Rechercher
Rechercher

Politique - Frontière maritime Liban/Israël

Malgré les sanctions, Bassil affirme avoir joué un rôle en coulisses dans les négociations

"Les sanctions seront levées car elles sont injustes", prévoit le chef du Courant patriotique libre.


Malgré les sanctions, Bassil affirme avoir joué un rôle en coulisses dans les négociations

Le chef du Courant patriotique libre Gebran Bassil, dans son bureau à Sin el-Fil, le 13 octobre 2022. Photo REUTERS/Mohammed Azakir

Le chef du Courant patriotique libre Gebran Bassil, qui est sanctionné par les États-Unis, a déclaré jeudi soir qu'il avait joué un rôle en coulisses dans les pourparlers menés sous l'égide de Washington sur la démarcation de la frontière maritime du Liban avec Israël, en assurant la liaison avec le Hezbollah.

Gebran Bassil, député chrétien et ancien ministre, a été sanctionné en 2020 pour corruption présumée et soutien matériel au Hezbollah, mais il dément ces accusations.

Dans une interview exclusive à l'agence Reuters, il a soutenu que malgré les sanctions il s'était personnellement impliqué dans les négociations menées sous médiation américaine. "Il est tout à fait normal que je joue un rôle. Tout le monde le sait... c'est mon obligation et c'est mon devoir", a-t-il déclaré dans son bureau de Sin el-Fil, dans la banlieue de Beyrouth. "Je peux établir des liens politiques avec les parties à l'intérieur et à l'extérieur... et manifestement, nous avons réussi".

Lire aussi

Frontière maritime : ces deux points litigieux que le Liban a avalisés

S'il est finalisé, l'accord sur la frontière maritime – salué par les trois parties comme un accomplissement historique – marquerait une rupture diplomatique avec des décennies de guerre et d'hostilité, et ouvrirait la porte à l'exploration énergétique offshore. 

M. Bassil a refusé de préciser le type de rôle qu'il a joué, mais il a indiqué qu'il était en contact avec le Hezbollah, la puissante milice armée soutenue par l'Iran, ennemi juré d'Israël. "J'étais en contact direct et continu avec de nombreuses personnes, le Hezbollah et d'autres que le Hezbollah", a-t-il affirmé, qualifiant de "positif" le rôle du parti chiite. 

L'administration américaine et le Hezbollah n'ont pas réagi aux demandes de commentaires de Reuters sur les déclarations de M. Bassil. Le Courant patriotique libre dirigé par Gebran Bassil est le principal allié chrétien du Hezbollah.

"Rien à voir" avec les sanctions
Le chef du CPL a par ailleurs souligné que son implication dans le dossier n'était pas un effort pour effacer son nom de la liste noire américaine. "Cela n'a rien à voir avec les sanctions. Rien du tout. Les sanctions seront quand même levées parce qu'elles sont injustes", a-t-il dit. M. Bassil a ajouté qu'il avait déjà entamé une procédure d'appel aux États-Unis en s'adressant au département du Trésor et en demandant des détails sur le dossier du gouvernement américain à son sujet par le biais d'une demande au titre de la loi sur la liberté d'information.

Lire aussi

La France, l’autre médiateur...

L'ambassadrice des États-Unis au Liban Dorothy Shea avait auparavant déclaré à Reuters que M. Bassil n'a pas demandé la levée des sanctions en échange d'ouvertures politiques, notamment pour aider à conclure un accord sur la frontière maritime. "Ce n'est pas comme ça que les sanctions fonctionnent. Nous ne sommes pas si bon marché", a-t-elle dit.

Gebran Bassil, un chrétien maronite, est l'un des hommes politiques les plus influents du Liban et le chef du CPL, fondé par son beau-père, le président sortant Michel Aoun. Jeudi, dans son discours annonçant l'approbation officielle du Liban au texte de la proposition américaine, M. Aoun avait souligné le rôle de Gebran Bassil dans cette affaire, dès 2010 lorsque ce dernier était ministre de l'Énergie et de l'Eau.

