Rechercher
Rechercher

Lifestyle - Cuisine de famille

La kebbé aux noix et aubergines de Nayla et Sabine Kassouf

C’est grâce à leur mère, leur grand-mère ou grand-père, un parent proche ou plus éloigné, que la passion de la cuisine les a pris, spontanément, presque inconsciemment, souvent depuis de très nombreuses années. Qu’ils en aient fait un métier ou un plaisir, ces hommes, femmes et ados, tous libanais, reprennent un flambeau pétri de souvenirs, d’arômes et de parfums qui remontent à leur enfance, comme un pays que l’on ne quitte jamais. Ensemble, d’une génération à l’autre, ils remplissent des cahiers d’ingrédients, de modes de préparation, de conseils et d’astuces qu’ils transmettront sans doute un jour à la nouvelle génération pour conserver, indélébile, le goût des recettes simples et authentiques.

La kebbé aux noix et aubergines de Nayla et Sabine Kassouf

Entre Sabine Kassouf et sa mère Nayla, complicité, transmission et précision. Photo João Sousa

La petite histoire de Sabine et de sa mère Nayla

« Ma mère est une grande cuisinière et elle adore créer des recettes, expérimenter de nouveaux ingrédients et développer de nouvelles idées. Sa mère aussi était une bonne cuisinière, elle s’en inspire souvent pour retrouver certains arômes qui lui rappellent son enfance. Elle a donc grandi, comme moi plus tard, dans l’amour de la bonne cuisine, ce qui m’a permis de développer un palais assez pointu, mais surtout assez critique… Lors de nos voyages, chaque année avec mes parents, quand nous étions enfants, il était important aussi de bien manger, de découvrir de bons plats et d’essayer de bons restaurants. En fait, ma mère a toujours été quelqu’un de très précis en cuisine. Je n’y suis jamais entrée avec elle quand j’étais jeune, c’était son territoire sacré ! Mais j’ai toujours grandi avec d’excellents plats à la maison et le goût des bons ingrédients. Très exigeante, elle aime faire le tour du Liban pour dénicher les produits des régions, acheter ses tomates jabalyé de Bickfaya ou son persil de je ne sais où...

Cette recette, à la fois belle et délicieuse, qu’elle a revisitée, est inspirée d’un plat que faisait ma grand-mère. J’aime beaucoup la servir quand je reçois des amis chez moi. Elle peut se préparer à la dernière minute, mais comme je ne suis pas une grande cuisinière, c’est évidemment ma mère qui s’en occupe ! Quant à moi, j’ai commencé plus tard à mettre la main à la pâte quand il a fallu que je mange d’une certaine façon et que je me suis mise au régime paléo. C’était une nouvelle façon de cuisiner, avec des ingrédients qui n’étaient pas spécialement familiers de la génération de nos parents. Jusqu’à présent, la grande cuisinière, c’est elle, et pas moi ! Moi, je ne fais qu’apprécier les bons produits et une autre façon de manger et d’être. J’avoue que je ne passe pas beaucoup de temps en cuisine, c’est elle qui me cuisine d’excellents petits plats, je me charge des petites choses à côté ! Dans cette recette, je me suis occupée de la farce aux aubergines et de la sauce. La kebbé, je l’ai laissée comme toujours aux bons soins de maman, tellement plus technique que moi et qui la fait parfaitement bien. »

Mère et fille mettent la main à la pâte. Photo João Sousa

INGRÉDIENTS :

(40 à 45 pièces)

Pour la kebbé :
1 kg de viande de bœuf, chèvre ou mouton
500 g de borghol fin
1 oignon pelé et râpé
¼ de c. à café de cannelle en poudre
¼ de c. à café de poivre doux
¼ de c. à café d’épices à kebbé
¼ de c. à café de 7 épices
Sel.

Pour la farce à la viande :
200 g de viande hachée
1 oignon haché
3 c. à soupe d’huile d’olive extra vierge
Sel, poivre doux, poivre noir.

Pour la farce aux noix et aubergines :
2 grosses aubergines coupées en gros cubes
4 c. à soupe de mélasse de grenade
250 g de cerneaux de noix concassés
Sel, poivre doux, poivre noir.

