Rechercher
Rechercher

Commerce

Diab s’entretient avec une délégation ministérielle irakienne : pétrole et échanges commerciaux au menu

Le Premier ministre, Hassane Diab, s’est entretenu hier avec une délégation ministérielle irakienne comprenant les ministres de l’Agriculture, de l’Éducation, de l’Énergie et de l’Industrie. La réunion a porté sur les échanges entre les deux pays et « l’importance de restaurer la relation historique » entre eux, alors que le Liban est empêtré dans la plus grave crise économique de son histoire.

« Nous avons discuté de plusieurs sujets, notamment des dossiers dans les domaines de la santé, de l’éducation, de l’agriculture et de la culture », a déclaré le ministre de l’Agriculture et de la Culture, Abbas Mortada. « Nous travaillons à faciliter les relations et la coopération entre nos deux pays sur les plans économique et alimentaire », a-t-il déclaré.

De son côté, le ministre de l’Énergie et de l’Eau, Raymond Ghajar, a indiqué que la délégation irakienne avait exprimé son intention de fournir du pétrole au Liban en échange de produits alimentaires, industriels et médicaux libanais, alors que le Liban souffre actuellement d’une pénurie de mazout ayant entraîné un rationnement extrême de l’électricité cette semaine.

Le ministre irakien du Pétrole, Hassane Abdel Jabbar, a pour sa part déclaré que la délégation irakienne a évoqué avec les responsables libanais « le renforcement des relations avec le Liban, les moyens de profiter de l’expérience libanaise face à la pandémie de coronavirus ainsi que les possibilités de coopération mutuelle entre les deux pays, d’autant que l’Irak se trouve en ce moment dans une situation délicate ». Il a notamment salué « le travail des entreprises libanaises en Irak dans le domaine de l’agriculture » et la qualité des produits alimentaires libanais. « Le marché irakien est un marché prometteur offrant de nombreuses opportunités d’emploi », a-t-il ajouté, indiquant que les deux délégations ont évoqué « l’échange d’expérience sur le plan éducatif, en particulier au niveau universitaire ».

La délégation irakienne s’est ensuite entretenue avec le président du Parlement, Nabih Berry. « Le gouvernement irakien est prêt à prendre toutes les mesures nécessaires pour apprendre du Liban et traiter directement avec lui », a déclaré un représentant de la délégation à l’issue de cette rencontre à Aïn el-Tiné.


Le Premier ministre, Hassane Diab, s’est entretenu hier avec une délégation ministérielle irakienne comprenant les ministres de l’Agriculture, de l’Éducation, de l’Énergie et de l’Industrie. La réunion a porté sur les échanges entre les deux pays et « l’importance de restaurer la relation historique » entre eux, alors que le Liban est empêtré dans la plus...

commentaires (1)

Ils ne savent pas où ils mettent les pieds les irakiens. Le Liban est un guêpier et mieux vaut être en dehors de sa trajectoire actuellement.

Sissi zayyat

21 h 48, le 04 juillet 2020

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Ils ne savent pas où ils mettent les pieds les irakiens. Le Liban est un guêpier et mieux vaut être en dehors de sa trajectoire actuellement.

    Sissi zayyat

    21 h 48, le 04 juillet 2020