Rechercher
Rechercher

Liban

Schenker évoque des sanctions contre des alliés du Hezbollah

"A l'avenir, nous désignerons, parce que nous le devons, les individus au Liban qui aident le Hezbollah, quelle que soit leur communauté ou leur religion", a déclaré le diplomate américain sur LBCI.

Le secrétaire d'Etat adjoint pour le Proche-Orient, David Schenker, et le présentateur de l'émission "2030" diffusée sur LBCI, Albert Kostanian. Photo tirée du compte Twitter de LBCI News

Les Etats-Unis pourraient imposer des sanctions aux alliés au Liban du Hezbollah, un mouvement soutenu par l'Iran, a averti jeudi le secrétaire d'Etat adjoint pour le Proche-Orient, David Schenker. "A l'avenir, nous désignerons, parce que nous le devons, les individus au Liban qui aident le Hezbollah, quelle que soit leur communauté ou leur religion", a déclaré le diplomate américain à la chaîne de télévision libanaise LBCI.

Cette mise en garde intervient deux semaines après que le gouvernement américain a annoncé, le 29 août, sanctionner une banque libanaise, Jammal Trust, qu'il accuse de fournir des services bancaires à ce mouvement chiite. Jammal Trust, qui opère au Liban depuis plusieurs décennies, a officiellement été qualifiée par Washington d'organisation "terroriste" pour avoir notamment fourni des services financiers au conseil exécutif du Hezbollah. La pression ainsi exercée sur cette banque de taille modeste, mais considérée comme "un établissement de choix" pour ce mouvement, doit être considérée comme un avertissement", avait-on alors expliqué à Washington. Il s'agit de faire comprendre au "Hezbollah et à ses marionnettistes iraniens qu'ils doivent rester en dehors des institutions financières libanaises", avait souligné un responsable américain sous couvert de l'anonymat, selon lequel il s'agit d'"étouffer toutes les possibilités de financement".

"Le Hezbollah exploite votre système financier et, d'après la loi, nous devons désigner ces banques", a affirmé jeudi à ce propos David Schenker dans son interview. Le Congrès américain a voté en 2015 une loi prévoyant des sanctions contre les établissements bancaires traitant avec le Hezbollah ou impliqués dans du blanchiment d'argent pour son compte.

Début août, un homme d'affaires libanais considéré comme un "important contributeur financier" du Hezbollah, Kassim Tajeddine, avait été condamné à cinq ans de prison et 50 millions de dollars d'amende aux Etats-Unis pour avoir contourné des sanctions américaines.

Donald Trump a fait de l'Iran, accusé de déstabiliser le Moyen-Orient, sa principale bête noire et les sanctions contre le Hezbollah se sont accrues depuis son arrivée à la présidence des Etats-Unis.

Considéré depuis 1997 par les Etats-Unis comme une "organisation terroriste", le Hezbollah est un acteur politique majeur au Liban. Il intervient en outre militairement dans le conflit en Syrie en soutien au régime de Damas, aux côtés de Téhéran.

En juillet, le gouvernement américain a pour la première fois pris des sanctions contre des députés du Hezbollah au Liban.



Lire aussi

Mise à jour des sanctions US : pas d’impact sur les banques

La tournée de Schenker auprès des responsables

La campagne US contre le Hezbollah, au cœur de la visite de Schenker

Quatre importants cadres du Hezbollah visés par des sanctions américaines

Sanctions américaines : ce qui attend Jammal Trust Bank

Un haut responsable US explique pourquoi Washington sanctionne la Jammal Trust Bank



Les Etats-Unis pourraient imposer des sanctions aux alliés au Liban du Hezbollah, un mouvement soutenu par l'Iran, a averti jeudi le secrétaire d'Etat adjoint pour le Proche-Orient, David Schenker. "A l'avenir, nous désignerons, parce que nous le devons, les individus au Liban qui aident le Hezbollah, quelle que soit leur communauté ou leur religion", a déclaré le diplomate américain...

commentaires (5)

Pour une fois Trump a raison

Eleni Caridopoulou

17 h 59, le 13 septembre 2019

Tous les commentaires

Commentaires (5)

  • Pour une fois Trump a raison

    Eleni Caridopoulou

    17 h 59, le 13 septembre 2019

  • Simple de deviner de qui ils parlent . On entend plus trop leurs voix depuis quelques temps :)

    Elie H

    13 h 57, le 13 septembre 2019

  • Aïe, aïe, aïe, y en a qui, plus tôt qu'on le croit, vont tomber de très très haut.

    Remy Martin

    12 h 44, le 13 septembre 2019

  • Donc fais nous la liste david qui remplacera un autre david . Il y a aussi le ciel , le soleil et la mer .. faut pas oublier. Au passage content de savoir que tu es au courant que les alliés sont divers et de partout.

    FRIK-A-FRAK

    10 h 57, le 13 septembre 2019

  • LE SCHENKER EST UN OISEAU DE MAUVAIS AUGURE POUR LE LIBAN BIEN QU,IL DIT DES VERITES QU,IL FAUT PRENDRE BIEN EN COMPTE PAR NOS ABRUTIS.

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    09 h 53, le 13 septembre 2019