PRÉPARATION :

Préparer la kebbé en mettant tous les ingrédients dans un robot, avec de la glace pilée. Mixer jusqu’à l’obtention d’une pâte. Laisser reposer au réfrigérateur. Préparer la farce à la viande en faisant revenir les oignons hachés dans un peu d’huile d’olive extra vierge. Ajouter la viande hachée, les épices et le sel. En fin de cuisson, ajouter le jus d’un demi-citron.


Les ingrédients avant la préparation de la kebbé aux noix et aubergines. Photo João Sousa

Préparer la farce noix-aubergines en mixant les aubergines avec du sel dans un plat huilé et mettre au four environ 15 minutes à 200 degrés jusqu’à obtenir la caramélisation des aubergines. Mélanger les aubergines, les noix, la mélasse de grenade à la farce à la viande. Mouler la viande de kebbé dans un petit bol pour lui donner la forme d’une demi-sphère. Badigeonner avec un peu d’huile et mettre à cuire au four. Après la cuisson des kebbés, les farcir et les décorer de graines de grenade fraîches et de feuilles de basilic.

Les servir en entrée.

Sabine Kassouf est la cofondatrice d’A New Earth, ouvert en 2009, la première enseigne au Liban spécialisée en produits bio certifiés. En 2018, elle crée Organic Sisters, avec Raya Nasrallah, Joumana Sahyoun et Monique Dib. Ensemble, elles proposent une cuisine simple, savoureuse, organique, composée d’aliments issus de l’agriculture biologique ; viande, poulet, poisson, légumes, fruits, le tout sans pesticides, sucres raffinés ou OGM.

RQ : cette recette a été modifiée pour y ajouter la feuille de basilic en décoration et la température du four. Merci à nos lecteurs Michael  et Omaya Chahine d'avoir relevé ces oublis !



La petite histoire de Sabine et de sa mère Nayla« Ma mère est une grande cuisinière et elle adore créer des recettes, expérimenter de nouveaux ingrédients et développer de nouvelles idées. Sa mère aussi était une bonne cuisinière, elle s’en inspire souvent pour retrouver certains arômes qui lui rappellent son enfance. Elle a donc grandi, comme moi plus tard, dans l’amour de...
commentaires (8)

Recette originale et interessante a essayer absolument un de ces jours prochains...

Diwan Eva

18 h 19, le 14 février 2022

Tous les commentaires

Commentaires (8)

  • Recette originale et interessante a essayer absolument un de ces jours prochains...

    Diwan Eva

    18 h 19, le 14 février 2022

  • Une idee sympathique de preparer des demi-kebbe en forme de demi-sphere au lieu d'avoir la difficulte de mettre la farce dans un kebbe complet en forme de sphere complet. Je suis d'aillieurs de l'opinion que la plupart des kebbes dans les restaurants libanais sont produits industriel et pas 'maison' vue la difficulte de produire des kebbes spheriques a la main. Un robot industriel fait mieux et les kebbes sont en vente en freezer donc en general ca vient d'une boite ou un sac, meme dans les bons restaurants libanais je pense. Mais un kebbe en forme demi-sphere est mieux pour la sante si on prepare soi-meme le kebbe, donc une suggestion qui fait la preparation de kebbe plus realiste pour les debutants ou amateurs de la cuisine libanaise ...

    Stes David

    17 h 49, le 13 février 2022

  • Bravo

    SATURNE

    14 h 48, le 12 février 2022

  • Merci pour cette recette. Une question cependant : à quels degrés ou thermostat se fait la cuisson ?

    CHAHINE Omaya

    14 h 14, le 12 février 2022

  • Fantastic OLJ! I would greatly appreciate such feel-good articles weekly. Lebanese recipes are always welcome :)

    Mireille Kang

    21 h 24, le 11 février 2022

  • Tante Zouzou, la maman de Nayla etait une femme adorable!

    Sabri

    18 h 05, le 11 février 2022

  • Yummy but without any meat !

    Wow

    12 h 06, le 11 février 2022

  • Il paraît qu'il y a une feuille de basilic ajoutée et que vous ne mentionnez pas dans la recette.

    Michael

    05 h 49, le 11 février 2022

Retour en haut