Liban

Le "Poing de la révolution" de nouveau levé

Il n'a fallu que quelques heures pour remplacer ce symbole de la contestation, dévoré le matin par les flammes, par un autre sur la place des Martyrs.

Le "Poing de la révolution" de nouveau levé dans le centre-ville de Beyrouth après avoir été incendié, le 22 novembre 2019. Photo AFP

Aussitôt brûlé, aussitôt remplacé. Les Libanais se sont réveillés vendredi matin sur les images désolantes du "Poing de la révolution" en flammes. Ce symbole de la contestation, avait été dressé sur la place des Martyrs dans le centre ville de Beyrouth au début du mouvement populaire, et faisait neuf mètres de haut. Il n'a fallu que quelques heures pour Tarek Chehab, qui l'avait dessiné, conçu, installé, et en avait assumé lui-même les frais, pour le remplacer par un autre, similaire à l'original, avec l'inscription version 2.0. 



Arrivé à 17h30 sur la place des Martyrs, le nouveau poing, porté par un groupe de manifestants, a réussi à se frayer un passage au milieu de la foule. Parmi les autres protestataires sur place, de nombreux se sont portés volontaires pour aider à le hisser. Après plusieurs tentatives rendues difficiles par le nombre de manifestants rassemblés, qui refusaient toutefois de reporter l'installation du poing à demain matin, le "symbole de la révolution" a été hissé et a retrouvé sa place, moins de deux heures plus tard, sous les applaudissements des présents sur place.


Le nouveau poing à son arrivée Place des Martyrs. Photo AMH.



"C’est l’emblème de la Thaoura. Notre révolution est tellement pacifique qu’ils ne parviennent pas à nous attaquer, c’est le seul moyen auquel ils ont pu recourir pour nous adresser un message qui est leur seul langage, le langage de la violence", avait déclaré le matin M. Chehab, 32 ans, à notre collaboratrice Carla Henoud, promettant de remplacer le poing incendié très vite.

Interrogé par une chaîne de télévision locale, un témoin qui avait passé la nuit sous une tente place des Martyrs avec d'autres contestataires avait affirmé dans la matinée qu'un homme était venu à moto à six heures. "Il s'est approché de notre tente et nous a dit : 'je vais faire quelque chose qui va vous faire du mal'", a-t-il raconté. Selon le jeune homme, l'inconnu a ensuite lancé des bouteilles, probablement remplies d'essence, sur le "Poing de la révolution" et y a mis le feu.


En attendant l'installation du nouveau poing, un homme, Nader, avait décidé de rester symboliquement le poing levé à l'endroit où le "Poing de la révolution" était installé.


Photo Carla Henoud


Le Liban célébrait vendredi sa fête nationale en pleine contestation populaire et, à Beyrouth comme partout dans le pays, ce 76e anniversaire revêt pour beaucoup les traits d'une "nouvelle indépendance".

Depuis le 17 octobre, le pays vit au rythme d'un mouvement de protestation sans précédent contre l'ensemble de la classe dirigeante. Il a insufflé chez des centaines de milliers de Libanais de tous bords l'espoir d'une refonte du système de gouvernance, inchangé depuis des décennies et jugé sectaire et défaillant.



Pour mémoire
Le poing d’honneur de Tarek Chehab





Aussitôt brûlé, aussitôt remplacé. Les Libanais se sont réveillés vendredi matin sur les images désolantes du "Poing de la révolution" en flammes. Ce symbole de la...

commentaires (27)

Quand certains parlent pour ne rien dire d'autres bossent pour faire renaître le pays, bravo !

MGMTR

23 h 49, le 23 novembre 2019

Tous les commentaires

Commentaires (27)

  • Quand certains parlent pour ne rien dire d'autres bossent pour faire renaître le pays, bravo !

    MGMTR

    23 h 49, le 23 novembre 2019

  • Soros est anti-sioniste ca tout le monde le sait en Amerique il suffit de lire les medias qui soi-disant font parti du front du refus comme Sputnik voici: https://fr.sputniknews.com/international/201707121032207931-israel-soros/ maintenant ce site conspirationniste affirme le contraire https://www.conspiracywatch.info/soros-est-il-un-conspirateur-mondial-sioniste-bolchevik-judeo-ploutocratique.html encore voici un journal respecter qui confirme les infos de sputnik https://www.lemonde.fr/blog/filiu/2018/11/04/les-antisemites-obsedes-par-soros/ Perso entre 2 sites officiels et un qui laisse a desire je croirai plus les 2 autres surtout que l'un d'eux est tres proche de nos amateur-conspiration nationals

    Bery tus

    19 h 24, le 23 novembre 2019

  • Est ce qu'ils ont arrete le coupable?