Le chef du Courant patriotique libre Gebran Bassil, qui est sanctionné par les États-Unis, a déclaré jeudi soir qu'il avait joué un rôle en coulisses dans les pourparlers menés sous l'égide de Washington sur la démarcation de la frontière maritime du Liban avec Israël, en assurant la liaison avec le Hezbollah.Gebran Bassil, député chrétien et ancien ministre, a été sanctionné en...
commentaires (26)

Merci Gibran pour 9-1 = 8

PROFIL BAS

09 h 41, le 16 octobre 2022

Tous les commentaires

Commentaires (26)

  • Merci Gibran pour 9-1 = 8

    PROFIL BAS

    09 h 41, le 16 octobre 2022

  • ABANDONNER LA LIGNE 29, CAD CEDER DES TERRITOIRES MARINS A ISRAEL INCLUS KARISH ET DONNER UNE PART A ISRAEL DUR LA LIGNE 23 ET SUR L,EXPLOITATION DE CANA MEME VIA TOTALENERGIE... C,EST... LA TRAITRISE LA PLUS GRANDE QU,AIT VU LE PAYS. AUX CITOYENS DE SE DEMANDER ET DE COMPRENDRE.

    LA LIBRE EXPRESSION

    12 h 54, le 15 octobre 2022

  • HA HA LES SANCTIONS SERONT BIENTÔT LE VÉES. COMME ISSAM KHALIFÉ NOUS A DIT: POURQUOI AOUN VOULAIT LA LIGNE 29 ET AUJOURD'HUI IL RÉCLAME LA LIGNE 23 ? LES SANCTIONS SERONT BIENTÔT LEVÉES, DE LA POUCHE DE L'INTÉRESSÉ LUI MÊME. MERCI

    Gebran Eid

    11 h 54, le 15 octobre 2022

  • Il perd complètement la boule ou c’est pour justifier la prochaine levée des sanctions promise par les USA à Michel Aoun s’il signe l’accord donnant tous les gains à Israël. Il suffit que l’ambassadrice des USA dise quelque chose pour qu’on croit l’exact contraire, c’est une maladie américaine que de mentir en langage diplomatique

    Lecteur excédé par la censure

    11 h 49, le 15 octobre 2022

  • Ils arriveraient ( presque ! ) à nous convaincre et nous toucher, nos deux "chefs de", le beau-papa et son annexe par alliance, avec leurs affirmations devant les médias. Seulement voilà, nous qui vivons le quotidien catastrophique causé par leurs négligences et incapacité à diriger convenablement notre pays ou les ministères occupés par le Pitchounet...savons que ce ne sont que des paroles...paroles...pour tenter de se racheter...et aussi...essayer encore de monter sur le fauteuil tant convoité ! - Irène Saïd

    Irene Said

    11 h 28, le 15 octobre 2022

  • Il est aussi derrière la découverte du vaccin contre le Covid et de l’envoi réussi du satellite Emirati sur Mars. Le Monde ne le mérite pas!!

    hawath nathalie

    11 h 26, le 15 octobre 2022

  • Il sert surtout de paillasson pour ses alliés qui l’utilisent en fonction des circonstances sur le terrain. Mais ça il fait mine de ne pas le comprendre et espère toujours leur clémence en faisant de la surenchère sur ses aptitudes de collabos multipliant les discours contradictoires puisqu’il n’a aucun principe ni conviction, espérant ainsi un miracle de dernière minute qui le placerait dans un fauteuil branlant et vacillant pour lequel il n’a jamais été taillé, et ce quelqu’en soit le prix. Serions nous à la hauteur pour doucher tous ses espoirs?

    Sissi zayyat

    11 h 18, le 15 octobre 2022

  • LE MOUCHERON DU COCHE.

