Rechercher
Rechercher

Société

La capitale soufflée par 2 700 tonnes de nitrates d’ammonium, Diab promet des sanctions

La communauté internationale se mobilise en faveur du Liban.

La capitale soufflée par 2 700 tonnes de nitrates d’ammonium, Diab promet des sanctions

L’explosion, dans ses différentes étapes, qui a soufflé le port de Beyrouth mardi, et une bonne partie de la capitale. Mouafac Harb/AFP

Selon le directeur de la Sûreté générale, le général Abbas Ibrahim, les deux gigantesques explosions qui ont dévasté Beyrouth, faisant au moins 70 morts et plus de 3 000 blessés (selon un dernier bilan officiel mais non définitif fourni en soirée par le ministre de la Santé, Hamad Hassan), seraient dues à 2 700 tonnes de nitrates d’ammonium qui devaient être acheminées en Afrique, ce que l’enquête en cours devrait confirmer.

Le Premier ministre Hassane Diab a promis hier soir, dans une intervention à la télévision, de sanctionner les responsables de cette catastrophe. Il avait cependant indiqué que les matières incriminées semblaient stockées depuis 2014 dans l’entrepôt. « Je ne veux pas devancer l’enquête, mais je vous promets que les responsables de cette catastrophe en paieront le prix », a-t-il dit, avant de lancer un « appel urgent » aux pays amis à voler au secours du Liban, dépassé par l’ampleur du désastre.

Le billet de Patricia Khoder

Quand le soleil se lèvera, Beyrouth, ma ville, n’existera plus

Un peu plus tôt en début de soirée, le ministre de l’Intérieur Mohammad Fahmi avait évoqué la présence de nitrates d’ammonium dans l’entrepôt dont l’explosion a été ressentie jusqu’à Chypre et en Jordanie, alors que le général Ibrahim, qui a effectué une tournée sur les lieux, est resté plus prudent sur les causes, faisant état seulement de « matières hautement explosives », saisies selon lui par les forces de sécurité « depuis des années sur un cargo », avant de donner une nouvelle version des faits en soirée, mais sans expliquer comment une telle cargaison aussi dangereuse pouvait se trouver dans un port civil situé dans une zone résidentielle.

Le commissaire du gouvernement par intérim près le tribunal militaire a chargé les services de sécurité compétents de mener l’enquête, pour déterminer la nature de l’explosion, pendant qu’à Baabda, le Conseil supérieur de défense, convoqué par le président Michel Aoun, tenait une réunion extraordinaire « pour prendre les dispositions judiciaires et sécuritaires nécessaires, aider les populations affectées par l’explosion et préserver leurs propriétés ».

Le Conseil supérieur de défense a proclamé Beyrouth ville sinistrée. Il compte soumettre une recommandation au Conseil des ministres qui se tiendra demain pour qu’il décrète l’état d’urgence et a formé une commission d’enquête qui dispose de cinq jours pour soumette son rapport.

Macron envoie des aides

Le désastre qui a frappé Beyrouth a suscité une série de réactions internationales, plusieurs pays s’étant mobilisés pour proposer une aide urgente au Liban. Chypre a été la première à informer les autorités libanaises qu’elle mettait ses ressources à leur disposition.

Le président français, Emmanuel Macron, a annoncé en soirée sur son compte Twitter que « des secours et des moyens français sont en cours d’acheminement sur place ». « J’exprime ma solidarité fraternelle avec les Libanais après l’explosion qui a fait tant de victimes et de dégâts ce soir à Beyrouth. La France se tient aux côtés du Liban toujours », a-t-il ajouté. M. Macron a également appelé le chef de l’État Michel Aoun et lui a fait part de la solidarité de la France avec le Liban. Il lui a assuré que toutes les capacités de son pays sont à la disposition du Liban.

Dans l’après-midi, le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, avait fait savoir aussi que la France se tenait « aux côtés du Liban et des Libanais » et qu’elle était « disposée à apporter son assistance en fonction des besoins qu’exprimeront les autorités libanaises ». « Alors que Beyrouth vient d’être durement touchée par des explosions, la France présente ses condoléances aux familles des victimes et souhaite un prompt rétablissement aux nombreux blessés », a-t-il ajouté.

Le département d’État américain a de son côté affirmé « suivre de près les développements de la situation », annonçant sa disposition à apporter toutes les aides possibles.

Lire aussi

Scène d’apocalypse à Beyrouth

Le bureau du coordinateur spécial de l’ONU au Liban, Jan Kubis, a de son côté annoncé qu’il offrait de la part des Nations unies de l’aide humanitaire, suite à la « tragique catastrophe ».

