Rechercher
Rechercher

Nos Lecteurs ont la Parole

Soi-même comme un autre

« Soi-même comme un autre » est cette attitude que Ricœur développe dans un livre et que j’ai vu se réaliser dans la rue au lendemain du 4 août. Comme un autre à son service comme pour soi, sans renoncer à notre irréductible soi. Altruisme, au-delà de « l’impératif moral » kantien que commande la raison, et en deçà de l’Autre qui devient le Même, voire le Maître, cher à Levinas.

J’y ai vu l’altruisme constitutif, précédent le conditionnement culturel. J’ai vu dans ces rues atomisées des jeunes à l’identité encore malléable, des moins jeunes qui l’ont ossifié, revenir face à l’horreur et à la négation de la vie, au fondement inaltérable de leur soi. Ce fondement perçant les couches successives de traditions et croyances qui pour certaines sont sciemment façonnées pour ouvrir la voie au mal en embuscade ; celui de ces assassins qui nous gouvernent.

Les textes publiés dans le cadre de la rubrique « courrier » n’engagent que leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement le point de vue de L’Orient-Le Jour. Merci de limiter vos textes à un millier de mots ou environ 6 000 caractères, espace compris.


« Soi-même comme un autre » est cette attitude que Ricœur développe dans un livre et que j’ai vu se réaliser dans la rue au lendemain du 4 août. Comme un autre à son service comme pour soi, sans renoncer à notre irréductible soi. Altruisme, au-delà de « l’impératif moral » kantien que commande la raison, et en deçà de l’Autre qui devient le Même,...

commentaires (0)

Commentaires (0)