Rechercher
Rechercher

Politique - Éclairage

L’Arabie saoudite entre de plain-pied dans la bataille électorale

Le royaume est prêt à soutenir ses alliés financièrement, espérant obtenir un Parlement avec une majorité anti-Hezbollah.

L’Arabie saoudite entre de plain-pied dans la bataille électorale

L’ambassadeur d’Arabie saoudite au Liban Walid Boukhari à son départ lundi de Dar el-Fatwa après un entretien avec le mufti de la République Abellatif Deriane. Mohammad Azakir/Reuters

Le retour de l’Arabie saoudite sur la scène libanaise à quelques semaines des élections législatives peut changer la donne. L’Orient-Le Jour a en effet appris auprès de plusieurs sources politiques et diplomatiques que Riyad avait l’intention de...

Le retour de l’Arabie saoudite sur la scène libanaise à quelques semaines des élections législatives peut changer la donne. L’Orient-Le Jour a en effet appris auprès de plusieurs sources politiques et diplomatiques que Riyad avait l’intention de...Saudi Arabia joins Lebanon’s electoral battle head-on...

commentaires (13)

Vous ne pensez pas que Hassouna veut faire comme Poutine ?

Eleni Caridopoulou

16 h 17, le 14 avril 2022

Tous les commentaires

Commentaires (13)

  • Vous ne pensez pas que Hassouna veut faire comme Poutine ?

    Eleni Caridopoulou

    16 h 17, le 14 avril 2022

  • C’est la cacophonie au Hezbollah, Nasrallah dit tout et son contraire dans ces temps incertains pour sa formation en péril. Tantôt menaçant à demi-mot, et soudain silencieux ne trouvant plus d’argument pour nous gratifier de ses vocalises. Des seconds couteaux du Hezbollah se veulent rassurant pour leurs supporters qui leur demeurent encore fidèles, se forcent d’un rire jaune qui est le propre de ceux qui ne savent pas quoi dire. Le thermomètre du Hezbollah s’affole ! il y va de la canicule qui prévoit une sècheresse mettant à mal ses racines qui se nourrissent de la crédulité de ses adhérents. Puis survient tout à coup l’ère glaciaire plus dangereuse que jamais, ou tout se fige, immobilise le système jusqu’à la paralysie, ce qui rend le Hezbollah aphone donc inaudible même par ses propres ouailles. Pour s’en sortir de ce marasme Nasrallah fait appel aux deux demi-portions réconciliées sous l’égide de leur maître à l’occasion des élections…son tour de passe-passe réside à leur faire croire que c’est leur rendre service de les embarquer sous sa protection. L’arrivée de l’ange Blanc de Riad son excellence l’Ambassadeur Walid Boukhari venue au secours de l’opposition Libanaise en déperdition face aux vassaux et les mercenaires à la solde de pays tiers. Arrivée qui va à l’encontre de Nasrallah qui entend sonner le glas de sa formation et de ses alliés. Le 15 mais la boucle sera bouclé et tous les mercenaires et les étrangers armés rentreront dans leurs pénates. Amen Amine !!!

    Le Point du Jour.

    12 h 40, le 14 avril 2022

  • Eh oui...L'OL J...certaines vérités concernant une partie de citoyens libanais aimant plus que tout les dollars offerts sont difficiles à avaler...alors on censure !!! - Irène Saïd

    Irene Said

    11 h 53, le 14 avril 2022

  • ACHRAF RIFI DEVRAIT ÊTRE LE PREMIER À CONSULTER ET NON LE FAUX MIKATI

    Gebran Eid

    11 h 29, le 14 avril 2022

  • La fin justifie les moyens. Allez on y croit. Le HB est aux abois, il faut profiter de cette impasse pour le mettre hors d’état de nuire, c’est maintenant ou jamais.

    Sissi zayyat

    11 h 20, le 14 avril 2022

  • Il vont distribuer plein de cartes vertes avec la photo du père de tous les libanais: Benjamin Franklin…

    Gros Gnon

    11 h 13, le 14 avril 2022

  • Le fait que MBS voulait oublier le Liban jusqua etre convaincu par Macron de reintegrer la scene politique est un signe d'immaturité politique

    Le Liban d'abord

    10 h 26, le 14 avril 2022

  • Qui a parlé d'ingérence ?

    Mansour Souheil

    07 h 41, le 14 avril 2022

  • Si celà est vrai, il aurait dû intervenir avant la finalisation des listes electorales. De tres nombreux Libanais sont venus à accepter tout ce qui pourrait empêcher une milice confessionnelle, sectaire , rétrograde et illégale de les gouverner. Sous sa botte, le hezbollah a suffisemment de politiciens vendus pour arriver à ses fins. Pour preuve la convocation simultanée de deux candidats à la présidence pour bien leur notifier ce que l’on attend d’eux.

    Goraieb Nada

    07 h 30, le 14 avril 2022

  • Ils continuent de rêver , ces Séoudiens incorrigibles . Le hezb sera toujours plus fort et se consolide de jour en jour .

    Chucri Abboud

    01 h 54, le 14 avril 2022

  • Après tout, pourquoi les forces d'opposition ne profiteraient elles pas de la manne financière de l' Arabie Saoudite, s'il s'agit là d'une façon de déloger les forces en place, d'autant que le cpl profite largement du financement du hezbollah qui lui profite de l'argent iranien.... Il s'agit là d'une opportunité formidable pour déloger ces imposteurs et si hariri, qui en dépit de sa médiocrité passée, possède encore une certaine emprise sur l'électorat sunnite, donnait une consigne de vote, cela permettrait de conquérir quelques sièges supplémentaires à l'assemblée, à moins d'un accord passé par lui avec "ses" fossoyeurs qui lui auraient promis un strapontin...

    C…

    01 h 38, le 14 avril 2022

  • « Boukhari a délivré à Aoun un message clair selon lequel les Saoudiens sont prêts à aider le Liban à deux conditions : que l’État libanais prenne ses distances avec le Hezbollah et l’Iran, et que le Liban confirme sa volonté de respecter les décisions de la Ligue arabe et les résolutions internationales » ET QU'A REPONDU LE PRESIDENT? THAT'S THE QUESTION.

    sancrainte

    00 h 51, le 14 avril 2022

  • Aux grands maux les grands moyens. Il faut changer l'equilibre des forces au Liban a n"importe quel prix.,le temps presse .si le Hezbollah et ses suiveurs nest pas vaincu ce sera la fin du Liban ..il fallait s'organiser avant et essayer de souvtenir une opposition Chiute quite a utiliser l'arme financière pour arriver au but car on ne joue pas avec les règles contre ceux qui’les ont toujours bafouées

    Liban Libre

    00 h 20, le 14 avril 2022

Retour en haut