L’émir du Qatar, le cheikh Tamim ben Hamad al-Thani, a pour sa part contacté le président Aoun afin de lui faire part de ses condoléances pour toutes les victimes de l’explosion. « Nous mettons tous les moyens possibles à la disposition des Libanais, afin de les aider dans ces circonstances critiques ». Le président irakien Barham Saleh est lui aussi entré en contact avec M. Aoun pour lui assurer que l’Irak est disposé à aider le Liban. Le diwan koweïtien a également donné des instructions pour soutenir Beyrouth.

Cette offre d’assistance « de toutes les façons possibles » a aussi été lancée par le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif. Ce dernier a tweeté « le soutien de son pays au peuple résilient du Liban ». « Nos pensées et prières sont avec le grand et résilient peuple du Liban ». « Comme toujours, l’Iran est tout à fait disponible pour fournir de l’assistance par tous les moyens nécessaires », a-t-il dit, appelant le pays à « rester fort ».

Par ailleurs, le nouveau ministre des Affaires étrangères, Charbel Wehbé, a été contacté dans la soirée par plusieurs de ses homologues, notamment le Chypriote Níkos Khristodoulídis et le Jordanien Ayman Safadi, qui ont offert leur aide suite à « l’explosion catastrophique ». M. Wehbé était auparavant entré en contact avec plusieurs capitales pour solliciter leur aide.

Israël dément toute implication

Les autorités israéliennes ont pour leur part annoncé avoir proposé au Liban de fournir des aides médicales et une assistance humanitaire, via des pays tiers. L’État hébreu a offert d’aider le pays du Cèdre, alors que les deux pays sont encore techniquement en guerre, ont annoncé les ministres de la Défense, Benny Gantz, et des Affaires étrangères, Gaby Ashkenazi, selon le quotidien israélien Haaretz.

Lire aussi

En raison du drame survenu au Liban, L'Orient-Le Jour ouvre l'intégralité de son site

Réagissant par ailleurs aux explosions, et mettant un terme à de nombreuses rumeurs circulant au Liban, un haut responsable israélien a affirmé qu’Israël n’y était « aucunement lié ». De son côté, le ministre Ashkenazi a affirmé sur une chaîne de télévision locale que les explosions « étaient probablement dues à un incendie ».

Cette catastrophe a eu lieu alors que Benjamin Netanyahu avait, plus tôt dans la journée, mis en garde le Hezbollah contre toute opération visant Israël au lendemain d’un raid en Syrie que l’État hébreu affirme avoir mené en réponse à des « tentatives » de placer des bombes à sa frontière.


Selon le directeur de la Sûreté générale, le général Abbas Ibrahim, les deux gigantesques explosions qui ont dévasté Beyrouth, faisant au moins 70 morts et plus de 3 000 blessés (selon un dernier bilan officiel mais non définitif fourni en soirée par le ministre de la Santé, Hamad Hassan), seraient dues à 2 700 tonnes de nitrates d’ammonium qui devaient être...

commentaires (11)

OUI ILS PAIERONT TOUS VOUS M AOUN continuer a dormir VOUS M DIAB taisez vous donc VOUS M HARRIRI bouder encore plus VOUS M BASSIL oublier la politique VOUS M BERRY 27 ans ca suffit/dehors VOUS NASRALLAH restez sous terre a jamais VOUS M GEAGEA regretter votre signature VOUS M FRANGIE oublier la presidence VOUS M JAMIL AL SAYED pendez vous ET ENFIN LE RESPONSABLE DE L'ARMEE QUI N'OSE PAS PRENDRE DES DECISIONS POUR SAUVER LE LIBAN: CAD METTRE TOUT CE BEAU MONDE AU FRAIS EN ATTENDANT DES ELECTIONS IMMEDIATES agissez donc LE LIBAN SE REMETTRA DES QUE VOUS AUREZ DISPARU

LA VERITE

16 h 33, le 05 août 2020

Tous les commentaires

Commentaires (11)

  • OUI ILS PAIERONT TOUS VOUS M AOUN continuer a dormir VOUS M DIAB taisez vous donc VOUS M HARRIRI bouder encore plus VOUS M BASSIL oublier la politique VOUS M BERRY 27 ans ca suffit/dehors VOUS NASRALLAH restez sous terre a jamais VOUS M GEAGEA regretter votre signature VOUS M FRANGIE oublier la presidence VOUS M JAMIL AL SAYED pendez vous ET ENFIN LE RESPONSABLE DE L'ARMEE QUI N'OSE PAS PRENDRE DES DECISIONS POUR SAUVER LE LIBAN: CAD METTRE TOUT CE BEAU MONDE AU FRAIS EN ATTENDANT DES ELECTIONS IMMEDIATES agissez donc LE LIBAN SE REMETTRA DES QUE VOUS AUREZ DISPARU

