Rechercher
Rechercher

À La Une - Liban

Crise économique : l'armée libanaise commence à distribuer les aides

"La première étape concerne les victimes des mines antipersonnel", annonce la troupe, après un premier report de cette distribution qui était censée débuter mardi. 

Des militaires libanais organisant une distribution d'aide à des familles nécessiteuses, le 16 avril 2020. Photo Twitter/@LebarmyOfficial

L'armée libanaise a annoncé jeudi avoir commencé à distribuer des aides sociales aux familles les plus démunies, dans le cadre d'un plan d'intervention d'urgence du gouvernement, qui était censé débuter mardi mais qui avait été retardé en raison d'"erreurs" dans les listes des bénéficiaires.

"En application de la décision du Conseil des ministres qui prévoit d'accorder des aides sociales aux citoyens, des unités de l'armée ont commencé à distribuer ces aides dès aujourd'hui, sachant que la première étape concerne les victimes de mines (antipersonnel, ndlr). Cette distribution se fera dans 11 points à travers le territoire libanais", a annoncé l'armée sur son compte Twitter. Elle ne dit pas si les listes de bénéficiaires qui étaient entachées d'irrégularités ont été rectifiées. Selon l'Agence nationale d'information (Ani, officielle), cette distribution a commencé à Tripoli, au Liban-Nord, en coopération avec les autorités municipales de la ville.

Dans un communiqué publié dans la soirée à l'issue de cette première journée de distribution, l'armée a précisé avoir distribué des aides dans neuf cazas, à savoir Baalbeck, Zahlé, Jezzine, Tyr, Nabatiyé, Marjeyoun, Kesrouan, Jbeil et Aley, ainsi qu'a Beyrouth et Tripoli, ajoutant que des aides ont été données aux blessés victimes de mines antipersonnel depuis 1975 et aux familles de personnes tuées par ces mines.

Le plan d’intervention d’urgence du gouvernement pour venir en aide aux familles défavorisées prévoyait le déblocage d’une aide de 400.000 livres libanaises par famille. Les premières à pouvoir en bénéficier sont les familles inscrites, avant même la crise, auprès du ministère des Affaires sociales. Ces aides concernent près de 47.000 personnes. Elles ont été approuvées par le gouvernement pour soutenir les familles les plus défavorisées, alors que le Liban est frappé de plein fouet par sa pire crise économique et financière de ces 30 dernières années. Celle-ci a encore été aggravée par la pandémie de coronavirus, qui a contaminé plus de 600 personnes, dont 20 sont décédées, et alors que la mobilisation générale proclamée pour lutter contre la maladie oblige les citoyens à rester confinés chez eux.


(Lire aussi : Quand le diable sortira de la boîte, le billet de Fifi Abou Dib)


Mais la distribution des aides, qui devait débuter mardi avec le concours de l'armée, avait été reportée en raison d''erreurs" dans l’établissement des listes de bénéficiaires. Le ministre des Affaires sociales, Ramzi Moucharrafiyé, avait expliqué que la distribution a été reportée le temps que l'armée vérifie la liste des bénéficiaires.

Lors d'une conférence de presse donnée mardi, Ramzi Moucharrafiyé avait indiqué que le Premier ministre Hassane Diab avait demandé que des aides soient allouées à différentes catégories de personnes, en donnant la priorité aux chauffeurs de transports en commun, aux victimes des mines antipersonnel, aux parents dont les enfants sont scolarisés dans les écoles publiques et aux familles les plus défavorisées. Pour ce faire, des listes de bénéficiaires ont été envoyées par les ministères des Transports et de l’Éducation, qui ont donc dû être vérifiées par l'armée. C'est lors de cette procédure que des erreurs ont été détectées. 

Pour faciliter la coopération avec les municipalités dans la distribution de ces aides, et afin d'effectuer un meilleur suivi de la propagation du coronavirus sur le territoire, les ministères des Affaires sociales et de l'Intérieur ont lancé une plateforme électronique, permettant notamment aux personnes dans le besoin de remplir le formulaire de demande d'aides financières.

Ce report de la distribution d'aides a soulevé une vague de critiques, notamment au sein de l'opposition au gouvernement. Le ministre des Affaires sociales avaient répondu à ces critiques en affirmant ne pas vouloir engager de polémique au sujet de cette distribution.


Lire aussi

« Personne ne nous a proposé ne serait-ce qu’un sac de pain »

Tripoli, une véritable bombe à retardement

Coronavirus : des millions de personnes menacées d'insécurité alimentaire au Liban, prévient HRW


L'armée libanaise a annoncé jeudi avoir commencé à distribuer des aides sociales aux familles les plus démunies, dans le cadre d'un plan d'intervention d'urgence du gouvernement, qui était censé débuter mardi mais qui avait été retardé en raison d'"erreurs" dans les listes des bénéficiaires."En application de la décision du Conseil des ministres qui prévoit d'accorder des aides...

commentaires (4)

LES LISTES DU CLIENTELISME ET DES COMBINES. LES VRAIS NECESSITEUX NE SONT SUREMENT PAS MENTIONNES.

SOUTENONS L,OLJ. CONDAMNONS SES CENSURES.

12 h 52, le 16 avril 2020

Tous les commentaires

Commentaires (4)

  • LES LISTES DU CLIENTELISME ET DES COMBINES. LES VRAIS NECESSITEUX NE SONT SUREMENT PAS MENTIONNES.

    SOUTENONS L,OLJ. CONDAMNONS SES CENSURES.

    12 h 52, le 16 avril 2020

  • Wlok pourquoi ils n'arrivent meme pas a prendre 2m de distance entre eux! meme chose pour le ministre de la sante a l'AIB

    Roger Xavier

    12 h 33, le 16 avril 2020

  • ces listes avaient bien ete praparees par tout le monde, sans exception, les mecs au pouvoir, ceux aux gouvs /et opposition successifs . alors encore une fois : KELLOUN YAANI KELLOUN. esperons que la loi sur l'amnistie n'incluera pas les crimes commis par les politiques, leurs hommes liges, les fonctionnaires ET les corrupteurs du secteur prive eux surtout.

    Gaby SIOUFI

    11 h 26, le 16 avril 2020

  • Polémique au sein de l'opposition? LOL ! Qui avait auparavant établi ces listes et fait profiter de ces listes ? N'est ce pas l'opposition?

    Lecteurs OLJ 2 / BLF

    11 h 01, le 16 avril 2020

Retour en haut