X

À La Une

L'époux de Nancy Ajram, qui a abattu un cambrioleur, hospitalisé après une détérioration de son état psychique

Liban

Le premier juge d'instruction du Mont-Liban, Nicolas Mansour, devra décider mardi s'il émet un mandat d'arrêt à l'encontre du dentiste Fady Hachem ou s'il ordonne sa libération.

OLJ
06/01/2020

L'époux de la chanteuse libanaise Nancy Ajram, Fady Hachem, qui a été arrêté hier après avoir abattu un cambrioleur qui s'était introduit dans leur domicile, a été hospitalisé dimanche après la détérioration de son état psychique, rapporte l'Agence nationale d'information (Ani, officielle).

Le dentiste a été admis à l'hôpital al-Hayat, à Beyrouth, selon l'Ani, après l'autorisation de la procureur près la Cour d'appel du Mont-Liban, la juge Ghada Aoun. Le premier juge d'instruction du Mont-Liban, Nicolas Mansour, devra décider mardi s'il émet un mandat d'arrêt à l'encontre de Fady Hachem ou s'il ordonne sa libération. 

Dans la nuit de samedi à dimanche, un cambrioleur s'est introduit dans la villa de la star libanaise Nancy Ajram à New Sehailé, dans le Kesrouan. M. H. M., un Syrien de 31 ans, était entré par effraction à l'aube, dans l'intention de cambrioler la résidence de Nancy Ajram et Fady Hachem. Il s'est alors retrouvé nez à nez avec le mari de la star. Ce dernier a affirmé à la chaîne MTV, images de vidéosurveillance à l’appui, qu’il a vu le voleur muni d’un sac appartenant à Nancy Ajram. "J’ai alors saisi une chaise pour le frapper, mais il a brandi son pistolet et m’a demandé de l’argent, assurant qu’il ne voulait pas me faire de mal." M. Hachem a obtempéré et il est revenu avec de l’argent, au moment où les gardes chargés de surveiller la résidence accouraient.

L’époux de la star précise que le cambrioleur s’est alors dirigé vers la chambre des trois petites filles du couple, ce qui l’a poussé à se saisir d’une arme et à tirer sur lui. Le malfaiteur a été tué et son pistolet s'est finalement avéré être un faux, ce que M. Hachem ne savait pas avant de tirer, ont rapporté les médias locaux.

Selon une photo circulant dimanche sur les réseaux sociaux, Nancy Ajram apparaît avec un pansement à la jambe, couvrant ce qui semble être une blessure légère. Elle a refusé de commenter l'incident, se contentant de déclarer aux médias locaux que le plus important pour elle c'est que sa famille se porte bien. Selon son père, la star a fait une crise de nerfs peu après l'incident.

Son mari a, quant à lui, été arrêté pour les besoins de l'enquête, sur ordre de la procureur près la Cour d'appel du Mont-Liban, la juge Ghada Aoun. Il reste en état d'arrestation jusqu'à mardi, lundi étant un jour férié au Liban. 

L'ordre des dentistes a publié un communiqué dimanche dans lequel il a exprimé sa solidarité avec le Dr Hachem, demandant aux autorités judiciaires de le relâcher. L'époux de la chanteuse a également reçu plusieurs messages de solidarité de la part d'artistes libanais. 


Pour mémoire

Nancy Ajram : vous pouvez l’appeler « Nannouss » !

Nancy Ajram à « L’OLJ » : On ne peut pas accepter qu’il y ait encore cela dans le monde...

Quand Nancy, Elissa et Haïfa se donnent rendez-vous à Dubaï

Nancy Ajram et Carole Samaha font honneur au Liban

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

GOBER OU PAS GOBER ?

Khalil

C'est le monde à l'envers !
Le proprio des lieux tire sur un cambrioleur apparemment armé qui en plus se dirigeait vers la chambre de ses filles; sont arrestation fera date.

Eddy

I could see on the video sent on WhatsApp that the burglar raised a weapon and the husband of Nancy raised his hands and the 3 guards as well (so this means they thought it is a real weapon). So Dr. Hachem acted based on that and fired on the burglar. So no need to arrest him. Watch the video it is clear on it.

Elias Amiouni

Dr. Hachem was acting in self defense and was protecting his family against what apparently was an armed intruder within the sanctity of his house . He should not even have been arrested! ! Any normal father would have reacted in the same way .

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Entre Amal et le Hezbollah, des conflits latents

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants