Rechercher
Rechercher

Etats-Unis

Pompeo appelle à des actions plus énergiques contre le Hezbollah

Le chef de la diplomatie américaine juge "inacceptable" que des membres du parti chiite aient trouvé refuge au Venezuela.

Le chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo, à l'ouverture de la Conférence ministérielle sur la lutte contre le terrorisme, le 20 janvier 2020 à Bogota, en Colombie. AFP / Raul ARBOLEDA

Le chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo, a appelé lundi les pays alliés des Etats-Unis à mener des actions plus énergiques contre le Hezbollah, inscrit par Washington sur la liste des organisations terroristes.

En visite à Bogota, première escale d'une tournée en Amérique latine et aux Caraïbes, M. Pompeo a en outre jugé "inacceptable" que des membres de cette milice soutenue par l'Iran aient trouvé refuge au Venezuela, avec la protection présumée du gouvernement de Nicolas Maduro.

"Nous prenons note de ce que nous venons d'entendre de la part du président (colombien Ivan) Duque. La Colombie, notre amie et alliée, a déclaré le Hezbollah organisation terroriste. J'espère que d'autres nations prendront des mesures similaires contre ce groupe et d'autres mouvements terroristes", a-t-il ajouté.

Dans le cadre d'une conférence régionale sur la lutte contre le terrorisme, M. Pompeo a exhorté d'autres pays à bloquer le financement de ces mouvements et à poursuivre en justice les suspects. "Les Etats-Unis ont fait leur part pour en finir avec la menace des mandataires de l'Iran. Nous avons éliminé Kassem Soleimani et renforcé notre campagne de pression maximale par des sanctions économiques, l'isolement diplomatique et une stratégie de dissuasion. Les Etats-Unis se félicitent de voir comment d'autres nations se confrontent aussi au Hezbollah et à d'autres groupes", a-t-il ajouté. Le général iranien Soleimani a été tué dans une attaque au drone le 3 janvier près de l'aéroport de Bagdad, en Irak, ce qui a fait monter la tension entre Washington et Téhéran.

M. Pompeo a souligné qu'au cours des derniers mois, des pays latino-américains comme l'Argentine, le Paraguay, le Honduras, le Guatemala, le Pérou et le Brésil ont sanctionné ou détenu des militants du Hezbollah ou d'autres groupes considérés comme terroristes par les Etats-Unis.

Mais il a critiqué M. Maduro, dont la réélection en 2018 est jugée frauduleuse par Washington, pour son soutien présumé à la milice chiite. "Nous savons tous que le principal représentant du terrorisme du régime iranien, le Hezbollah, a trouvé un refuge au Venezuela sous la protection de Maduro. C'est inacceptable", a lancé le chef de la diplomatie américaine.

Il a aussi mis en cause le soutien présumé du gouvernement chaviste aux combattants de l'Armée de libération nationale (ELN), considérée comme la dernière rébellion active de Colombie, et à des dissidents de l'ex-guérilla des Farc.

A Bogota, M. Pompeo a rencontré le leader de l'opposition vénézuélienne, Juan Guaido, reconnu comme président par intérim par les Etats-Unis et une cinquantaine d'autres pays.

Plus tôt dans la journée, le Honduras a officiellement désigné lundi le Hezbollah comme une organisation terroriste, quelques jour après une annonce faite en ce sens par son président Juan Orlando Hernandez, saluée notamment par des responsables israéliens.



Lire aussi

Le Honduras désigne le Hezbollah comme une organisation terroriste

La Grande-Bretagne gèle les avoirs du Hezbollah


Pour mémoire

Le Paraguay désigne le Hezbollah comme "organisation terroriste", le Brésil pourrait suivre

L'Argentine classe le Hezbollah "organisation terroriste"



Le chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo, a appelé lundi les pays alliés des Etats-Unis à mener des actions plus énergiques contre le Hezbollah, inscrit par Washington sur la liste des organisations terroristes.

En visite à Bogota, première escale d'une tournée en Amérique latine et aux Caraïbes, M. Pompeo a en outre jugé "inacceptable" que des membres de cette...

commentaires (7)

L'Amerique du sud et l'Afrique il y a des libanais chiites . Comment fait l'Iran a envoyé des aides au Hezbollah quand son peuple souffre?

Eleni Caridopoulou

16 h 53, le 21 janvier 2020

Tous les commentaires

Commentaires (7)

  • L'Amerique du sud et l'Afrique il y a des libanais chiites . Comment fait l'Iran a envoyé des aides au Hezbollah quand son peuple souffre?

    Eleni Caridopoulou

    16 h 53, le 21 janvier 2020

  • Cela voudrait-il dire que les sanctions américaines ne suffisent plus ??????????? C'est quoi cet aveu d'impuissance ? Le clown a besoin de nounou pour arriver à vaincre la résistance ? ??? Mich ma3ouleh ! Les clown a pourtant assassiné Qassem Souleymani , et ça semble ne pas suffire .

    FRIK-A-FRAK

    14 h 03, le 21 janvier 2020

  • Il faut couper la tête su serpent…

    Jack Gardner

    13 h 10, le 21 janvier 2020

  • Tout à fait d'accord: i est "inacceptable" que des membres de cette milice soutenue par l'Iran aient trouvé refuge au Venezuela". Encore plus "inacceptable" que des membres de cette milice, non pas "soutenue par l'Iran", mais iranienne, en fait, trouvent refuge au Liban, au sein même des institutions, parlement et gouvernement!

    Yves Prevost

    07 h 41, le 21 janvier 2020

  • Cette révolution est innocente toute fois il y a des profiteurs partout que cela soit du coté iranien ou occidental

    Bery tus

    07 h 19, le 21 janvier 2020

  • Pompeo en veut aussi a Maduro , qui est, comme Bachar , un protégé de Poutine et des Chinois . Nous assistons a la guerre des autres chez nous comme d'habitude , et cette révolution est loin d'être innocente à certains points de vue !

    Chucri Abboud

    22 h 48, le 20 janvier 2020

  • ET QUEL RESULTAT CA DONNE ? LE HEZBOLLAH EST LA, AU LIBAN, ARME ET FINANCE PAR L,IRAN AU MEPRIS DE LA VOLONTE DE L,ECRASANTE MAJORITE DU PEUPLE LIBANAIS.

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    21 h 46, le 20 janvier 2020