Rechercher
Rechercher

Médias

Polémique en vue après la circulation d’une vidéo fuitée dans laquelle Aoun traite Hariri de « menteur »

Une vidéo fuitée et difficilement audible a circulé hier sur les réseaux sociaux et a été diffusée sur certaines télévisions. On y entend le président de la République Michel Aoun traiter le Premier ministre désigné Saad Hariri de « menteur ». La vidéo montre le chef de l’État accueillant le Premier ministre sortant Hassane Diab au palais présidentiel, et se plaignant de la conduite de son successeur, qui n’a toujours pas formé de gouvernement en raison des dissensions politiques.

« Il affirme m’avoir donné un projet de gouvernement, il ment, affirme M. Aoun, s’adressant à son interlocuteur. Il n’y aura pas de gouvernement. Il fait de fausses déclarations et voyez comme il s’absente. Les Libanais n’ont vraiment pas de chance et maintenant le voilà en Turquie… »

Des sources du palais de Baabda ont indiqué à notre correspondante Hoda Chedid que « cette vidéo qui a fuité, d’une conversation entre le président de la République et le Premier ministre Hassane Diab, est composée d’extraits coupés et incomplets, puisque la phrase où (le président) remet en question ce qu’avait alors dit Saad Hariri à propos d’une liste qu’il lui aurait transmise est incomplète ». Pas de franc démenti donc…

En réaction, sur son compte Twitter, et dans un choix de citations significatif, Saad Hariri a emprunté les versets 4 et 5 du premier chapitre du Livre de la sagesse de la Bible. Dans un premier tweet, il écrit que « la sagesse n’entre pas dans une âme malfaisante, elle n’habite pas dans un corps tributaire du péché ». Suivi d’un second tweet : « Car l’Esprit saint fuit la fourberie et se retire devant les pensées sans intelligence, il s’offusque quand survient l’injustice. » Autant d’allusions non dissimulées de ce que le Premier ministre désigné pense des propos du président Aoun. Une illustration aussi du stade de la détérioration des relations entre les deux hommes.

Dans un style plus direct, Ahmad Hariri, secrétaire général du courant du Futur, a publié, également sur Twitter, un tweet du président Aoun datant du 9 décembre dernier, date à laquelle Saad Hariri lui avait présenté une mouture tandis que le chef de l’État lui avait remis sa propre proposition, ce qu’il relate dans son tweet. Un message assorti du commentaire suivant de Ahmad Hariri : « Le tweet du président de la République dément ses propres propos. » De quoi augurer une nouvelle polémique entre le camp de Michel Aoun et celui de Saad Hariri.


Une vidéo fuitée et difficilement audible a circulé hier sur les réseaux sociaux et a été diffusée sur certaines télévisions. On y entend le président de la République Michel Aoun traiter le Premier ministre désigné Saad Hariri de « menteur ». La vidéo montre le chef de l’État accueillant le Premier ministre sortant Hassane Diab au palais présidentiel, et se...

commentaires (3)

Mentez,mentez, il en restera toujours quelquechose.

GENE JAIME

17 h 40, le 12 janvier 2021

Tous les commentaires

Commentaires (3)

  • Mentez,mentez, il en restera toujours quelquechose.

    GENE JAIME

    17 h 40, le 12 janvier 2021

  • POURQUOI EN FAIRE TOUT CE BATTAGE MEDIATIQUE ? IL EST NOTOIRE QUE LES POLITIQUES TOUS TANT QU'ILS SONT APPLIQUENT LE MENSONGE COMME ARME PREFEREE.

    gaby sioufi

    10 h 28, le 12 janvier 2021

  • Un test de mémoire est vivement recommandé!

    Alexandre Husson

    00 h 35, le 12 janvier 2021