Rechercher
Rechercher

Société - Récit

Partir « par tous les moyens », le périple d’un Libanais pour fuir Haïti

Venu à Port-au-Prince pour un voyage d’affaires de 7 jours, George Sadaka y restera coincé plus d’un mois. 

Partir « par tous les moyens », le périple d’un Libanais pour fuir Haïti

Georges Sadaka, de retour chez lui après plus d’un mois coincé à Haïti. Sur son téléphone, la photo du jour de son départ à partir de la République dominicaine. Photo Mohammed Yassine

Quand il a quitté Aïn Aalaq, son village du Metn, fin février pour se rendre dans les Caraïbes, à Haïti, Georges Sadaka ne savait pas trop où il mettait les pieds. Missionné par sa société pour assurer des services auprès d’une usine de plastique à...
Quand il a quitté Aïn Aalaq, son village du Metn, fin février pour se rendre dans les Caraïbes, à Haïti, Georges Sadaka ne savait pas trop où il mettait les pieds. Missionné par sa société pour assurer des services auprès d’une usine de plastique à...
commentaires (3)

Dites, HAÏTI, ce n'est pas ex-France ? Colonies ou territoire kif kif . Monsieur, pour votre prochain voyage, tâchez d'éviter les EX-COLONIES Française.

aliosha

19 h 38, le 23 avril 2024

Tous les commentaires

Commentaires (3)

  • Dites, HAÏTI, ce n'est pas ex-France ? Colonies ou territoire kif kif . Monsieur, pour votre prochain voyage, tâchez d'éviter les EX-COLONIES Française.

    aliosha

    19 h 38, le 23 avril 2024

  • Bon retour M SADAKA. Heureusement votre employeur qui vous a demandé d’aller à HAITI, dans le cadre de votre boulot… Cet employeur a assumé ses responsabilités et a décaissé ces 25 mille dollars pour cette entreprise privée qui vous a ramené. Hamdellah 3asalémé.

    LE FRANCOPHONE

    15 h 06, le 23 avril 2024

  • Pas très intelligent ce monsieur Sadaka tout le monde sait que Haïti c’est pire que l’enfer

    Eleni Caridopoulou

    13 h 28, le 23 avril 2024

Retour en haut