Rechercher
Rechercher

Campus - FINANCE

Un programme de simulation pour une meilleure orientation professionnelle

L’Université libano-américaine (LAU), en partenariat avec la société AmplifyME, propose désormais à ses étudiants en finance, commerce, économie ou ingénierie d’expérimenter des rôles professionnels à travers une simulation financière concrète et en temps réel.

Un programme de simulation pour une meilleure orientation professionnelle

Selon Lina Abou Chacra, responsable du service de placement et de carrière à la faculté de gestion d’entreprises Adnan Kassar de la LAU, la simulation financière permet aux étudiants d’identifier leurs forces et faiblesses, de voir ce qui leur convient le mieux et de faire un choix de carrière éclairé. Crédit photo Razan Ayoub.

La Finance Accelerator Simulation est un programme proposé par l’Université libano-américaine (LAU) en collaboration avec la société AmplifyME, basée à Londres et spécialisée dans le développement des technologies de pointe et de l’éducation dans le domaine des finances, à destination des traders, qu’ils soient novices ou professionnels. Cinquante étudiants issus des filières de commerce, d’économie et d’ingénierie de la LAU ont pu tester leurs compétences dans le domaine de la finance grâce à une simulation financière en temps réel. L’université ambitionne ainsi d’offrir à ses étudiants un avant-goût de ce qui les attend dans le monde professionnel en les plongeant dans l’univers turbulent des marchés financiers. D’une durée de deux heures, la simulation consiste en une session pratique sur les marchés mondiaux, au cours de laquelle les universitaires, confrontés à des situations opérationnelles, campent deux rôles différents dans le domaine de la finance, alternant tour à tour le rôle de banquier d’investissement et celui de gestionnaire d’actifs. Lors de cette mise en situation concrète, ces derniers s’exercent en conditions réelles moyennant la même technologie de pointe que celle utilisée par des grandes firmes, comme Morgan Stanley, Crédit Suisse ou Citi, pour perfectionner leurs nouvelles recrues. Simultanément, leurs comportements et performances sont quantifiés suivant des critères bien définis, tels que la résistance au stress, la capacité de réaction et d’adaptabilité, la capacité relationnelle, l’esprit d’analyse et de synthèse... Lina Abou Chacra, responsable du service de placement et de carrière à la faculté de gestion d’entreprises Adnan Kassar de la LAU (Adnan Kassar School of Business-AKSOB), insiste sur la double utilité de cette simulation financière, tant au niveau de l’identification des talents que de celui de la construction des données. Selon Mme Abou Chacra, cette démarche fournit un retour d’information instantané sur les performances des candidats, permettant ainsi aux étudiants de mieux assimiler les rôles qu’ils auront à jouer, d’identifier leurs forces et faiblesses, de voir ce qui leur convient le mieux, de s’orienter et, enfin, de faire un choix de carrière éclairé. Cette expérience leur permet par ailleurs de développer leurs compétences en matière de résolution de problèmes et d’analyse, ainsi qu’à travailler sous pression.

Une meilleure employabilité

Au terme de la simulation, les participants reçoivent un certificat qui leur confère, selon les termes de Lina Abou Chacra, un avantage concurrentiel sur leur CV et lors des entretiens d’embauche. « C’est un véritable tremplin pour évoluer », indique cette dernière. En effet, le retour d’information sur les comportements et les performances fourni lors des évaluations permet aux entreprises de repérer les étudiants ayant obtenu les meilleurs résultats et, par conséquent, de les recruter. « L’intérêt de la Finance Accelerator Simulation est qu’elle permet non seulement de constituer une base de données répertoriant les candidats identifiés comme “ talents ”, mais également de mettre les meilleurs éléments en contact avec le secteur financier, leur garantissant des opportunités d’emploi et des perspectives de carrière, ainsi qu’une ouverture à l’international », ajoute encore Mme Abou Chacra. « Les étudiants affirment unanimement que la simulation leur a été très bénéfique et qu’elle les a aidés à acquérir une formation pratique pour mieux comprendre les rôles », a-t-elle encore avancé.



La Finance Accelerator Simulation est un programme proposé par l’Université libano-américaine (LAU) en collaboration avec la société AmplifyME, basée à Londres et spécialisée dans le développement des technologies de pointe et de l’éducation dans le domaine des finances, à destination des traders, qu’ils soient novices ou professionnels. Cinquante étudiants issus des filières...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut