Rechercher
Rechercher

Liban - Trois questions à...

Kouyoumjian : La relation entre FL et PSP, une « alliance souverainiste »

Le ministre des Affaires sociales clarifie les raisons du report de la visite de Samir Geagea au Chouf.

Certaines réconciliations auraient dû avoir lieu avant que la situation ne dégénère, estime Richard Kouyoumjian. Hassan Assal/Photo d’archives

L’actualité du week-end a été marquée par l’annulation subite d’une visite que devait effectuer le président du parti des Forces libanaises, Samir Geagea, dans la région du Chouf, hier dimanche. Il devait même être l’invité du leader druze Walid Joumblatt hier soir à Moukhtara. Certains observateurs ont établi un lien avec la rencontre de réconciliation entre le Parti socialiste progressiste et le Hezbollah, organisée samedi au domicile du président du Parlement Nabih Berry, et avec le rapprochement entre le député Taymour Joumblatt et le ministre des AE Gebran Bassil, chef du bloc du Courant patriotique libre, qui se sont réunis vendredi à Laqlouq. Ces rencontres seraient-elles considérées comme de nature à affecter la relation entre le PSP et les FL ? Le ministre des Affaires sociales, Richard Kouyoumjian, bloc FL, répond aux questions de L’Orient-Le Jour.


Le report ou l’annulation de la visite de M. Geagea au Chouf a fait l’objet de multiples interprétations. Les récentes rencontres de réconciliation et/ou de rapprochement effectuées par le PSP pourraient-elles affecter la relation avec les FL ?
Cela n’est pas du tout le cas. La visite a été simplement reportée et non annulée. Les raisons de ce report sont strictement personnelles, elles n’ont rien à voir ni avec la sécurité, ni avec la politique, ni avec la santé, comme cela a été dit. Il s’agissait d’une urgence et nous espérons que cette visite sera reprogrammée très bientôt.


Quel pourrait être l’impact des rencontres PSP/Hezbollah et entre Taymour Joumblatt et Gebran Bassil sur l’avenir des relations entre le PSP et les FL, généralement fondées sur une harmonie des positions notamment sur les dossiers discutés en Conseil des ministres, à l’instar de l’électricité par exemple ?
Il n’y aura aucune incidence sur les relations entre le PSP et les FL, qu’on peut qualifier d’alliance souverainiste bien plus que de simple entente sur tel ou tel dossier. Nous pouvons avoir des divergences ou des convergences sur certains dossiers, comme avec les autres partis d’ailleurs, cela n’a pas de rapport avec nos relations en tant que telles. Pour ce qui est de la réunion récente de Taymour Joumblatt avec le CPL, nous aurions préféré qu’elle ait lieu avant que la situation ne dégénère au point de mener à l’incident de Qabr Chmoun (NDLR : clash entre des partisans PSP et d’autres du ministre Talal Arslane, à l’issue d’une visite de M. Bassil au Chouf, faisant deux morts dans les rangs de M. Arslane et un blessé grave dans les rangs de M. Joumblatt et menant à une paralysie du Conseil des ministres durant plusieurs semaines). J’espère qu’ils sont dorénavant conscients des conséquences des tensions qu’ils ont exacerbées au cours des semaines ayant mené à cet incident. Il faut qu’ils comprennent l’histoire de la Montagne et la signification profonde de la réconciliation historique menée par le patriarche maronite Nasrallah Sfeir avec le leader druze Walid Joumblatt en 2000, celui-là même que l’on a tenté d’isoler récemment. J’espère que les intentions sont limpides cette fois, parce que l’on a failli perdre les avantages d’un cumul positif qui avait ramené les chrétiens à la Montagne, où ils élisent désormais leurs propres députés.


Ces multiples réunions de réconciliation seraient-elles le prélude à un nouveau rapprochement entre le CPL et les FL ?
Nous serions très positifs envers un tel rapprochement, comme envers toute réconciliation entre deux parties libanaises quelles qu’elles soient. Mais ce n’est pas nous qui avons trahi l’accord de Meerab. Pour nous, les nominations chrétiennes au sein de l’État doivent être ouvertes à tous, même aux indépendants, sur base des compétences et des spécialisations, et non revenir uniformément au CPL comme cela a été le cas avec les nominations au sein du Conseil constitutionnel (les nominations des nouveaux membres du Conseil constitutionnel ont été contestées par les FL qui se sont considérées « exclues », en dépit de l’entente conclue à ce sujet avec le CPL, NDLR). Nous espérons que pour les nominations prochaines, l’on puisse adopter un mécanisme clair qui permette au Conseil des ministres de choisir les bonnes personnes sur base de dossiers précis. C’est ainsi que l’on pourra mettre les réformes indispensables sur la bonne voie.



Lire aussi

Le PSP ouvre une nouvelle page – tactique – avec le Hezbollah et le CPL

Entre le CPL et les FL, rien ne va plus...

Joumblatt à « L’OLJ » : « Le dialogue ? Oui. La capitulation ? Jamais ! »

Nouvelle tentative syrienne d’assiéger Joumblatt ?





L’actualité du week-end a été marquée par l’annulation subite d’une visite que devait effectuer le président du parti des Forces libanaises, Samir Geagea, dans la région du Chouf, hier dimanche. Il devait même être l’invité du leader druze Walid Joumblatt hier soir à Moukhtara. Certains observateurs ont établi un lien avec la rencontre de réconciliation entre le Parti...

commentaires (2)

ALLIANCE SOUVERAINISTE ? ET LE PSP AVEC LE HEZBOLLAH ET LE CPL C,EST QUOI ?

OLJ, SOUTENEZ-NOUS POUR QUE NOUS VOUS SOUTENIONS.

11 h 33, le 09 septembre 2019

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • ALLIANCE SOUVERAINISTE ? ET LE PSP AVEC LE HEZBOLLAH ET LE CPL C,EST QUOI ?

    OLJ, SOUTENEZ-NOUS POUR QUE NOUS VOUS SOUTENIONS.

    11 h 33, le 09 septembre 2019

  • Ne dit on pas que Dieu a donné la parole à l'homme pour mieux cacher sa pensée. Souverainistes ? Les fl et le psp ? Alors quil est évident de voir comme le nez au milieu du visage que geagix a "reporté " et non annulé , justement pour attendre de savoir quels seront les ordres à exécuter après que le vent ait fait tourner la girouette. C'est qui le "vent" ?? Hum hum hum..

    FRIK-A-FRAK

    10 h 28, le 09 septembre 2019

Retour en haut