Rechercher
Rechercher

Conflit

Israël abat un drone provenant du Liban

Des sirènes d'alarme ont retenti le matin dans le nord de l'Etat hébreu. 
Israël abat un drone provenant du Liban

Des voitures passant devant un drapeau du Hezbollah, planté le long de la frontière entre le Liban et Israël, le 14 juillet 2020. Photo AFP / JACK GUEZ

L'armée israélienne a annoncé vendredi avoir abattu au cours de la nuit un drone ayant traversé sa frontière avec le Liban, placée sous haute présence militaire après de récents accrochages.

"Au cours de la nuit, les forces armées israéliennes ont identifié un drone qui s'est infiltré dans l'espace aérien israélien dans la région du mont Hermon, le long de la ligne bleue", frontière entre l'Etat hébreu et le Liban, a indiqué l'armée israélienne disant avoir "abattu" l'engin volant sans pilote.

Le Mont Hermon, site hautement stratégique, est situé au carrefour d'Israël, du Liban et de la Syrie. Interrogé par l'AFP, un responsable militaire israélien a confirmé que le drone abattu provenait du Liban. "Des troupes mènent des recherches dans le secteur (...), aucune violation de la souveraineté israélienne ne sera tolérée", a ajouté l'armée israélienne, sans préciser la nature, la taille ou le propriétaire de l'appareil abattu.

Fausse alerte
Dans la matinée, l'armée israélienne avait confirmé que les sirènes d'alarme avertissant la population de tirs de missiles avaient retenti, soulignant toutefois qu'il s'agissait d'une fausse alerte. Selon l'agence Reuters, l'armée israélienne a précisé que l'incident n'était pas lié au déclenchement de ces sirènes d'alarme.

Lire aussi

Une modification du mandat de la Finul exclue… pour le moment


L'armée israélienne avait déjà déployé en juillet de nouveaux renforts le long de sa frontière nord, au carrefour du Liban et de la Syrie, soutenant avoir "élevé son niveau de préparation contre diverses actions ennemies potentielles". Et jeudi soir, l'armée a indiqué maintenir ce niveau de déploiement à sa frontière nord. Fin juillet, Israël avait mené des tirs d'artillerie sur un secteur frontalier, en représailles selon l'Etat hébreu à une tentative d'infiltration de "terroriste" sur son territoire par le Hezbollah, ce qui ce dernier avait toutefois démenti.

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, avait accusé le Hezbollah de "jouer avec le feu" après la tentative imputée au mouvement chiite libanais, alors que le Premier ministre libanais avait condamné une "dangereuse escalade militaire" après les tirs israéliens.

Suite aux explosions meurtrières qui ont soufflé, mardi, la capitale libanaise, des rumeurs continuent de courir sur l'éventualité d'une implication israélienne dans ce drame. Le chef de l'Etat libanais, Michel Aoun, a évoqué vendredi en début d'après-midi que l'enquête lancée sur ces explosions inclut notamment la question d'une éventuelle "intervention étrangère" et la possibilité que les déflagrations aient été causées par "un missile, une bombe ou un autre moyen". Tel Aviv a de son côté réfuté toute implication, dès les premières heures suivant la tragédie,


L'armée israélienne a annoncé vendredi avoir abattu au cours de la nuit un drone ayant traversé sa frontière avec le Liban, placée sous haute présence militaire après de récents accrochages.

"Au cours de la nuit, les forces armées israéliennes ont identifié un drone qui s'est infiltré dans l'espace aérien israélien dans la région du mont Hermon, le long de la ligne...

commentaires (2)

Israel a fait tomber un drone mais attention ce n'est pas le Liban , je n'ai pas vu un drapeau libanais

Eleni Caridopoulou

21 h 21, le 07 août 2020

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • Israel a fait tomber un drone mais attention ce n'est pas le Liban , je n'ai pas vu un drapeau libanais

    Eleni Caridopoulou

    21 h 21, le 07 août 2020

  • DIRE POUR DIRE. DITES-NOUS LE NOM DU PROPRIETAIRE EFFECTIF DE CES MATIERES ET DE LEUR STOCKAGE AU PORT COMME TOUTES LES ARMES ILLEGALES CACHEES PARMI LA POPULATION.

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    15 h 29, le 07 août 2020