Rechercher
Rechercher

Société - Le pouls du Liban

À Nabatiyé, un premier tabou a sauté

À quelques jours des législatives du 15 mai, « L’Orient-Le Jour » et « L’Orient Today » prennent le pouls du Liban à travers des reportages en immersion aux quatre coins du Liban. Six journalistes et trois photographes ont passé du temps auprès des habitants de différentes régions afin de comprendre comment la crise économique les a affectés et de constater, ou pas, les effets de la thaoura sur les mentalités. Huit reportages qui racontent ces Liban dans le Liban vous sont proposés. Septième étape aujourd’hui à Nabatiyé, où des voix commencent à se faire entendre contre l’hégémonie du Hezbollah.

À Nabatiyé, un premier tabou a sauté

Les photos des deux leaders du tandem habillent les rues de Nabatiyé. Photo Mohammad Yassin

Sa Mercedes, en panne, est garée sur le bas-côté au pied du souk de Nabatiyé et à quelques encablures du centre commercial de la ville. Mohammad, un chauffeur de taxi d’une cinquantaine d’années, vient de débourser onze millions de livres libanaises...
Sa Mercedes, en panne, est garée sur le bas-côté au pied du souk de Nabatiyé et à quelques encablures du centre commercial de la ville. Mohammad, un chauffeur de taxi d’une cinquantaine d’années, vient de débourser onze millions de livres libanaises...
commentaires (2)

Quel courage que cette remise en question et cette libération, surtout dans ce contexte hostile!

CW

16 h 20, le 10 mai 2022

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • Quel courage que cette remise en question et cette libération, surtout dans ce contexte hostile!

    CW

    16 h 20, le 10 mai 2022

  • C’est très encourageant de voir que des jeunes chiites ouvrent enfin les yeux et voient les manigances de ce parti hypocrite qui les utilisent pour se faire un nom et gagner du territoire pour les déposséder de leur pays et de leur personnalité. Ils ont raison que le miracle n’aura pas lieu du jour au lendemain, mais c’est déjà un bon début et on ne peut que les encourager à prêcher le bon sens et l’ouverture d’esprit contre l’obscurantisme et les propagandes fallacieuses de la pseudo résistance qui ne sont en fait que les premiers ennemis de notre pays.

    Sissi zayyat

    14 h 12, le 10 mai 2022

Retour en haut