    Eleni Caridopoulou

    17 h 13, le 23 novembre 2019

  • Otpor aurait ainsi reçu le soutien de George Soros via la National Endowment for Democracy, l'Open Society Foundations (OSF, anciennement Open Society Institute, OSI) et Freedom House, afin d'entraîner des militants du monde entier à renverser des gouvernements opposés aux intérêts des États-Unis. (Wikipedia) Aussi il semblerai que Soros soit violemment anti-sioniste, bien que d’origine Juive, se déclarant athée. Si c’est vrai, vivement Soros!

    Evariste

    16 h 23, le 23 novembre 2019

  • Je persiste et signe : Le sioniste George Soros est soupçonné du financement de ce "New OTPOR" , car son mouvement etait derrière beaucoup démeutes révolutionnaire pareille aux nôtres .

    Chucri Abboud

    21 h 11, le 22 novembre 2019

  • À quoi on joue ? C'est une révolution ça ? Lol.Lol

    FRIK-A-FRAK

    21 h 09, le 22 novembre 2019

  • Excellente nouvelle. Pas besoin de brûler ce dernier car ce poing sera remplacé à nouveau. Vive la Révolution

    Georges Zehil Daniele

    19 h 59, le 22 novembre 2019

  • Comme il en a enervé des gens ce poing. Ca fait plaisir ! Bravo Tarek !

    Toni Pantaloni

    19 h 40, le 22 novembre 2019

  • La résilience a beau critiqué et fustigé Israël, l'ennemi et la raison d'être de cette milice illégale. N’empêche qu'il faut garder à l'esprit que nos problèmes aujourd’hui ne sont aucunement lié à Israël, bien qu'on veuille l'utiliser pour justifier la pseudo utilité du parti des barbus, par ailleurs on devrait prendre sa justice en exemple de probité.

    Citoyen

    15 h 40, le 22 novembre 2019

  • On aurait dit qu'on avait brûler le veau d'or . Symbole de manipulation .

    FRIK-A-FRAK

    15 h 00, le 22 novembre 2019

  • quelque soit l'origine de ce symbole devenu symbole du peuple contre l'oppression de ses dirigeants, il est devenu le vrai SYMBOLE DE LA REVOLUTION LIBANAISE Brulez autant que vous voulez ce carton pate mais accuser un juif sioniste de faire cette revolution est repugnant et le bruler est encore plus repugnant mais doublera la force de ces revolutionnaires qui en un mois ont renverse la table avant que nos politiciens verreux la renverse a leur profit Ah comme j'aimerai ressembler a Israel ou hier un procureur a mis devant la justice un premier ministre en excercisse qui a ose recevoir des cigares et du champagne d'un millionnaire americain sur un des cas et ou le president de la cour suopreme Israelienne est une Israelienne arabe qui a mis en prison un ex President de la republique pour acte illicite contre sa secretaire et un autre pour corruption quand il etait maire de Jerusaleme QUAND LE PAYS RESSEMBLERA A CELA,( DANS LE DOMAINE DE LA JUSTICE ) JE DIRAI: NOUS AVONS GAGNE NOTRE INDEPENDANCE VIVE LA REVOLUTION LIBANAISE

    LA VERITE

    14 h 42, le 22 novembre 2019

  • C'est le moment pour les partis au pouvoir de se montrer conciliant en dénonçant publiquement cet acte barbare. L'auteur de cette lâcheté ne sait pas qu'il a bien choisie la date pour commettre son délit. Dorénavant le 22 novembre de chaque année le peuple se souviendra.

    MGMTR

    14 h 36, le 22 novembre 2019

  • LA PETITESSE ET LA HAINE DES HAINEUX BIEN CONNUS EST TELLEMENT MESQUINE ET IDIOTE. ET LA THAWRA PACIFIQUE CONTINUE MALGRE TOUTES LES ATTAQUES AUX BATONS, AUX PIERRES, AUX COUTEAUX ET AUX MITRAILLEUSES.

