Rechercher
Rechercher

Culture - Événement

Grand concert à Paris en soutien au Festival de Baalbeck

Grand concert à Paris en soutien au Festival de Baalbeck

Hala Ezzeddine, « Beyrouth, 2020 ». Acrylique sur toile, 170 x 197 cm. Signée et datée par l’artiste. Donation Claude et France Lemand. Musée, Institut du monde arabe. © Hala Ezzeddine. Courtesy Galerie Claude Lemand, Paris.

L’Institut du monde arabe (IMA) à Paris accueille un concert exceptionnel en hommage au Liban et en soutien au Festival de Baalbeck le 10 septembre prochain.

Organisé par Musicalta sous le haut patronage de François Hollande, ancien président de la République, et à l’initiative de Li Beirut et de l’Unesco dirigée par Audrey Azoulay, avec le soutien de l’Institut du monde arabe présidé par Jack Lang, cet évènement, organisé sous l’impulsion du pianiste Simon Ghraichy, et des artistes Anna Chedid, Bahia el-Bacha, Camille el-Bacha, Rana Gorgani et Jacopo Baboni-Schilingi, avec le soutien de l’IMA, vise à offrir aux Libanais un instant d’évasion, de rêve et d’espoir.

Il vient en réponse aux multiples crises que le Liban traverse aujourd’hui et près d’un an après la terrible double explosion dans le port de Beyrouth, le 4 août 2020, qui a achevé de mettre le pays à genoux. « Réputé dans toute la région pour sa vie culturelle, ses concerts, ses festivals, ses théâtres, son cinéma et ses artistes, le Liban voit son rôle de phare culturel menacé comme jamais, malgré le courage remarquable de ses forces vives », estiment les organisateurs de ce concert. D’où leur initiative dont le but est de lever les fonds qui garantiront la tenue de la prochaine édition du mythique Festival de Baalbeck, emblème de la florissante vie culturelle libanaise d’antan.

Lire aussi

Sous le ciel de la Békaa, monuments historiques et musique font bon ménage

Créé en 1956, le Festival de Baalbeck a réuni pendant plus de soixante ans des artistes du monde entier au cœur d’un site archéologique exceptionnel. Parmi ceux qui ont foulé la terre de la cité du Soleil romaine, on peut citer Matthieu Chedid et toute la famille Chedid, Jean-Michel Jarre, Ibrahim Maalouf, Carolyn Carlson, Ella Fitzgerald, Miles Davis, Oum Kalthoum, Fairouz. Et encore Deep Purple, l’Orchestre philharmonique de New York, le ballet de Maurice Béjart, Rudolf Noureev, la troupe de la Comédie française... La dernière édition du festival, « The Sound of Resilience », organisée en 2020, n’avait pas accueilli de public en raison de la crise sanitaire. Aujourd’hui naît une volonté de maintenir le festival en vie. C’est dans cette perspective que s’inscrit l’événement musical hors du commun du 10 septembre. Pour en savoir plus et réserver vos places : https ://www.musicalta.com/concert-hommage-pour-le-liban

Ce spectacle unique s’accompagnera d’une visite, à l’Institut du monde arabe, de l’exposition « Divas : d’Oum Kalthoum à Dalida »

L’Institut du monde arabe poursuivra cet hommage au Liban à partir du 21 septembre avec l’exposition « Lumières du Liban, art moderne et contemporain, de 1950 à aujourd’hui ».


L’Institut du monde arabe (IMA) à Paris accueille un concert exceptionnel en hommage au Liban et en soutien au Festival de Baalbeck le 10 septembre prochain. Organisé par Musicalta sous le haut patronage de François Hollande, ancien président de la République, et à l’initiative de Li Beirut et de l’Unesco dirigée par Audrey Azoulay, avec le soutien de l’Institut du monde arabe...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut