X

À La Une

Israël a effectué plusieurs frappes en Irak, selon le NYT

Moyen-Orient

Le Pentagone nie toute implication dans les attaques menées contre des bases du Hachd al-Chaabi, 

OLJ/AFP
23/08/2019

Israël a mené au moins une frappe contre un dépôt d'armes en Irak, a rapporté le New York Times jeudi. Un haut responsable du renseignement au Moyen-Orient a déclaré qu'Israël avait bombardé une base située au nord de Bagdad en juillet, tandis que deux responsables américains ont indiqué que l'Etat hébreu avait effectué plusieurs frappes en Irak ces derniers jours, selon le New York Times.

En juillet, des explosions avaient touché quatre bases du Hachd al-Chaabi, une alliance constituée essentiellement de groupes armés favorables à l'Iran et opposés à la présence américaine en Irak.

Israël a bombardé à plusieurs reprises des cibles iraniennes se trouvant en Syrie, mais une extension de cette campagne vers l'Irak - où l'Etat juif avait frappé le réacteur nucléaire d'Osirak en 1981 - risquerait de nuire aux relations entre Bagdad et Washington.


(Lire aussi : Israël veut montrer qu'il est "prêt à frapper les intérêts iraniens, même en Irak")


Mercredi, le chef adjoint du Hachd, Abou Mahdi al-Mouhandess, qui figure sur la liste noire des Etats-Unis en raison de son violent anti-américanisme, a accusé les forces américaines d'être "la seule entité responsable" des attaques menées selon lui par "des agents ou dans le cadre d'opérations spéciales avec des avions modernes". Le Pentagone a nié toute implication.

Le chef du Hachd al-Chaabi, Faleh al-Fayyadh, est revenu jeudi sur les accusations de son adjoint, précisant que les enquêtes étaient en cours. Dans ce texte, il affirme que les "investigations préliminaires" ont montré que ces explosions avaient été "planifiées par une partie étrangère", mais que l'enquête se poursuivra "pour déterminer avec exactitude les parties responsables en vue de prendre les mesures adéquates".


Lire aussi
Israël aurait frappé des cibles iraniennes en Irak

Israël met en garde Damas contre la présence des milices pro-iraniennes

Israël, "seul pays à tuer des Iraniens", déclare un ministre israélien

Les avions de combat israéliens peuvent atteindre l'Iran, prévient Netanyahu


À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

LES ISRAELIENS ONT LA MAIN BIEN LONGUE POUR BOMBARDER EN SYRIE ET EN IRAQ.

PAUL TRONC

Mais il n'empêche que l'olj devrait sérieusement ouvrir une rubrique "lexique et vocabulaire" .

PAUL TRONC

Tout ce qui ne vous tue pas vous rend fort .

20 ans au Liban , résultat ?
8 ans en Syrie résultat ?
45 ans d"embargo sur l'Iran NPR , résultat ?

Patient dog eats no bones .

Ca au moins ça peut se publier , non ????

Assoun F

On voit bien ceux qui ne font que parler et promettre plein des choses et ceux qui ne disent pas grnade chose mais qui font pas mal des choses contre les premiers !!! ...
Alors pitié, à ceux qui l'ouvrent trop, fermez la ...

FAKHOURI

vite, vite,vite il faut appeler le Hezbollah
il va régler le problème et détruire Israel

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Entre les États-Unis et le Liban, des relations qui se compliquent

Commentaire de Anthony SAMRANI

MBS et le retour de flammes

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants