Rechercher
Rechercher

Économie - Liban

Fonds transférés du Liban : un cabinet d'audit sélectionné la semaine prochaine

"Tout ce qui se dit au sujet du haircut n'est pas précis", souligne le ministre des Finances.

Photo REUTERS/Mohamed Azakir

Le ministre des Finances Ghazi Wazni a annoncé dimanche à la LBCI que le gouvernement libanais doit choisir la semaine prochaine un cabinet international d'audit pour qu'il enquête sur les fonds qui ont été transférés du Liban. 

"Le gouvernement choisira, la semaine prochaine, un cabinet international d'audit financier qui aura la tâche de déterminer comment l'argent a été sorti du Liban", a affirmé M. Wazni. 

La récupération des fonds détournés fait partie des revendications qui ont été le plus soulevés par les manifestants qui se sont mobilisés dans tout le pays pendant plusieurs mois dans le sillage du mouvement de contestation entamé le 17 octobre 2019.

"Tout ce qui se dit au sujet du haircut (sur les dépôts bancaires) n'est pas précis. Cela nécessite une loi et par conséquent le gouvernement n'a pas abordé la question, a-t-il également indiqué. Le recouvrement des fonds n'aura lieu qu'avec l'adoption de nouvelles lois et en demandant à la Banque centrale la liste des fonds suspects qui on été transférés du Liban".

Le Liban traverse une crise économique et financière profonde, et les établissements bancaires ont mis en place des mesures drastiques afin de juguler les fuites de capitaux, baissant fortement les sommes que les déposants peuvent retirer de leurs comptes, surtout en devises. Début février, le président du Parlement, Nabih Berry, avait relancé la polémique sur les fonds transférés à l’étranger par de riches déposants depuis la mise en place des mesures informelles de contrôle des capitaux par les banques du pays, en affirmant que "cinq directeurs de banque avaient transféré leurs fonds personnels à l’étranger" pour un montant cumulé d’environ "2,3 milliards de dollars", selon lui. 



Pour mémoire

Eurobonds et transferts de fonds à l'étranger : 15 dirigeants de banques auditionnés par la justice


Le ministre des Finances Ghazi Wazni a annoncé dimanche à la LBCI que le gouvernement libanais doit choisir la semaine prochaine un cabinet international d'audit pour qu'il enquête sur les fonds qui ont été transférés du Liban. "Le gouvernement choisira, la semaine prochaine, un cabinet international d'audit financier qui aura la tâche de déterminer comment l'argent a été...

commentaires (9)

Du haut de la pyramide de mon âge, j'applaudis la décision du gouvernement d'aller vers le choix d'un cabinet international d'audit sur les milliards "transférés" du Liban... L'essentiel est que l'argent pillé revienne à la Trésorerie nationale. Cependant, puis-je me permettre de rappeler à Ghazi Wazni, notre ministre des Finances, que ce "cabinet international d'audit" ne devienne pas comme les comités Gustave, Théodule et Hippolyte du général de Gaulle.

Honneur et Patrie

15 h 36, le 12 avril 2020

Tous les commentaires

Commentaires (9)

  • Du haut de la pyramide de mon âge, j'applaudis la décision du gouvernement d'aller vers le choix d'un cabinet international d'audit sur les milliards "transférés" du Liban... L'essentiel est que l'argent pillé revienne à la Trésorerie nationale. Cependant, puis-je me permettre de rappeler à Ghazi Wazni, notre ministre des Finances, que ce "cabinet international d'audit" ne devienne pas comme les comités Gustave, Théodule et Hippolyte du général de Gaulle.

    Honneur et Patrie

    15 h 36, le 12 avril 2020

  • Si la révolution française avait attendu les cabinets d'audit...ils auraient toujours un roi et sa cour dans plein de château Versailles... Yallah à bien tard dans 2000 ans!

    Wlek Sanferlou

    15 h 21, le 12 avril 2020

  • APRES 4 A 5 MOIS DE LA DIVULGATION DE CETTE CHOSE ON EN EST TJRS A CA ? SOIT MAIS JE VOUDRAIS BIEN COMPRENDRE POURQUOI UN CABINET D'AUDIT ? A MOINS QUE LES BANQUES REFUSENT DE SOUMETTRE LES LISTES DES QQS DIZAINES DE "COUPABLES" -QUI NE LE SONT QU'A PEINE MORALEMENT-. ET AU CAS OU LE PARQUET NE PEUT PAS FAIRE LEVER LE SECRET BANCAIRE POUR LES Y FORCER... MAIS UN AUDIT FAIT PAR UNE Co PEUT IL ABOUTIR EN PROCEDANT PAR ex A L'ETRANGER OU LES FONDS AURAIENT ABOUTIS ? TRES PEU CLAIRE CETTE "BOMBE" SCOOP , AUXQUELS MR WAZNI NOUS A HABITUES.

    gaby sioufi

    11 h 34, le 12 avril 2020

  • Pourquoi encore un cabinet, in juge d’instruction est parfaitement capable de demander une levée du secret bancaire et de forcer les banques à livrer leur transactions.

    Bachir Karim

    11 h 32, le 12 avril 2020

  • Ce n’est pas un cabinet d’audit mais un cabinet de toilettes qu’il faudrait, tellement ça pue leurs combines...

    Gros Gnon

    11 h 20, le 12 avril 2020

  • La question essentielle reste, jusqu'a nouvel ordre, sans réponse: A Quand les fonds volés seront-ils récupérés ?

    Tabet Karim

    10 h 00, le 12 avril 2020

  • Ce qui est particulier avec nos technocrates c’est qu’ils abordent les sujets à l’envers en faisant appel systématiquement à des experts étrangers et toujours pour la semaine prochaine ou le mois d’après. Je ne comprends plus en quoi ils sont technocrates ? Ah si, en langue de bois précieux.

    Liberté de Penser

    08 h 58, le 12 avril 2020

  • C,EST PAS SEULEMENT LES FONDS TRANSFERES MAIS LES FONDS VOLES PAR LES CORROMPUS, VOLEURS ET INCOMPETENTS QU,IL FAUT RECUPERER AU LIEU DE DEVALISER LES DEPOTS DES DEPOSANTS CHEZ LES PREDATEURS BANQUIERS... ALIBABAS PAR EXCELLENCE !

    L,EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    08 h 07, le 12 avril 2020

  • Encore un cabinet ??? et la semaine prochaine pour en choisir un ??? Sujet brûlant qui aurait dû être traité en priorité ... Quel panier de crabes ...

    Desperados

    22 h 16, le 11 avril 2020

Retour en haut