Rechercher
Rechercher

Liban

Joumblatt et Arslane scellent leur réconciliation sous le parrainage de Berry

Accord sur la formation d'une commission chargée d'examiner "les dossiers conflictuels concernant la communauté druze".

Joumblatt et Arslane scellent leur réconciliation sous le parrainage de Berry

De gauche à droite : le chef du Parti démocrate libanais (PDL), Talal Arslane, le chef du Parti socialiste progressiste (PSP), Walid Joumblatt et le président du Parlement Nabih Berry, réunis le15 juin 2020 à Aïn el-Tiné. Photo Hassan Ibrahim/Parlement libanais

Le chef du Parti socialiste progressiste (PSP), Walid Joumblatt, et son principal rival sur la scène politique druze, le chef du Parti démocrate libanais (PDL), Talal Arslane, se sont retrouvés lundi soir pour une réconciliation à Aïn el-Tiné sous la houlette du président du Parlement, Nabih Berry.

Les anciens ministres Ghazi Aridi, Saleh Gharib et Ali Hassan Khalil, représentant les trois personnalités citées, ont également participé à cette réunion. A l'issue de cette rencontre qui a duré plus de deux heures, l'ancien ministre et conseiller politique de M. Berry a annoncé, dans une très courte déclaration, la formation d'une commission formée par ces trois ministres "afin de discuter de tous les dossiers conflictuels concernant la communauté druze et de fermer la page des événements tragiques" ayant secoué la communauté. Les deux leaders druzes ne se sont pas exprimés à l'issue de cette rencontre.

Cette rencontre intervient près d'un an après les affrontements de Qabr Chmoun (caza de Aley), le 30 juin 2019. Ce jour-là, deux partisans du PDL avaient trouvé la mort dans une fusillade impliquant des fidèles du PSP, pendant une tournée du chef du Courant patriotique libre (CPL) Gebran Bassil, allié de M. Arslane. Quarante jours après ces affrontements, les deux rivaux druzes avaient été réunis au palais présidentiel de Baabda en présence des trois présidents de l'époque. Cette réunion intervient également plus de deux ans après l'incident de Choueifate. En mai 2018, un partisan du PSP avait été tué dans cette région lors d’échauffourées avec des partisans de Talal Arslane.

En préparation de l’événement, Talal Arslane s’est réuni samedi à Khaldé avec plusieurs personnalités druzes de son camp, notamment Ramzi Moucharrafiyé, actuel ministre des Affaires sociales et du Tourisme, Wi’am Wahhab, chef du parti Tawhid, les anciens ministres Saleh Gharib et Marwan Kheireddine, ainsi qu’avec le cheikh Akl non reconnu par l’État, Nasreddine el-Gharib. Au cours de la réunion, les participants ont salué l’attachement de Nabih Berry à l’unité de la communauté druze et à la sauvegarde de la paix dans la Montagne.


Le chef du Parti socialiste progressiste (PSP), Walid Joumblatt, et son principal rival sur la scène politique druze, le chef du Parti démocrate libanais (PDL), Talal Arslane, se sont retrouvés lundi soir pour une réconciliation à Aïn el-Tiné sous la houlette du président du Parlement, Nabih Berry.

Les anciens ministres Ghazi Aridi, Saleh Gharib et Ali Hassan Khalil,...

commentaires (2)

Hahaha...eux aussi doivent former des commissions pour laver leurs singes sales .....dans les annonces d'emplois on ne verra plus que des postes de commission... héhé, très typique eux qui ne pensent tous qu'en termes de commissions..

Wlek Sanferlou

23 h 25, le 15 juin 2020

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • Hahaha...eux aussi doivent former des commissions pour laver leurs singes sales .....dans les annonces d'emplois on ne verra plus que des postes de commission... héhé, très typique eux qui ne pensent tous qu'en termes de commissions..

    Wlek Sanferlou

    23 h 25, le 15 juin 2020

  • CA RAPPELLE UNE FABLE DE LAFONTAINE. C,EST SI FACILE DE LA DEVINER.

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    22 h 04, le 15 juin 2020