Rechercher
Rechercher

La Mode

L’homme Hermès printemps-été 2021, présentation virtuelle « hors champ »

« Nous vous prions de prendre vos sièges, la performance en direct va commencer. » Le message s’affiche durant huit longues minutes. L’ambiance est posée. Petit à petit, simplement installé chez vous, devant votre écran, vous êtes gagné par l’excitation des premières.

L’homme Hermès printemps-été 2021, présentation virtuelle « hors champ »

Hermès homme printemps-été 2021. Photos DR

La présentation numérique de la collection Hermès homme printemps-été 2021 se déroule à Pantin, quartier général de la Maison en banlieue parisienne. « Caméra A, au quatrième étage, êtes-vous en place ? » « Titre – ascenseur – fin de titre dans trois, deux, un » : sur les directives du metteur en scène Cyril Teste, l’ascenseur de verre descend, occupé par un jeune mannequin aux yeux clairs, veste bleu ciel à rayures chemise. Par contraste un haut blanc, fluide, sans col, émerge entre des revers impeccables. Perspective plongeante sur le grand hall blanc. Caméra B (trois, deux, un...) l’accueille à l’arrivée. Véronique Nichanian, directrice artistique des lignes masculines Hermès, ajuste des éléments de la collection printemps-été 2021 sur un autre modèle, redresse un col, donne des directives : « Mets la main dans la poche, allez, marche un peu, voir comment ça bouge, regarde-moi, doucement, parfait. » La désinvolture intemporelle voulue par la créatrice est parfaitement suggérée. Le rythme est tranquille, quelques notes de piano s’égrènent en toile de fond comme dans un film de la Nouvelle Vague. La créatrice est enjouée. On est loin du stress habituel des défilés. Un autre modèle s’immobilise devant un écran, gros plan sur les rayures. Ils sont en tout quatre mannequins à présenter une série de 18 silhouettes au lieu de la quarantaine habituelle.

Hermès homme printemps-été 2021. Photos DR

Variations autour de la chemise

Les rayures chemise sont la grande affaire de la prochaine belle saison d’Hermès vue par Véronique Nichanian. « La veste et le blouson empruntent les rayures et la souplesse caractéristiques de la chemise. Dans un esprit de réciprocité, la chemise adopte le volume d’un blouson », dit le manifeste. Ce détournement de la chemise évoque à lui seul toute la douceur et la légèreté de l’été. Déclinée en bleu pâle, bleu méditerranéen, bleu orage, vert amande, pierre, gravier, blanc cassé, corde et blanc craie, zébrée de jaune fluorescent, la palette réveille entre ombre et lumière une atmosphère solaire baignée de fraîcheur.

Dans ces variations autour de la chemise se joue notamment une symphonie de blousons : blousons à col amovible et bord-côte rayé, surchemises à col montant avec cordon de serrage, blousons droits, blousons à col amovible, sweats avec capuche et sweats zippés.

Lire aussi

H&M lance une capsule en collaboration avec Sandra Mansour

Les vestes de costumes à trois boutons sont munies d’une poche secrète et les pantalons à pli unique sont agrémentés d’une ceinture en toile à sangle tressée. À côté des pulls à col bateau, des pulls sans manches à col en V, des pulls à col polo et des pulls manches courtes, la chemise prend ses droits dans le vestiaire et joue les blousons zippés à manches courtes et col montant boutonné, le col gousset, la sur-dimension à doubles manches ou l’absence de col avec détail rayé. La silhouette est soulignée par des accessoires créés pour être les compagnons d’une vie : sac cargo ou sac de sport en toile H et veau, montre Slim d’Hermès, boîtier en acier inoxydable et bracelet en cuir, foulards Mr Farrier en coton et soie, pendentifs en métal palladié et corne, bracelets double tour en veau et fermoir mousqueton, ceintures en toile sangle et cuir bride, ou en corde et cuir bride, sandales en cuir de veau…

Hermès homme printemps-été 2021. Photos DR

Donner vie à une rencontre

Dans une conversation avec le metteur en scène Cyril Teste à qui elle confie avoir dit simplement : « Voici ma collection, fais-en ce que tu veux », Véronique Nichanian commente : « Les récents événements et leurs effets néfastes sur le monde de la mode ne m’ont pas déprimée. Plutôt le contraire, en fait. J’ai l’impression que nous pouvons tous extraire de la situation actuelle une nouvelle sagesse et un nouvel élan. J’ai toujours pensé qu’il fallait du temps pour créer des vêtements qui durent, qui vieillissent bien, qui sont plus que simplement fonctionnels et pour lesquels nous ressentons une réelle affection. Mon travail s’est toujours concentré sur la forme, la matière et la couleur. L’aspect frénétique de la mode ne m’intéresse pas du tout. Chez Hermès, nous utilisons une expression équestre qui semble particulièrement appropriée de nos jours : “Tout droit, calme et posé.” » Cyril Teste pour sa part ajoute sobrement : « Plutôt que de créer un “événement”, nous avons essayé de donner vie à notre rencontre – qui découle à la fois du travail et de la nécessité (…) J’espère que notre approche ludique a libéré notre effort d’une ambiance making of qui n’a jamais été notre intention. L’idée était plutôt de filmer ce qui était hors caméra. » « On pourrait l’appeler Hors-Champ », suggère la créatrice. Ce sera donc le nom de cette présentation.


La présentation numérique de la collection Hermès homme printemps-été 2021 se déroule à Pantin, quartier général de la Maison en banlieue parisienne. « Caméra A, au quatrième étage, êtes-vous en place ? » « Titre – ascenseur – fin de titre dans trois, deux, un » : sur les directives du metteur en scène Cyril Teste, l’ascenseur de verre descend,...

commentaires (0)

Commentaires (0)