Finance

La banque BEMO va recommencer à octroyer des prêts malgré la crise

Le siège de la banque BEMO à Beyrouth. Photo DR

La banque BEMO a pris la décision de reprendre l’octroi de prêts à ses clients, en dépit de la crise économique et financière aiguë qui secoue le pays depuis plusieurs mois. « Cette décision s’inscrit dans le cadre des devoirs de la banque et vise également à restaurer la confiance en l’économie libanaise, en vue d’apaiser les pressions et les défis auxquels les Libanais font actuellement face. Elle permet de fournir à nos clients le soutien financier qui leur permettra de saisir les opportunités existantes », a écrit la banque BEMO.

Il s’agit d’une décision inédite dans le secteur bancaire. « Les banques ont toutes arrêté de facto les prêts depuis le début de la crise, et pour l’instant aucune autre banque n’a annoncé leur reprise », a indiqué une source bancaire à L’Orient-Le Jour.

Programme LEEP

Par ailleurs, le Programme libanais pour les entreprises et l’emploi (LEEP) qui est un programme de soutien aux PME du pays et financé par l’Agence du Royaume-Uni pour le développement international (UKaid) a annoncé hier un nouveau soutien à ces entreprises. Ainsi, les PME qui ont contracté un prêt au cours de la dernière année (à partir du 1er décembre 2018) allant de 8 000 dollars à 75 000 dollars auprès d’une banque ou d’une institution de microfinance pour faire croître leur entreprise, ont la possibilité d’obtenir une subvention LEEP qui peut correspondre à 50 % du prêt. De plus, les bénéficiaires du LEEP bénéficieront d’un accompagnement en affaires par des conseillers d’affaires expérimentés qui les aideront à mettre en œuvre leur plan d’affaires, à affiner leurs opérations commerciales, à accéder à de nouveaux marchés et à les soutenir dans la gestion et l’embauche.


Lire aussi

« Nous ne paierons pas nos prêts bancaires », annonce la contestation populaire


La banque BEMO a pris la décision de reprendre l’octroi de prêts à ses clients, en dépit de la crise économique et financière aiguë qui secoue le pays depuis plusieurs mois. « Cette décision s’inscrit dans le cadre des devoirs de la banque et vise également à restaurer la confiance en l’économie libanaise, en vue d’apaiser les pressions et les défis auxquels les...

commentaires (0)

Commentaires (0)