Rechercher
Rechercher

Proche-Orient

Israël autorise ses ressortissants à se rendre en Arabie saoudite, une première

Les autorités saoudiennes n'ont pas réagi à l'annonce des autorités israéliennes.

Le ministre israélien de l'Intérieur, Arié Dery, en 2015 à Jérusalem. Photo d'archives AFP / Gali Tibbon

Israël a officiellement autorisé dimanche ses ressortissants à se rendre en Arabie saoudite pour des séjours religieux ou d'affaires, un nouveau signe de rapprochement entre ces deux puissances régionales unies dans leur opposition à l'Iran.

Les Israéliens, juifs et musulmans, pouvaient déjà se rendre en Arabie saoudite à des fins religieuses et commerciales en passant par un pays tiers comme la Jordanie - située entre les deux pays et seul Etat arabe, avec l'Egypte, à avoir conclu un accord de paix avec l'Etat hébreu. Mais Israël n'avait jamais approuvé officiellement ces voyages.

Riyad n'entretient pas de relations diplomatiques officielles avec l'Etat hébreu mais les deux pays ont récemment noué des liens en raison notamment de leur ennemi commun dans la région, l'Iran, qu'ils accusent de vouloir y étendre son influence et de chercher à se doter de l'arme nucléaire. Israël a aussi amorcé un rapprochement avec d'autres pays du Golfe, comme les Emirats arabes unis, où se sont rendus des responsables pour des visites officielles ou des compétitions sportives.

Il s'agit de "petites étapes de normalisation, pas d'une normalisation complète", estime Yoel Guzansky, ancien directeur de la section "pays du Golfe" au Conseil national de sécurité israélien. Le fait que les pays du Golfe entretiennent des relations avec Israël est "le secret le moins bien gardé du Moyen-Orient", dit-il à l'AFP.

Les pays arabes ont historiquement fait du règlement de la question palestinienne la condition d'une normalisation avec Israël.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et des membres de l'administration du président américain Donald Trump, proche allié d'Israël, défendent toutefois une autre approche selon laquelle une normalisation avec les pays arabes favoriserait la paix avec les Palestiniens.



(Lire aussi : Des accords de non-agression avec Israël seraient inopportuns pour les pays du Golfe)


Quelle réponse saoudienne ?
Le ministre de l'Intérieur Arié Dery "a signé pour la première fois un décret autorisant les Israéliens à se rendre en Arabie saoudite", a indiqué dimanche son bureau dans un communiqué. Cette décision, prise en accord avec les forces de sécurité et diplomatiques, va permettre de délivrer des permis de sortie vers l'Arabie saoudite "à des fins religieuses pendant le hajj et la omra", les pèlerinages musulmans. Les Israéliens souhaitant se rendre dans le royaume saoudien "pour participer à des réunions d'affaires ou chercher des investissements" seront autorisés à le faire pendant une période pouvant aller jusqu'à 90 jours, a ajouté le ministère. Ils devront dans ce cas avoir "organisé leur entrée" en Arabie saoudite au préalable et détenir une invitation d'un corps gouvernemental, a précisé cette source.

Les autorités saoudiennes n'ont pas réagi dimanche à l'annonce des autorités israéliennes.

"Il sera très intéressant de voir comment répondront les Saoudiens, s'ils accorderont des visas aux Israéliens juifs avec des passeports israéliens", souligne M. Guzansky. "Je ne suis pas certain qu'on en soit encore là".


(Pour mémoire : Israël veut se rapprocher du monde arabe avec Dubai2020)


Pas "anodin" 
Dimanche, M. Netanyahu a félicité Mohammed Al-Issa, secrétaire général de la Ligue islamique mondiale (LIM), un organisme considéré comme le bras diplomatique de l'Arabie saoudite, pour avoir assisté cette semaine en Pologne à des commémorations du 75e anniversaire de la libération du camp nazi d'Auschwitz. "C'est un autre signe de changement dans l'attitude des acteurs islamiques et, bien sûr, des Etats arabes envers la Shoah et le peuple juif", a déclaré M. Netanyahu avant son départ pour Washington, où doit être annoncé le projet de paix des Etats-Unis pour le Moyen-Orient.

Les Palestiniens, qui jugent l'administration Trump trop pro-israélienne, disent ne pas avoir été conviés à ces discussions et ont menacé de se retirer des accords d'Oslo si le président américain annonce son plan. Washington espère que Riyad pourra accroître la pression sur l'Autorité palestinienne pour qu'elle accepte le plan, dont le volet économique, qui prévoit 50 milliards de dollars d'investissements internationaux sur dix ans dans la région, a été présenté en juin.

