X

À La Une

Geagea : Il est inconcevable que la décision de guerre et de paix soit entre les mains d'un parti

Liban

Le chef des Forces libanaises critique l'inertie des autorités libanaises dans plusieurs dossiers. 

OLJ
21/09/2019

Le chef des Forces libanaises, Samir Geagea, a critiqué samedi, au cours d'une rencontre avec des délégations estudiantines à Meerab, l'inertie des autorités libanaises dans plusieurs dossiers, soulignant notamment la nécessité que le gouvernement soit détenteur de la "décision de paix ou de guerre" et non pas "un parti", dans une allusion au Hezbollah. 

"Il est vital que la décision de guerre et de paix ou toute action militaire soit à nouveau du seul ressort du Conseil des ministres, a déclaré M. Geagea rappelant que "nous n’avons aucun intérêt à entrer en guerre".

M. Geagea a estimé que "la situation régionale est menacée plus que jamais". "Tout le monde sait que nous pouvons être entrainés dans une situation que nous ne voulons pas et malgré cela un parti insiste  à être le seul détenteur de la décision de paix ou de guerre", a-t-il dénoncé. 

Le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a prévenu hier l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis qu’ils seraient "détruits" en cas de guerre avec l’Iran. De plus, les tensions entre le Hezbollah et l’État hébreu se sont exacerbées après que deux drones israéliens se sont écrasés le 25 août dans la banlieue sud de Beyrouth. Peu après cet incident, le Hezbollah avait tiré des roquettes sur un véhicule israélien, et l’armée israélienne avait répliqué en lançant des roquettes incendiaires au Liban-Sud. Cet échange de tirs était resté limité, suite à l’intervention diplomatique de Washington et Paris. 


(Lire aussi : Nasrallah : En cas de guerre avec l’Iran, l’Arabie saoudite et les Émirats seront détruits)


Par ailleurs, M. Geagea a aussi indiqué que le Premier ministre libanais avait intensifié ses contacts ces dernières semaines avec les Etats amis et a rappelé sa dernière visite en France ainsi que sa rencontre avec le président français Emmanuel Macron. "Mais cela ne suffit pas si l’État libanais ne fait pas preuve de sérieux, a noté le chef des FL. Le Premier ministre peut faire autant de tournées qu’il le souhaite mais cela ne sert à rien si les réformes ne sont pas appliquées".

M. Hariri a assuré hier, après avoir été reçu par M. Macron, qu’il s’engageait à appliquer les réformes prévues par la conférence internationale de soutien au Liban (CEDRE) d’avril 2018, estimant que le pays ne pouvait plus perdre de temps au vu de la situation économique inquiétante.


(Lire aussi : Depuis Paris, Hariri s’engage à appliquer les réformes prévues par la CEDRE)


M. Geagea a aussi rappelé que la commission parlementaire du Budget et des Finances a comptabilisé plus de 5800 cas de recrutement abusif. "Le gouvernement n’a rien fait jusqu’à aujourd’hui, a-t-il accusé affirmant que la seule personne qui avait réagi est la ministre de son parti, May Chidiac, qui a renvoyé sept employés de son ministères qui avaient été embauchés de manière illégale. "Qu’attend le gouvernement pour prendre une décision telle que celle prise par la ministre May Chidiac dans le dossier du recrutement illégal ?", a-t-il interrogé.

Concernant les passages illégaux à la frontière avec la Syrie, il a affirmé "qu’aucune décision de les fermer n’a été prise parce qu’il parait que certains politiciens en profitent". 

Au sujet de Joseph Sami Hannouche, un jeune homme kidnappé il y a trois semaines dans la Békaa, M. Geagea a rappelé qu'il s'agit d'un  "citoyen libanais enlevé à l’intérieur du territoire libanais".  "Les forces de sécurité savent où il se trouve. Tout ce qui a été fait est de conseiller sa famille de négocier avec les ravisseurs, a-t-il accusé. Comment un citoyen libanais peut avoir confiance en son pays et comment les Etats peuvent avoir confiance en le Liban lorsque nous n’avons pas de nouvelles d’un citoyen libanais enlevé au Liban depuis plus de 25 jours", a-t-il souligné, appelant les ministres de l’Intérieur et de la Défense à agir afin qu’il soit libéré.


