Rechercher
Rechercher

À La Une - Diplomatie

Washington appelle le gouvernement Diab à mener des réformes "tangibles"

Le chef de la diplomatie américaine exhorte également le gouvernement et l'armée libanaise à garantir la sécurité des manifestants.

Le secrétaire d'Etat américain, Mike Pompeo, le 21 janvier 2020 à Bogota en Colombie. Photo REUTERS/Luisa Gonzalez

Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo a appelé mercredi le gouvernement libanais fraîchement désigné à mener des réformes "tangibles".
"Le test pour le nouveau gouvernement du Liban sera ses actions et sa réactivité face aux attentes du peuple libanais de mise en œuvre des réformes et de combat contre la corruption", a-t-il déclaré dans un communiqué. "Seul un gouvernement capable de (...) réformes réelles et tangibles pourra restaurer la confiance des investisseurs et débloquer l'aide internationale pour le Liban", a-t-il prévenu.

Le chef de la diplomatie américaine a également exhorté le gouvernement et l'armée libanaise à garantir la sécurité des manifestants.


(Lire aussi : Le ciel et le fromage, le billet de Fifi Abou Dib)



Dans une interview publiée mercredi sur le site de l'agence Bloomberg, Mike Pompeo avait affirmé qu'il ne savait pas encore si les Etats-Unis allaient soutenir le nouveau gouvernement libanais. "Nous devons regarder cela. Je n'ai pas encore de réponse à cette question", a répondu le chef de la diplomatie américaine interrogé sur ce sujet. "Nous sommes prêts à nous engager et fournir un soutien, mais seulement à un gouvernement engagé à réformer", a ajouté M. Pompeo, mettant en garde contre la "terrible crise financière qui attend le Liban dans les semaines à venir".

Interrogé sur le mouvement inédit de contestation contre la classe dirigeante, qui secoue le Liban depuis trois mois, le secrétaire d'Etat US avait affirmé que Washington souhaitait "un gouvernement non corrompu" qui reflète la volonté du peuple libanais.

Par ailleurs, Mike Pompeo avait dénoncé la façon dont le Hezbollah "s'est disséminé dans le monde". Lundi dernier, il avait appelé les pays alliés des Etats-Unis à mener des actions plus énergiques contre le parti chiite, inscrit par Washington sur la liste des organisations terroristes.

Le nouveau Premier ministre Hassane Diab a averti mercredi que le Liban faisait face à une "catastrophe" économique, au lendemain de la formation de son gouvernement qui a attisé la colère de la rue.


Lire aussi

Un gouvernement, quelques bonnes têtes, et après... ? Le commentaire d'Elie Fayad

Mission accomplie pour Hassane Diab, mais tout reste encore à faire, le décryptage de Scarlett Haddad

« Provocation », « partage du gâteau », « farce »... La société civile fustige le cabinet Diab

Diab : Je représente la contestation

Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo a appelé mercredi le gouvernement libanais fraîchement désigné à mener des réformes "tangibles". "Le test pour le nouveau gouvernement du Liban sera ses actions et sa réactivité face aux attentes du peuple libanais de mise en œuvre des réformes et de combat contre la corruption", a-t-il déclaré dans un communiqué. "Seul un gouvernement...
commentaires (3)

Que pompeo nous fasse la liste de ces réformes . Je vois que des imbéciles anticipent déjà de ce qu'il désire voir , cad ce que ces imbéciles désirent voir eux mêmes.

FRIK-A-FRAK

14 h 35, le 23 janvier 2020

Tous les commentaires

Commentaires (3)

  • Que pompeo nous fasse la liste de ces réformes . Je vois que des imbéciles anticipent déjà de ce qu'il désire voir , cad ce que ces imbéciles désirent voir eux mêmes.

    FRIK-A-FRAK

    14 h 35, le 23 janvier 2020

  • Pour Pompeo "Les réformes" c'est avant tout la levée des armes du Hezbollah... Que Aoun et les Hassan se le tiennent pour dit.

    Pierre Hadjigeorgiou

    10 h 23, le 23 janvier 2020

  • CA N,AUGURE RIEN DE BON. LA FORMATION DU GOUVERNEMENT NE REPONDANT PAS AUX REVENDICATIONS POPULAIRES NI AUX EXIGENCES REGIONALES ARABES ET INTERNATIONALES.

    LA LIBRE EXPRESSION

    09 h 11, le 23 janvier 2020

Retour en haut