X

À La Une

AIB : plus de 22.000 passagers au départ en un jour, un "record historique"

Liban

La ministre de l'Intérieur remercie les voyageurs pour leur patience.

OLJ
17/08/2019

Plus de 22.000 passagers ont décollé de l'Aéroport international de Beyrouth vendredi, "un record dans l'histoire du Liban", a annoncé la ministre de l'Intérieur, Raya el-Hassan, qui a remercié les voyageurs pour leur patience.

"Hier, le nombre de passagers au départ a atteint un record historique de 22.800 personnes", a twitté la ministre dans la journée de samedi. "Je comprends les passagers et souhaite les remercier de supporter avec nous l'encombrement occasionné par ce grand nombre de voyageurs" à l'AIB, a-t-elle ajouté. En effet, les infrastructures de l'aéroport ne sont pas adaptées à un tel nombre de passagers. "Je tiens à assurer que nous faisons tout notre possible pour en finir de cette situation et allons bientôt mettre en œuvre toutes les améliorations" prévues, a assuré Raya el-Hassan.




L'AIB peut accueillir un maximum de 6 millions de passagers par an, un seuil qu’il dépasse systématiquement depuis 2013. En 2018, il a accueilli 8.842.442 voyageurs, entre les arrivées, les départs et les transits, selon les chiffres officiels.

Pour pouvoir gérer au mieux les flux de voyageurs, des travaux d'élargissement ont été lancés en février dans le cadre d'un projet financé par l'Union européenne. Ils devraient notamment permettre d'augmenter le nombre de comptoirs de contrôle de la Sûreté générale (police des frontières), de 22 à 34 pour les départs, et de 32 à 46 pour les arrivées. Les travaux visent également à réaménager certains espaces peu exploités du bâtiment. Début juin, les ministres des Travaux publics et du Tourisme, respectivement Youssef Fenianos et Avedis Guidanian, avaient inauguré un premier pan de ce projet d'agrandissement de l'AIB. Malgré ces travaux d'agrandissement, et depuis le début de l'été 2019, les passagers se retrouvent régulièrement coincés dans des encombrements monstres aux différents postes de contrôle.


Lire aussi
Grande mutation à l’AIB pour une meilleure fluidité

Internet bientôt « aussi rapide qu’un avion » à l’AIB
Neuf vols atterrissent en une heure à l'AIB et provoquent une congestion

Le directeur de l’AIB promet plus de fluidité dès août

Agrandissement de l’AIB pour 18 millions de dollars



À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Stes David

"projet financé par l'Union européenne" ??? C'est absurde. Pourquoi l'union européenne finance-t-elle des travaux d'élargissement d'un aéroport au Liban ? Cette union a trop d'argent peut-être ? Quand je lis des nouvelles comme ca, j'éspère que le Brexit se passe bien, au moins les anglais ils ont le sens commun de l'attitude critique envers cette union. Un aéroport en territoire qui en dehors de l'union européenne, ne devrait pas être financé par la UE sauf si elle appartient à la UE, ce qui n'est pas le cas ici d'après ma connaissance.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

A QUAND FINIRAIT LA SATURATION DE L,AIB ET LES PASSAGERS PASSERONT DANS LES DEUX SENS SANS ENCOMBRE ?

Ziad Gabriel Habib

quitté le dimanche 11 août vol à 4h du matin, j'ai passé 2 heures entre la descente du taxi et le passage du contrôle passeport. Il fallait être patient et prévoyant.
Le record dont Monsieur le Ministre devrait être fier est celui à l'arrivée et non au départ. Car combien reviendront-ils? L'on peut se demander. Avec la triste démonstration de cet été: responsables politiques encore plus irresponsables, brouhaha du chouf, gouvernement bloqué, artistes censurés, odeurs de poubelles, mer de plus en plus polluée, toujours pas d'électricité... C'est triste.

Eleni Caridopoulou

Nous sommes venus au Liban , moi , ma fille et son mari, tout était impeccable a l'aller et au retour, c'était du 8 au 15 Juillet. Un voyage inoubliable pour ma fille et son mari, ils ont adoré le Liban , j'étais aux anges pour eux car pour moi c'est diffèrent je suis Libanaise . Nous sommes venus de Milan

Atalante fugitive

Ce pays que l'on aime malgré tout, où l'on vient et revient, comme les hirondelles.

Amère Ri(s)que et péril.

Pourrait on connaître le nombre record d'arrivée svp ?

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants