Rechercher
Rechercher

Liban

Coronavirus au Liban : les agences bancaires fermées jusqu'au 29 mars

Wazni demande au parquet d'"agir vite", estimant que la décision de l'ABL "ne prend pas en considération les intérêts minimum des gens".

Le siège de l'Association des banques (ABL) à Beyrouth. Photo P.H.B.

L'Association des banques du Liban (ABL) a annoncé lundi que les agences bancaires allaient finalement fermer leurs portes dès demain mardi et ce jusqu'au 29 mars prochain. Une décision qui intervient au lendemain de la "mobilisation générale" proclamée par le gouvernement pour limiter la propagation du nouveau coronavirus.

Dans un communiqué publié en soirée,  après une réunion de plus de deux heures, l'ABL affirme avoir décidé de "répondre positivement à la demande de la Fédération des syndicats des employés de banques" (...) afin de préserver la santé des employés et de leurs familles".

Par ailleurs, l'ABL indique que les banques vont prendre "les mesures administratives nécessaires pour assurer la continuité du travail au sein des directions centrales et des sièges des établissements bancaires". Dans ce cadre, les déposants pourront retirer des livres libanaises (LL) dans les distributeurs automatiques, continuer à utiliser leurs cartes bancaires selon les limites en vigueur et bénéficier de leurs salaires en livres. Le communiqué indique également que "les opérations commerciales urgentes des sociétés commerciales et industrielles seront assurées, notamment celles liées à la sécurité alimentaire, aux équipements médicaux et aux opérations soutenues par la Banque du Liban (BDL).

Après l'annonce de la décision de l'ABL, le ministre des Finances, Ghazi Wazni, a demandé au parquet d'"agir vite", estimant que cette décision "ne prend pas en considération les intérêts minimum des gens". L'ABL a répondu au ministre, en expliquant que les mesures annoncées "sont en harmonie" avec les mesures prises par le gouvernement et la Banque du Liban. Plus tôt dans la journée, M. Wazni avait affirmé qu'il s'opposait à une fermeture des banques.



(Lire aussi : Le Liban en état d'urgence sanitaire : voici les principales mesures adoptées)



Les banques ont fermé leurs portes lundi, conformément à une décision de l'ABL prise dans la foulée de l’état d’urgence sanitaire décrété par le Conseil des ministres.

Dimanche, plusieurs informations contradictoires avaient été relayées dans la soirée, certaines indiquant que les banques allaient ouvrir leur agences mais avec un personnel restreint, d’autres affirmant que les banques fermeraient leurs agences mais maintiendraient des "centres" ouverts dans chaque caza pour répondre aux demandes des clients impliquant impérativement une démarche au guichet. Le président de l’ABL, Salim Sfeir, avait démenti cette dernière information après qu’elle ait été relayée dans la presse et les médias.

Le Liban a déclaré dimanche l'état d'urgence sanitaire et annoncé de strictes mesures de confinement parmi lesquelles la fermeture des frontières et de la plupart des institutions publiques et des entreprises privées dans le but de lutter contre l'épidémie de coronavirus. Lundi, les Libanais semblaient se conformer aux mesures de confinement édictées par l'exécutif. Jusqu’à ce jour, 109 cas de coronavirus ont été détectés au Liban et trois des personnes contaminées sont décédées.



Lire aussi

L’enseignement en ligne pour tenter de sauver l’année scolaire au Liban



L'Association des banques du Liban (ABL) a annoncé lundi que les agences bancaires allaient finalement fermer leurs portes dès demain mardi et ce jusqu'au 29 mars prochain. Une décision qui intervient au lendemain de la "mobilisation générale" proclamée...

commentaires (4)

S.il leur fallait un prétexte pour poursuivre leur comportement abusif et abject, les nanques l.ont bien trouvé ! Ils ont bon dos le coronavirus et le syndicat des employés de banque. Pitoyable !

MAGRE Elie

23 h 32, le 16 mars 2020

Tous les commentaires

Commentaires (4)

  • S.il leur fallait un prétexte pour poursuivre leur comportement abusif et abject, les nanques l.ont bien trouvé ! Ils ont bon dos le coronavirus et le syndicat des employés de banque. Pitoyable !

    MAGRE Elie

    23 h 32, le 16 mars 2020

  • HYPOCRITES ! NULLE PART DANS LE MONDE LES BANQUES N,ONT FERME LEURS GUICHETS. ILS ONT MAINTENU MOINS D,EMPLOYES ET PERMETTENT AUX CLIENTS D,ENTRER DEUX PAR DEUX AVEC UNE DISTANCE DE 2 METRES L,UN DE L,AUTRE. IL Y A DES GENS QUI N,ONT PAS DE CASH A LA MAISON ET AVEC LES MINCES MONTANTS QUE LES BANQUES LEUR DONNENT ILS SONT A PLAINDRE VRAIMENT. HYPOCRITES BANQUIERS SUCEURS DU SANG DU PEUPLE LIBANAIS ET VOLEURS DE SON ARGENT...

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    22 h 04, le 16 mars 2020

  • Le même scénario du 17 octobre avec des opérations douteuses au niveau des agences centrales. Et si prolongement au delà du 29 mars? Est-ce que les banques sont fermées ailleurs dans les autre pays?

    Esber

    21 h 11, le 16 mars 2020

  • Je crois que les banques poussent leur chance un peu trop loin cette fois. Ça va exploser, et ça va faire mal. Très mal... aux banques...

    Gros Gnon

    20 h 38, le 16 mars 2020