Selon M. Guzansky, le moment choisi pour autoriser officiellement les visites en Arabie saoudite n'est pas "anodin". Mais, prévient-il, les Saoudiens, très prudents au sujet de leurs relations avec l'Etat hébreu, pourraient aussi "se vexer". "Le fait que des Israéliens aillent (en Arabie saoudite) est une chose. Mais une fois que c'est officiel, cela peut embarrasser (les autorités saoudiennes)", notamment vis-à-vis des cercles les plus conservateurs du royaume et de ses adversaires régionaux comme l'Iran ou le Qatar, analyse-t-il.


Pour mémoire
Une délégation saoudienne visite l'esplanade des Mosquées, une première

Israël a rétabli ses liens avec Oman, annonce le chef du Mossad

Israël « fait partie de l’héritage de la région » , affirme le chef de la diplomatie bahreïnie




Israël a officiellement autorisé dimanche ses ressortissants à se rendre en Arabie saoudite pour des séjours religieux ou d'affaires, un nouveau signe de rapprochement entre ces deux puissances régionales unies dans leur opposition à l'Iran.

Les Israéliens, juifs et musulmans, pouvaient déjà se rendre en Arabie saoudite à des fins religieuses et commerciales en passant par un...

commentaires (8)

Jadis, personne ne venait chez nous, nous étions le "paradis terrestre" de tous les Orients, le Proche, le Moyen et l'Extrême-Orient. Depuis que nous sommes visités, sans invitation de notre part, par n'importe quoi pour n'importe quoi, le paradis est devenu un enfer. J'invite tous les visiteurs à nous foutre la paix ! Nous n'allons pas chez vous, ne venez pas chez nous !

Honneur et Patrie

20 h 53, le 26 janvier 2020

Tous les commentaires

Commentaires (8)

  • Jadis, personne ne venait chez nous, nous étions le "paradis terrestre" de tous les Orients, le Proche, le Moyen et l'Extrême-Orient. Depuis que nous sommes visités, sans invitation de notre part, par n'importe quoi pour n'importe quoi, le paradis est devenu un enfer. J'invite tous les visiteurs à nous foutre la paix ! Nous n'allons pas chez vous, ne venez pas chez nous !

    Honneur et Patrie

    20 h 53, le 26 janvier 2020

  • Et le Liban qui est à côté.................

    Eleni Caridopoulou

    20 h 49, le 26 janvier 2020

  • Je reve d'un moyen orient apaisé, rêve à portée de main après les accords d'oslo, mais hélas de courte durée. Prenons exemple sur l'europe post deuxième guerre mondiale, c'est par la prospérité économique que la hache de guerre a été enterrée. Ouvrons les frontières aux échanges commerciaux entre tous les pays de la région y compris Israël et pourquoi pas l'Iran, pour que les peuples y vivent dignement de leur travail. La misère entraîne le désespoir et n'apporte rien de bon, ni aux perdants ni aux gagnants.

    Desperados

    18 h 39, le 26 janvier 2020

  • 33 Millions de Saoudiens... et Moi et Moi et Moi...

    Cadige William

    18 h 36, le 26 janvier 2020

  • PRIERE LIRE OBSCURANTISME MOYEN AGEUX PERSE. MERCI.

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    18 h 14, le 26 janvier 2020

  • LE MONDE AVANCE. LA REGION AVANCE. NOUS SOMMES A LA TRAINE DU SEUL PAYS DE L,OBSCURANTISME MOYEN AGEUSE PERSE.

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    17 h 45, le 26 janvier 2020

  • C’est un premier pas. La moitié de l’Arabie Saoudite fait en effet partie du Grand Israel historique, alors c’est normal qu’ils aillent y prendre leur repères...

    Gros Gnon

    17 h 22, le 26 janvier 2020

  • ATTENTION ATTENTION ATTENTION AUCUN LIBANAIS NE PEUT PLUS SE RENDRE EN ARABIE SEOUDITE MÊME AU HAJJ SANS ÊTRE SANCTIONNÉ À SON RETOUR AU LIBAN En effet il pourrait même sans le savoir parler à un Israélien se prendre en photo et en revenant au Liban se faire arrêter pour collusion avec l’ennemi NOTRE LOI EST ENCORE TEL Quand ce pays reviendra sur terre? Le libanais ne pourra plus aller visiter la foire internationale de Dubaï de peur d’être vu près du pavillon Israélien et ne pourra plus se rendre au mondial à Qatar en 2022 car les Israéliens sont autorisé à y aller Les Israéliens sont les bienvenus en Jordanie en Égypte en Arabie Seoudite à Bahreïn à Dubaï à Quatar à Oman en Tunisie au Maroc Et j’en passe mais le Liban veut continuer à avoir des lois qui permettent de poursuivre notre Carlos Ghosn pour être allé en Israël pour le compte d’une société française appartenant à l’Etat français en grande partie et condamner des Miss Liban qui par hazard ont pris une photo avec Miss Israel même quand elle était Arabe Israélienne Vive la résistance qui nous ramène au moyen âge

    LA VERITE

    17 h 04, le 26 janvier 2020