    LA LIBRE EXPRESSION

    10 h 56, le 15 octobre 2022

  • Yala dégage toi et ton beau père

    Ziad

    08 h 38, le 15 octobre 2022

  • L’abandon de la ligne 29 par Aoun et son rapprochement des usa rendent crédibles les rumeurs sur une demande de levée des sanctions sur Bassil. En tous les cas notre Bassil national n’est pas très discret sur son rôle déterminant dans les pourparlers. Un vrai Talleyrand ! Que Dieu nous le garde.

    Goraieb Nada

    08 h 08, le 15 octobre 2022

  • Et si l'accord, éventuellement se complique, il réfutera toute implication personnelle. D'ailleurs,c'est son type.

    Esber

    05 h 49, le 15 octobre 2022

  • Oui il fait des miracles, tout le monde le sait, il transforme Hezbollah en agneau docile, les recettes en corruption, un pays en ruine, bientôt l'eau de mer en gaz... on l'a vu même marcher sur le peuple. Quel opportuniste, quelle médiocrité. Au secours !

    stop béton

    05 h 35, le 15 octobre 2022

  • Sa Satiété Jeep-run est un tout terrain conquérant de tous les circuits et dans toutes les conditions... 4 "membres" motrices et centre de gravité bien bas ...

    Wlek Sanferlou

    01 h 50, le 15 octobre 2022

  • LLLLLOOOOOOOLLLLL… c’est un comique

    LE FRANCOPHONE

    23 h 59, le 14 octobre 2022

  • Gebran Bassil le prochain président de la république

    Hitti arlette

    21 h 29, le 14 octobre 2022

  • Oui oui bassil est le sauveur ?

    Jack Gardner

    20 h 17, le 14 octobre 2022

  • Oui il est aussi responsable pour les progres dans le domaine de cancer research et c'est lui qui a decouvert l'immunotherapie (il en a besoin pour les sanctions)..... Oui il a joue un role: traduire a son beau pere de l'Arabe a l'Arabe....Lui a dit quoi dire......

    Sabri

    20 h 07, le 14 octobre 2022

  • Gebran bazil et Ségolène Royal même arrogance et sottise

    Zampano

    20 h 04, le 14 octobre 2022

  • C’est également grâce à lui que les Mayyas ont gagné America’s Got Talent.

    Akote De Laplak

    19 h 49, le 14 octobre 2022

  • Mais qui donc donnera un coup d'épingle dans cette baudruche minable ?

    Christine KHALIL

    19 h 37, le 14 octobre 2022

  • Cet hurluberlu n'a pas encore fini de s'enfoncer dans l'arrogance, la bassesse et surtout la nullité.

    Remy Martin

    19 h 30, le 14 octobre 2022

  • Un vrai parlementeur…

    Gros Gnon

    19 h 30, le 14 octobre 2022

  • Mais pourquoi écrivez-vous malgré les sanctions? Il y a un lien de cause à effet évident: mais oui les sanctions seront levées, beau-papa a fait ce qui était attendu pour.

    Marionet

    19 h 23, le 14 octobre 2022

  • Quel clown. Mais il ne nous fait pas rire.

    Achkar Carlos

    19 h 12, le 14 octobre 2022

  • IL A JOUE UN ROLE EN COULISSES AUPRES DE PAPA NOEL INSISTANT QU,IL ACCEPTE TOUT CE QUE LES AMERICAINS PROPOSERAIENT POUR ESPERER, LES ISRAELIENS FESTOYANT, UN ALLEGEMENT DES SANCTIONS QUI LE FRAPPENT. LAPID ET GANTZ PEUT-ETRE Y VEILLERONT UN JOUR.

    LA LIBRE EXPRESSION

    19 h 06, le 14 octobre 2022

  • Tiens donc quelle surprise ! Encore une fois GB veut se mettre à l'avant scène et Prendre une partie du Crédit ! Si les négociations auraient échoué, il aurait accusé tous le monde sauf lui, MA et HN! Quel OPPORTUNISTE IRANIEN!

    Marwan Takchi

    18 h 44, le 14 octobre 2022

Retour en haut