    LA VERITE

    16 h 33, le 05 août 2020

  • De grâce pour l’amour du ciel, faites le taire. Ces paroles en rajoutent à la tragédie. Partez mais partez donc, vous nous avez causé que des malheurs

    Liberté de Penser

    12 h 16, le 05 août 2020

  • QUE DIAB NOUS ÉPARGNE SES PROMESSES PAR PITIÉ ET PAR DÉCENCE. NOUS N’AVONS RIEN À CIRER DE SES PROMESSES NON TENUES A RÉPÉTIONS . IL SE PREN POUR CE QU’IL N’EST PAS. UN HOMME HONNÊTE ET DE PAROLE ALORS QU’IL AGIT EN FAIT D’UNE CHIFFE MOLLE ET D’UN MOULIN À VENT. LES LIBANAIS EN ONT PLUS QU’ASSEZ DE CES MARIONETTES QUI SE CROIENT ENCORE CRÉDIBLES ET NOUS ASSOMMENT AVEC LEURS MENSONGES ET LEUR COUARDISE. OUST, DEHORS NOUS NE TOLÉRONS PLUS VOTRE PRÉSENCE INUTILE QUI NOUS COÛTE UN PEU PLUS CHER TOUS LES JOURS ET NE SUPPORTONS PLUS DE VOUS VOIR MÊME EN MINIATURE TOUT ÇA NOUS HORRIPILE ET NOUS DONNE LA NAUSÉE. JE SAIS QUE L’HEURE N’EST PAS À LA POLÉMIQUE MAIS IL Y A DES MOMENTS OÙ ON NE PEUT PLUS CONTENIR SES ÉMOTIONS.

    Sissi zayyat

    12 h 15, le 05 août 2020

  • LA PARISIENNE : Une fois encore, notre pays refuse de se poser les bonnes questions, de peur des réponses de vérité: Que font 2 750 tonnes de nitrate d'amonium entreposés depuis 2014 dans le port de Beyrouth, au sein d'un urbanisme chrétien? Qui les a acheté? A qui ? Avec l'autorisation de quelle instance gouvernementale ? sachant, au moins depuis 2001 que c'est un dangereux explosif depuis la tragédie de Toulouse dans l'usine AZF. Tout le monde savait que ce produit chimique- qui n'est pas utilisé dans l'agriculture libanaise, est instable à partir de 170 degrés et d'une humidité. C'est un engin de guerre que seuls le Hezbollah et l'Iran peuvent utiliser dans leurs guerres régionales ! Ouvrez enfin les yeux , puisque nos dirigeants sont complices

    Saab Edith

    11 h 48, le 05 août 2020

  • Un pays failli, un état déliquescent, une classe politique dont le seul objectif est de se remplir les poches... Le souffle de cette explosion devra renverser tout le système. Pas seulement ce gouvernement, mais le système qui prévaut depuis Taef. Nous pensons que nous sommes toujours plus malin que les autres, que nous pouvons inventer des systèmes et duper tout le monde, non, un jour, les chose sont révélées et le soufflet retombe. La bonne gouvernance ou un pays failli, pas d'électricité, pas d'eau propre, une pollution galopante, des ordures empilées quand elles sont ramassées, une urbanisation sauvage et anarchique, aucun avenir pour nos enfants, les cerveaux qui quittent un système d'éducation élitiste qui ne donne pas accès à l'échelle de la promotion sociale aux classes défavorisées, aucune couverture sociale effective... Tout ça POURQUOI? Une résistance illusoire à Israel? CA SUFFIT. Comparons à ce que nos pères nous ont laissés, un pays en devenir, un pays de lait et de miel, une convivialité montrée en exemple par le monde entier, une économie florissante, des hommes et des femmes de sciences, de lettres parmi les phares du monde... Qu'avons nous fait?

