Rechercher
Rechercher

Nos Lecteurs ont la Parole

Les temps modernes

Le magazine états-unien Rolling Stone a mis à jour son palmarès des 500 meilleurs disques de tous les temps. En 2012, les Beatles étaient les grands gagnants dans la courte liste des 10 meilleurs, avec quatre titres (dont The White Album), mais pas en 2020, avec un seul. Il n’y avait qu’un artiste noir en 2012, mais trois aujourd’hui. Il n’y avait aucune femme en 2012, mais trois aujourd’hui (incluant Stevie Nicks, de Fleetwood Mac). C’est fascinant de voir comment les modes du jour peuvent influencer les goûts musicaux.

Ce qui me rappelle la récente décision de l’Académie des Oscars d’imposer, à compter de 2024, deux règles d’inclusion des minorités visibles, devant et derrière la caméra. La folie furieuse.

Vous verrez plus de films comme L’appel de la forêt (The Call of the Wild), d’après Jack London, dans lequel l’acteur noir Omar Sy joue le rôle d’un Québécois, alors qu’il n’y avait pas de Noirs à cette époque dans le Nord canadien. Au moins, si on avait choisi un Inuit, dont le peuple a longtemps régné sur ces froides contrées, mais non, ce n’était pas assez vendeur aux États-Unis.

Souvenez-vous de l’acteur noir Djimon Hounsou jouant le rôle de Bédivère dans le film de Guy Ritchie, Le roi Arthur : la légende d’Excalibur. L’histoire de ce roi légendaire du pays de Galles se situe à la fin du Ve siècle et au début du VIe siècle. Y avait-il des Noirs à cette époque sur l’ancienne terre des Celtes ? Le doué acteur Denzel Washington a joué le rôle de Don Pedro d’Aragon dans le film de Kenneth Branagh, Beaucoup de bruit pour rien, d’après William Shakespeare. Ressemble-t-il à un prince espagnol ? Un autre excellent acteur de couleur, Adrian Lester, a joué, quant à lui, le rôle de Dumaine dans un autre film de Branagh, Peines d’amour perdues, de nouveau d’après le barde anglais. Était-il crédible en compagnon du roi de Navarre ?

Faire jouer des rôles de Blanc à des acteurs noirs est aussi ridicule aujourd’hui que de faire jouer Othello à un Blanc. Pourquoi donner un rôle de Blanc à un Noir dans un film ? Tout simplement parce qu’il faut convaincre les publics noir et mulâtre d’aller au cinéma, où le box-office est roi, surtout aux États-Unis.

Montréal-Québec

Les textes publiés dans le cadre de la rubrique « courrier » n’engagent que leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement le point de vue de L’Orient-Le Jour. Merci de limiter vos textes à un millier de mots ou environ 6 000 caractères, espace compris.


Le magazine états-unien Rolling Stone a mis à jour son palmarès des 500 meilleurs disques de tous les temps. En 2012, les Beatles étaient les grands gagnants dans la courte liste des 10 meilleurs, avec quatre titres (dont The White Album), mais pas en 2020, avec un seul. Il n’y avait qu’un artiste noir en 2012, mais trois aujourd’hui. Il n’y avait aucune femme en 2012, mais trois...

commentaires (0)

Commentaires (0)