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    13 h 45, le 22 novembre 2019

  • On ne peut que s’incliner devant la force et la résilience de nos manifestant. Maintenant vient le vrai visage de notre peuple heureusement sauvé par vous. Ya cha3b lebneen al 3azim. Jamais plus vrai que maintenant.

    Bashir Karim

    13 h 16, le 22 novembre 2019

  • Quelle bonne nouvelle! En brûlant ce symbole" ils en ont fait un martyr et un Phénix. Le Phénix des Phéniciens! Merci!

    Antoine Eddé

    13 h 11, le 22 novembre 2019

  • On commençait à refroidir merci de venir nous réchauffer ! Barakallahou Fik y’a zaki !

    PHENICIA

    13 h 08, le 22 novembre 2019

  • Un vent nouveau , un nouvel élan pour une nouvelle et jeune indépendance , bravo et courage .

    Antoine Sabbagha

    12 h 06, le 22 novembre 2019

  • Afin de corriger. Le mouvement OPTOR est mouvement né en Serbie, non violent, initié par des étudiants et a joué un rôle dans la chute de Milosevic. L'emblème d'Otpor, un poing levé, a été arboré dans les rues de Tunis, du Caire ou de New York en 2011. Pa r ailleurs, on peut brûler un symbole mais pas l'esprit de la révolution, qui, aujourd'hui a gagné tous les esprits.

    Citoyen

    12 h 00, le 22 novembre 2019

  • La matière inerte ne brule pas, il a rendu la révolution (sans qu'il le sache) encore plus vivante.

    Eddy

    11 h 45, le 22 novembre 2019

  • la violence est l'argument du faible ....... c'est honteux. a part raviver la flamme des contestataires. il ne réussira pas à faire autre chose (pas de camera de surveillance)

    Élie Aoun

    10 h 50, le 22 novembre 2019

  • Ce logo me fait penser au logo des socialistes francais (poing et rose).

    Stes David

    10 h 48, le 22 novembre 2019

  • Je persiste et signe : Ce poing n'est pas innocent ! Cet emblême de poing levé au ciel c'est l'emblême du mouvement OTPOR , mondialement connu ! Savez-vous ce que c'est ? C'est un mouvement international financé par le milliardaire sioniste George SOROS , qui était derrière un bon nombre de révolutions perverses et contestées autour de la planète ! Inutile de continuer à commenter ! Mais comment voulez-vous que cet emblême ne soit pas porteur de graves soupçons , très graves mêmes ? Je me demande encore comment les autorités compétentes n'ont pas encore fait leurs arrestations et leurs investigations ! Manquent-elles de culture suffisante ? Peut-être ! Pour le lecteur , il suffit de faire une recherche Google ...

    Chucri Abboud

    10 h 47, le 22 novembre 2019

  • Celui qui a fait cela est un lâche...commandité et payé par des lâches ! Il y en a pas mal chez nous... Irène Saïd

    Irene Said

    10 h 24, le 22 novembre 2019

  • même pas mal! On a subi les pires atrocités de ses voyous et leurs zaïms-voleurs pendant des décennies et ils viennent nous faire mal avec un symbole qui brûle? Ha Ha Ha Quel enfantillage. Le message qu'ils veulent envoyer est quelque peu léger et prouve leur amertume. Nous vous adressons un grand bras d'honneur avec tout notre irrespect accompagnés de condoléances. Votre règne ainsi que vos rois sont morts Vive le Liban libre et debarassé de ses parasites. Nous n'avons plus besoin de symbole en carton notre message a été compris par tous. Donc. VOUS ÊTES GRILLÉS

    Sissi zayyat

    10 h 05, le 22 novembre 2019

  • Ce "poing de la révolution " , je l'avais signalé depuis le début et personne n'y avait prêté attention : C'EST LE SIGÑE DE " OPTOR " , le mouvement international financé par le milliardaire juif George Soros , et destiné à renverser les gouvernements qui ne plaisent pas à certaine parties dont on tait toujours le nom . Ce sigle est très gênant à voir !

    Chucri Abboud

    09 h 28, le 22 novembre 2019

  • Aucun problème, la revolution est dans les cœurs et les esprits maintenant ! venez brûler ca si vous voulez !

    Lebinlon

    09 h 24, le 22 novembre 2019

  • Il nous a rendu service parce que maintenant ce n’est plus le point mais le doigt qui attend ceux qui ne veulent pas écouter le peuple.

    PHENICIA

    09 h 13, le 22 novembre 2019