiste peut très bien recevoir une aide de l’étranger, il n’y a aucune contradiction à cela. Ce qu’il ne peut pas faire c’est laisser à l’étranger la décision ultime en matière de guerre et de paix, comme le fait le Hezbollah avec le Wali el Faqih. Il n’y a donc aucune contradiction entre souverainisme et alliance avec l’Arabie Saoudite, le seul pays susceptible d’aider le Liban à se libérer du Hezbollah et de l’entité néo-safavide, quoique pour ses propres intérêts. Et que les néo-safavides qui accusent les souverainistes de recevoir de l’aide saoudienne, comme ils avaient par le passé accusé la résistance chrétienne libanaise de recevoir de l’aide d’Israël, balaient d’abord devant chez eux. N’est-ce pas le même Israël qui a fourni une aide militaire cruciale au régime des mollah dans les années 80 lors de la guerre Iran Iraq ? Et où en serait ce même régime aujourd’hui si la Russie n’était pas venue à son secours en Syrie et la Chine au secours de son économie ?

    Citoyen libanais

    07 h 52, le 10 novembre 2022

  • Nous sommes immatures totalement. Nous avons besoin d’un grand frère. L’Iran ou L’Occident? En attendant….. d’atteindre notre majorité.

    RIGA Pavla

    06 h 36, le 10 novembre 2022

  • l'alignement d'une politique avec une capitale étrangère n'est pas du tout un problem, TANT QUE CELA RESTE DEMOCRATIQUE. la question ici est que une capitale étrangère finance et donne des armes a une milice et sape l'autorité de l'état. le Hezbollah sans armes et sans intimidation baltagiste est le bienvenue a peut s'incliner devant l'ambassadeur qui lui plais, le peuple jugera par le vote hors pression et intimidation.

    Aboumatta

    02 h 26, le 10 novembre 2022

Retour en haut