    Bashir Karim

    11 h 06, le 05 août 2020

  • Un Chaos de plus ! Beyrouth meurtri à nouveau ..je n'ose dire "bonjour" ,partagé entre tristesse et colère ! Tristesse devant tant de problèmes pour un peuple laissé "seul" dans l’indifférence totale . tristesse pour les familles endeuillées et les nombreux blessés . En colère devant tant de mensonges et d’irresponsabilités ( que font deux tonnes de matières explosives en pleine ville ??) En colère devant un FMI qui attends les reformes pour " aider " pendant que des personnes meurent .( réformes indispensables certes ..;) En colère devant un état qui passe son temps à quémander ( Lire Agnès Levallois ) et se partager les dollars et maintenir un certain clientélisme confessionnel En colère que cet Etat ,après plusieurs mois de contestation populaire ,se permette d’être arrogant ( Le Drian n'a rien compris ? ben voyons ..!)pas fichu de fournir eau et Electricité depuis des années . En colère face à un système de gouvernance archaïque et diviseur qui ne veut rien entendre ,fierté mal placée . Que les pays "amis "se manifestent maintenant.. ...je ne vois pour l'instant que la rection française..rapide Au diable les saoudiens ,l'Iran et les autres .. Peuple à genou mais va vite se relever comme il sait le faire ! j'ai tant à dire ....Mais plus tard . Pour un Liban Laïque !! Respects aux familles endeuillées

    salamé riad

    10 h 09, le 05 août 2020

  • Quelle soit accidentelle ou volontaire, cette explosion demeure criminelle. En effet, la question qui se pose est: "comment une telle cargaison aussi dangereuse pouvait se trouver dans un port civil situé dans une zone résidentielle.?". Par ailleurs, le nitrate d'ammonium, seul, ne constitue pas un explosif. Dans une explosion, comme dans toute combustion, il faut un carburant et un comburant (fournisseur d'oxygène). Le nitrate d'ammonium est un excellent comburant, mais npn-associé associé à un carburant, il est incapable d'exploser. Il fallait donc qu'il soit stocké en présence d'un quelconque produit inflammable. Intentionnel ou fruit de la négligence (ce que l'enquête ne nous dira jamais car on n'a jamais vu de mémoire d'homme, un service de renseignements libanais nous dire la vérité), le crime est double; 1)associer du nitrate et un produit inflammable. 2) stocker le tout dans une sone proche de région résidentielle. Quant à promettre que "les responsables en paieront le prix" c'est évidemment une promesse impossible à tenir: ce prix à payer dépasse toutes les capacités humaines.

    Yves Prevost

    07 h 19, le 05 août 2020

  • Laissez le peuple libanais vivre sans président, ni 1er ministre ni ministres ni députés ?? kellon yaani kellon ayez simplement la décence de démissionner. On n’a pas besoin de vous. Les libanais de bonne volonté sont talentueux et travailleurs. Quittez ce pays que vous avez détruit de vos propres mains pour vos propres intérêts ou pour des intérêts étrangers QUITTEZ QUITTEZ QUITTEZ. On le reconstruira 100 fois mieux. PARTEZ PARTEZ et qu’on ne vous revoit plus. TROOO C’EST TROOOOO .... l’enfer vous attend ????

    Khoury-Haddad Viviane

    05 h 51, le 05 août 2020

  • - Ça suffit Hassane! ÇA SUFFIT! Je t’ai appuyé et défendu depuis le jour où tu as été nommé et je continue à le faire maintenant que Beyrouth a brûlé, mais ce soir, je n’ai plus envie de ton lenguaje étoffé! Je veux des noms, des coupables et qui étouffer. Dans un pays comme le Liban, où TOUT se sait, tu n’as pas besoin d’enquêter pour savoir ce qui s’est passé et encore moins pour qu’ils aient le temps de tout embrouiller. Si tu veux la vérité, tu l’auras maintenant, ce soir ou demain mais en moins de 24 heures! Et demain, Hassane, ce sera ton jour, ton opportunité. Tu pourras enfin nous montrer qui sont ces « Diab » que tu nous a tant miroités. Ce sera ton jour de devenir enfin le véritable Chef de Gouvernement de ce pauvre pays tant de fois violé, mille fois ravagé et jamais révolté. Nous ne voulons plus de ton lenguaje étoffé, ni de ces menaces voilées ni des promesses évoquées à propos de « responsables qui, un jour, rendront des comptes », demain ou jamais! Nous exigeons la VERITE! Nous exigeons les noms et les prénoms de ceux qui nous ont volés, massacrés et ravagés. Nous voulons les voir pendus et exécutés, ces animaux qui continuent de nous survoler! Tu le feras TOI Hassane et l’Histoire t’en remerciera où tu te tairas pendant que eux font la loi et c’est un complice que tu deviendras ou peut-être même leur roi.

    Fady Abou Hanna

    03 h 14, le 05 août 2020

  • Qu 'il se sanctionne lui-même en dégageant et surtout ne pas oublier le gateu du palais en même temps.

    paznavour

    03 h 04, le 05 août 2020

  • Vive la France et Chypre les deux pays qui ont vite réagi

    Eleni Caridopoulou

    01 h 16, le 05 août 2020