Pour mémoire 

Hannouche toujours aux mains de ses kidnappeurs, un sit-in prévu aujourd’hui

Recrutements abusifs : pas moins de 32 000 irrégularités, révèle Kanaan

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

de Tinguy Corinne

Sans oublier les arrestations et mandats d'arrêt de la communauté internationale contre le Hezbollah pour crimes contre l'humanité contre des Libanais, des Français, des Américains, des Argentins, etc. etc.
Les seuls Libanais dans ce cas sont ceux du Hezbollah, comme les anciens nazis en Allemagne, les hutus au Rwanda, les khmers rouge au Cambodge !
Tout le monde est trop jaloux de ne pas figurer sur la même liste (de groupes reconnus terroristes) que le Hezbollah !!!

Amère Ri(s)que et péril.

Avoue geagix, tu ne serais pas un peu jaloux ?

Tu aurais aimé être ce parti qui aurait le droit de guerre et de paix hein ?

Comme en 75/76 .

Zovighian Michel

Qu’en pensent nos trois Présidents (et Bassil) du positionnement catégorique de Nasrallah ?

Nous savons bien qu’il y a une bonne tranche de Libanais qui ne tient pas Geagea à cœur. La bonne question serai : est-ce que ces même Libanais sont d’accord avec ce que Geagea dit ou ils veulent faire de la petite politique de quartier ?

Si on est Chiite on ne dit rien, si on est CPL on ne dit rien, et si on est contre Geagea on le critique pour avoir dit ce que tous devraient dire tout haut. On est presque tous Libanais ou non ?

Le Libanais appartiennent à des communautés et à des partis politiques et c’est ça le très gros problème du Liban. L’appartenance, le clientélisme, et la corruption sont des fléaux qui survivent d’une génération à une autre car nos politiciens ne sont qu’une extrapolation de notre société.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

PAS D,UN PARTI MAIS D,UNE MILICE ETRANGERE.

Tony Pantaloni

Il est tout aussi inconcevable de croire que des anciens (et actual) chef de milice et chef de guerre puisse être capable de batire un pays. Il n’ont pas les compétentes, l’education et le
Plus important: la mentalité et la conscience de le faire.

Ils ne connaissent qu’une seule chose: la guerre. C’est ce qu’ils savent mieux faire et rien d’autre. Certains y tombent dans le piège meme a des kilomètres du liban, meme en ayant jamais vécu au liban et en ne connaissant pas les realités et aspirations du peuple libanais. Tout simplement parce qu’il croient que le hezbollah leurs redonne de la dignité (peux être) mais celle ci viens a l’encontre de la dignité d’autre communauté que le hezbollah (et samir geagea et autres anciens chef de guerre) ont baffoué pendant des décennies.

Travailler main dans la main leurs importent peu. Ce dont ils rêvent c’est de gagner peu importe le prix de cette victoire.

Voila pourquoi la nouvelle generation est extrêmement importante parce que celle ci ne se reconnait plus dans les divisions du passé qu’elles soit sectaire, communautaires, religieuse ou autres.

Certains me connaissent pas le mot: ensemble, et c’est dommage. Ils préfèrent guerroyer pour les yeux de tel ou tel pays étranger ou cause étrangère, sans savoir que le plus longtemps il font subir sa le plus rude sera leurs chute inévitable.

FAKHOURI

Dommage qu'il réalise cette vérité maintenant
Il a beaucoup aidé ce parti à travers l'inénarrable Bassil

Tony Pantaloni

Oui le liban n’a aucun intérêt a entrer en guerre avec qui que se soit. Mais certain esprit ahuris et va-t-en-guerre vont essayer de nous convaincre que c’est nécessaire pour les beau yeux de l’empire perse.

Les libanais ne veulent plus de guerre avec quelques voisins que se soit. Nous voulons prospérer et battire avec TOUT le monde. Iraniens et saoudiens compris. COMPRENEZ LE

only fools rush to take sides

Honneur et Patrie

Soyez les bienvenus dans "le Sud du Liban" que l'ayatollah Ahmad Alamolhoda vient de dire qu'il fait partie de l'Iran. Je n'ai pas lu ni entendu que l'un de nos trois président lui ai répondu ...

Dernières infos

Les signatures du jour

Commentaire de Anthony SAMRANI

Apprendre à vivre sans les Américains

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants